26/02/2013

Après la pseudo viande de boeuf, voici les oeufs bios pas bios... Et Une autre vidéo montrant le"commerce" des chevaux de boucherie en Roumanie... (rappel)

Le journal allemand Der Spiegel a annoncé dimanche que le parquet de la ville d’Oldenbourg avait ouvert une enquête sur 150 entreprises en Basse-Saxe et 50 autres dans des Länder différents. Elles sont soupçonnées d’avoir mis en vente ces dernières années des millions d’œufs étiquetés “fermiers bio” provenant en fait de poules élevées en batterie.

A lire:

Les oeufs du fermier n'étaient pas «bio» de 20min.ch (AFP

Selon 20 Minuten , les oeufs frais n'auraient pas été vendus en Suisse, par contre Migros fait des recherches pour voir si ces oeufs auraient été utilisés pour la production de produits frais bio...

Bio-Betrug - Schweizer Händler könnten Opfer sein

Pour rappel, la note de vendredi dernier...

 

L'émission de télé allemande SternTV (du magazine Stern ) vient de mettre en ligne un reportage sur le commerce des chevaux de boucherie en Roumanie...

(Attention: les images des 2 vidéos peuvent heurter certaines sensibilités...) 

La première vidéo diffusée mardi soir qui a mis le feu aux poudres (aussi en allemand):

A lire:

Chevaux maltraités: steaks retirés des rayons de 20min.ch


Les grands détaillants suisses retirent la viande de cheval de 24heures.ch


03:51 Publié dans Conso | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : consommation, oeuf, bio, allemagne, migros, viande, cheval, roumanie | | | | | Pin it! | |  Facebook

22/02/2013

Une autre vidéo montrant le"commerce" des chevaux de boucherie en Roumanie...

L'émission de télé allemande SternTV (du magazine Stern ) vient de mettre en ligne un reportage sur le commerce des chevaux de boucherie en Roumanie...

(Attention: les images des 2 vidéos peuvent heurter certaines sensibilités...) 

La première vidéo diffusée mardi soir qui a mis le feu aux poudres (aussi en allemand):

A lire:

Chevaux maltraités: steaks retirés des rayons de 20min.ch


Les grands détaillants suisses retirent la viande de cheval de 24heures.ch


10:35 Publié dans Buzz, Conso | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boucherie, scandale, viande, cheval, boeuf, chevaux | | | | | Pin it! | |  Facebook

10/11/2011

COOP: la remballe continue, aussi en Romandie

Kassensturz avait déjà levé le lièvre début octobre en parlant de remballe dans la boucherie avec service sde la Coop de Planfayon. Coop avait réfuté ces faits...

Mardi, Kassensturz a remis la compresse en annonçant 24 cas connus de sa rédaction dans des Coop de 7 cantons alémaniques,   Aarau, Berne, Glaris, Schwytz, St-Gall, Uri et Zurich.

Coop a annoncé qu'il y avait eu 53 licenciements de bouchers/ères qualifiés ces 12 derniers mois (ce qui montre bien que Coop avait menti lors de l'émission du 4 octobre...).

Personnellement, j'ai appris qu'il y avait eu plus ou moins une dizaine de licenciements dans des Coop de Romandie, mais je ne sais pas s'ils sont  compris dans les 53...

Coop a donc lancé une campagne publicitaire annonçant des journées portes ouvertes dans toutes ses boucheries depuis aujourd'hui jusqu'à samedi ... Une pleine page dans le Blick et dans le 20 minutes, une petite annonce dans le 24Heures, mais rien dans la TG, Le Temps ou Le Nouvelliste (pour les journaux que j'ai vu...).

À lire:

20 minutes

Le Blick

 

 

08:12 Publié dans Conso | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coop, remballe, marchandise périmée, viande | | | | | Pin it! | |  Facebook

04/10/2011

Coop: la remballe nouvelle version: du sous-vide périmé à la boucherie traditionelle...

L'émission Kassensturz (en allemand) a révélé ce soir un nouveau genre de remballe... Un boucher travaillant à la Coop fribourgeoise de Planfayon a affirmé qu'il devait recycler les morceaux de viande emballés sous-vide dont c'était le dernier jour de vente en les remettant en vente parmi les autres morceaux vendu à la boucherie à la coupe (avec service). Ils étaient vendus en l'état, marinés ou mélangés (émincés ou autres...) après la date limite de vente (du produit sous-vide).

Et à première vue, c'est autorisé légalement... jusqu'au dernier jour de vente...

Quand on voit que Migros , par exemple, transforme quelques magasins en y installant à nouveau une boucherie traditionelle, on peut se poser des questions...

 

23:47 Publié dans Conso | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : remballe, périmé, viande, coop | | | | | Pin it! | |  Facebook

25/06/2009

ALDI Bussigny: attention à sa viande périmée et un an déjà...

À un jour de son premier anniversaire, le magasin de Bussigny s'est ouvert le 26 juin 2008, voici mon petit bilan personnel.

De ce magasin je retiens une chose principale:

ATTENTION aux dates de péremption des produits frais et en particulier à celles de la viande.

En une année, j'ai trouvé plus de 20 fois de la viande fraiche qui était toujours en vente après 9h00 avec une date périmée de la veille, vendue soit au prix normal ou même quelques fois avec une étiquette à moitié prix collée dessus (la dernière fois, ce mardi)...

J'ai même trouvé un lundi matin après 11h00 une barquette de filet mignon qui était toujours en vente avec une date périmée du samedi précédent...

On pourrait, et devrait penser à une erreur du personnel, mais quelques fois je reste dubitatif quand je constate que les frigos ont été contrôlés et que ces barquettes sont posées de façon à être prises en premier par le client. Le maximum ayant été de 8 barquettes de filets mignon de porc et au prix où il est vendu, on pourrait presque penser que c'est pour éviter des pertes sur les ventes...

J'espère quand même que ce n'était pas volontaire, mais vu le nombre de fois en une année et comme je ne vais pas dans ce magasin tous les jours...

Petite parenthèse pour signaler, après avoir vu une enquête sur Canal +, que c'est une pratique utilisée (mais démentie) par  ALDI France pour faire virer un ou des employés, et surtout le ou la gérante du magasin après, comme par hasard, une constatation par un huissier de justice qui entre dans le magasin et qui se dirige presque directement à l'endroit où le (seul) produit a été posé (si ce n'est dissimulé). Mais c'est une autre histoire...

Pourtant je ne fais que de jeter un coup d'oeil rapide sur les barquettes de viande du dessus... et je ne contrôle pas les frigos de l'autre côté... sauf une fois où j'ai pris un emballage de choucroute garnie, le premier de droite, un 26 novembre et la date était du 23... 

Un mois plutôt, j'avais signalé ce problème récurrent à la direction par le biais du formulaire de contact disponible sur cette page , et un chef régional m'avait promis, que suite à une nouvelle réorganisation de la disposition des barquettes (que 2 dates de limites de vente) cela ne devrait plus arriver... après un mois, ça a recommencé... Pourtant un deuxième contrôle des dates par un autre employé après la mise en place ne devrait pas être aussi difficile à organiser...

 

Sinon, après un an d'ouverture...

J'ai pris l'habitude de vérifier le ticket de caisse, ce que je fais depuis plusieurs années en général, de manière plus approfondie: entre les erreurs d'affichage comme par exemple les articles en liquidation dont l'affiche est en rouge et qui passent au prix normal...

J'évite d'y aller le samedi après 9h00, vu l'attente aux caisses...

En semaine, il faut éviter la tranche 9h00 - 10h15, surtout le lundi et le jeudi, c'est l'heure de la pause et donc de l'attente aux (rares) caisses...

Le sucre vanilliné est toujours vendu pour du sucre vanillé selon l'affiche jaune avec le prix, même si les emballages des cartons et des sachets correspondent à la vérité...

Que le sucre gélifiant a enfin été mis ailleurs qu'à côté du sucre cristallisé, les emballages étant tellement ressemblant, des clients ont dû être surpris de l'aspect ou du résultat final après en avoir acheté et utilisé...

Il est vivement conseillé de payer les articles sous garantie à part et séparément, vu que c'est le ticket de caisse qui fait foi, histoire de ne pas le jeter par indvertance...

Si vous achetez des filets de poissons en conserves, regardez bien lequel vous prenez, si vous vous basez sur les prix affichés des 2 sortes l'une à côté de l'autre, des cartons et/ou des boites se mélangent parfois...

 

C'était mon petit bilan d'une année de fréquentation de ce magasin...

P.S.: je viens de voir que pour la viande périmée, ça fait une moyenne de presque une semaine sur deux...

 

L'émission On en parle a traité du problème des aliments périmés il y a un mois:

à écouter ici ...

10:46 Publié dans Aldi | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aldi, bussigny, viande, péremption, périmé | | | | | Pin it! | |  Facebook

15/11/2008

Est-ce que du lapin chinois a été vendu en Suisse ?

En marge de la suspension de la vente de lapin hongrois chez Migros et Coop, un autre scandale est resorti des placards européens cette semaine.

Le magazine  de la ZDF Frontal 21 a annoncé qu'entre 2004 et 2006, la chaine allemande REWE a vendu de la viande de lapin de provenance de Bulgarie, enfin, qui était censé provenir de bulgarie, puisqu'en fait c'était du lapin chinois qui avait été importé en Bulgarie. Et il y a aussi de la volaille chinoise qui avait été vendue en Allemagne. On parle de plusieurs centaines de tonnes... En plus, depuis 2004, l'importation en Europe de viande de lapin en provenance de Chine était très restreinte suite à des problèmes d'antibiotiques...

Ce reportage confirme ce qui avait été dit dans le courant de cet été...

Est-ce qu'à cette époque, de la viande soi-disant bulgare n'aurait-elle pas été aussi vendue en Suisse ?

Les fuites d’un rapport sur la corruption en Bulgarie perturbent l’UE  (c'est tout ce que j'ai trouvé en français...).

          

Getäuschte Verbraucher

Illegale Fleischimporte aus Bulgarien

von Reinhard Laska und Ina Velikowa

Bulgarische Firmen haben nach Erkenntnissen der Europäischen Behörde zur Bekämpfung von Betrug (Olaf) Fleisch illegal exportiert und gleichzeitig Millionen Euro an EU-Fördergeldern kassiert. Insgesamt sollen seit dem Jahr 2004 mehrere Hundert Tonnen chinesisches Geflügel- und Kaninchenfleisch mit gefälschtem Herkunftsnachweis über Bulgarien nach Deutschland gelangt sein.

Die Verbraucher ahnen bis heute nichts von dem Betrug, denn die Discounter nahmen zwar das Fleisch aus den Regalen, bewahrten aber - wie auch die zuständigen Behörden - Stillschweigen über die Importe. Cornelia Ziehm von der Organisation foodwatch findet dies aus Verbraucherschutzsicht nicht hinnehmbar. "Wir müssen immer von dem Vorsorgeprinzip ausgehen, das heißt wenn auch nur der Verdacht auf ein Risiko für die menschliche Gesundheit besteht, muss die Ware zurückgerufen werden, müssen vor allem auch die Verbraucher informiert werden", sagt sie gegenüber Frontal21. Auch Gesundheitsrisiken seien offenbar in Kauf genommen worden, weil die Ware aus China unter anderem mit Antibiotika belastet gewesen sein könne.

Fest steht, die Europäische Kommission war bereits frühzeitig über den illegalen Fleischhandel informiert. Gegenüber Frontal21 erklärt die Kommission: "OLAF informierte die Kommission und alle Mitgliedstaaten Mitte 2004 über den illegalen Import von chinesischem Kaninchenfleisch in die Europäische Union." Trotzdem lieferten die Bulgaren noch bis Ende 2006 regelmäßig falsch deklariertes Fleisch nach Deutschland.

Konsumenten nicht informiert

Es bestanden keine Gesundheitsgefahren für Verbraucher, behauptet das Verbraucherministerium in NRW. Das wusste von den Importen, machte jedoch die Konsumenten nicht darauf aufmerksam. So teilt das Ministerium Frontal21 mit: "Die Öffentlichkeit wurde nicht informiert, da keine Erkenntnisse darüber vorlagen, dass nicht verkehrsfähiges Fleisch in Verkehr war." Eine Meldung an die Bundesbehörde, das Bundesamt für Verbraucherschutz und Lebensmittelsicherheit, blieb offenbar aus, das Amt erfuhr nach eigenen Angaben erst durch Frontal21 von dem Fleischbetrug.

Die Antikorruptionsbehörde OLAF wirft der bulgarischen Regeierung unterdessen vor, sie dulde die Aktivitäten eines kriminellen Netzwerks, das auch an den Fleischexporten beteiligt ist. "Die Nikolov-Stoykov-Gruppe ist ein kriminelles Firmengeflecht, das aus mehr als 50 bulgarischen Firmen und verschiedenen anderen europäischen und off-shore Unternehmen besteht", heißt es in einem internen OLAF-Bericht vom Juli dieses Jahres. Das Netzwerk werde von den beiden Bulgaren Mario Nikolov und Ludmil Stoykov finanziert und geführt. Ihnen werden auch enge Verbindungen zur bulgarischen Regierung nachgesagt.

Vorwurf: Regierung in Betrug verwickelt

In der bulgarischen Regierung und im öffentlichen Dienst gibt es dem OLAF-Bericht zufolge einflussreiche Kräfte, die kein Interesse an der Bestrafung von Personen aus der Nikolov-Stoykov-Gruppe haben. Sogar Staatspräsident Georgi Parwanow soll Sponsorengelder der Nikolov-Stoykov-Gruppe erhalten haben. Die bulgarische Oppositionspolitikerin Evdokia Maneva bestätigt Frontal21, dass Regierungsmitglieder und ihre Familien in Betrügereien verwickelt sein sollen. Bisher verfolgt die bulgarische Justiz die Täter nicht eben energisch, mehrere Gerichtsverfahren wurden ohne Ergebnis beendet.

Missbrauch und Betrug hat es bei den EU-Beitrittshilfen nach Kommissionsangaben in zahlreichen Fällen gegeben. Allein im so genannten SAPARD-Programm zur Förderung der bulgarischen Landwirtschaft wurden dem OLAF-Bericht zufolge bislang 235 Millionen Euro ausgezahlt. Dabei entdeckte OLAF bei Projekten im Umfang von insgesamt 141 Millionen Euro massive Unregelmäßigkeiten.

OLAF: Betrugsversuche festgestellt

Auch bei weiteren Aufbauhilfen wie dem Infrastrukturprogramm stellte die europäische Antibetrugsbehörde zahlreiche Betrugsversuche fest. Dabei verfügt die Nikolov-Stoikov-Gruppe offenbar auch über Komplizen in Deutschland. So wurden vor kurzem mehrere Personen vor dem Landgericht Augsburg wegen Betrug und Beihilfe zum Betrug verurteilt. Die Nikolov-Stoykov-Gruppe soll nach Informationen aus deutschen und bulgarischen Ermittlerkreisen unter anderem für ein fingiertes Geschäft mit einem deutschen Partnerunternehmen rund sechs Millionen Euro EU-Zuschüsse erhalten haben.

Die EU hat unterdessen einen Großteil der Zahlungen an Bulgarien eingefroren. Dem Land stehen jedoch bis zum Jahr 2013 noch rund 6,8 Milliarden Euro aus Brüsseler Strukturhilfen zu. Den größten Teil der Hilfen verwaltet die Generaldirektion Regionalpolitik der EU. Doch die Beamten wissen häufig nicht, wohin das Geld zum Aufbau benachteiligter EU-Region genau fließt, denn die Förderprojekte werden von nationalen Behörden ausgewählt. Die CDU-Abgeordnete im Europaparlament, Ingeborg Gräßle, wirft der Kommission deshalb laut Medienberichten eine Mitschuld an der Veruntreuung von Fördergeldern vor. Jahrelang seien diese Fälle verharmlost und verheimlicht worden - womöglich um den erwünschten EU-Beitritt Bulgariens zum 1. Januar 2007 nicht zu gefährden.

http://frontal21.zdf.de/ZDFde/inhalt/9/0,1872,7396457,00.html

Illegale Fleischimporte aus China

Une news du Bild  datant du 6 aout 2008.

01:15 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : viande, lapin, chine, bulgarie | | | | | Pin it! | |  Facebook