23/10/2009

Après le gratuit payant de la Coop, voici le gratuit sans engagement payant de Naxoo

 

Naxoo fait de la pub dans les trams, sur internet , par mail via newsletter pour une "super" offre:

2 mois d'abonnement offerts sans engagement pour toute souscription avant le 30 novembre.

"C’est le moment ou jamais d’essayer naxoo!
Essai gratuit et sans engagement."



soit un cadeau de 16.- pour l'offre "basic" ou de 56.- pour l'offre "premium". Quelle générosité on a souvent vu bien mieux.

Mais c'est pas tout, regardez de près les conditions...

Conditions de l'offre:
Valable sur un téléréseau agréé naxoo pour tout nouvel abonnement à naxoo souscrit entre le 15 octobre et le 30 novembre 2009. Offre non cumulable et non valable sur une transformation ou une fidélisation.
Une seule offre par personne et par foyer raccordé. Dans la limite des stocks disponibles sur les terminaux ACCESSBOX ou DRIVEBOX HD.
Les frais d’activation de CHF 95.- TTC sont dus lors de la souscription et sont non remboursables. L’offre vous donne l’accès à toutes les chaînes TV disponibles sur naxoo avec le décodeur ACCESSBOX ou DRIVEBOX HD, hors option Les chaînes CANAL+, Dorcel TV, Hustler TV et XXL.
Les Chaînes CANAL+ sont disponibles pendant le 1er mois d'essai uniquement.
Au plus tard 15 jours avant la fin des 2 mois de gratuité, veuillez nous adresser par courrier recommandé ou directement au naxoo shop, votre demande de résiliation. A l’issue de la période d’essai, sans demande de résiliation de votre part, vous serez automatiquement abonné au forfait choisi (par défaut le BASIC) ainsi qu’au type de terminal choisi (ACCESSBOX ou DRIVEBOX HD en option pour CHF 20.-/mois) pour une durée minimum des 12 mois (+ le nombre de jours restants jusqu’à la fin du mois en cours).



95.- de frais non remboursable, est-ce vraiment gratuit ? Et est-ce vraiment sans engagement ?

Cette news a été reprise du forum sur la TV numérique en Suisse romande: Regard TV...

 

23:00 Publié dans Téloche | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : naxoo, télé numérique, décodeur, gratuit | | | | | Pin it! | |  Facebook

05/03/2009

Décodeurs numériques: le Conseil fédéral appelé à trancher

Monopole de Cablecom sur les décodeurs, la pression se relâche un peu

Berne - Répondant à une motion socialiste, le Conseil national a mis la pression sur Cablecom à propos de ses décodeurs numériques. Il a chargé le Conseil fédéral de réviser la loi pour interdire le cryptage des chaînes librement accessibles sur le marché.

S'il y a cryptage, il faudrait au moins garantir aux consommateurs qu'ils puissent utiliser les appareils de réception de leur choix "à des conditions raisonnables", ont décidé les députés. Les consommateurs ne devraient pouvoir choisir librement leur appareil qu'à partir de 2011.

La suite est à lire ici.

Il y a aussi l'article de 24 Heures, mais il risque de disparaitre d'ici peu...

Encore heureux que l'offre de CitycableCityTV vient de sortir cette semaine pour démontrer que ce que Cablecom ne veut surtout pas voir est possible. Mais il faudra attendre au minimum 2 ans et j'ai encore l'impression que Cablecom va mettre la pression pour encore imposer ses décodeurs...

Je rapelle que toutes les télés vendues actuellement sont équipées d'un décodeur TNT qui ne peut être utilisé sur un téléréseau fourni par Cablecom... donc la seule possibilité est de faire comme Citycable/CityTV... mais comme cette solution va faire un trou dans le bas de laine d'UPC...

22:26 Publié dans Cablecom | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tnt, citycable, cablecom, naxoo | | | | | Pin it! | |  Facebook

02/10/2008

Vente des décodeurs désormais possible chez naxoo !

naxoo n'en parle pas (ou très discrètement). Pourtant, depuis le 1er septembre 2008, les abonnés du téléréseau genevois ont, en plus de la location, la possibilité d'acheter des décodeurs !

Cette nouveauté provient d'un règlement amiable entre naxoo et Rudolf Strahm (M. Prix) signé fin juillet et porté à notre connaissance seulement ces jours-ci. Et il ne fallait pas compter sur naxoo pour nous le dire, puisqu'à part dans les conditions générales, aucune mention n'en est faite sur leur site internet.

Dès maintenant, vous avez donc la possibilité d'acquérir un décodeur de base au prix de 170.- auquel viendront s'ajouter la taxe unique de mise en service de 95.-, soit un total de 265.- tout compris. Ce décodeur vous donnera accès aux 65 chaînes TV et 109 radios du forfait Basic, sans frais mensuels ! Les bouquets et chaînes options sont également accessibles aux prix indiqués sur le site de naxoo. En revanche, nous ne savons pas ce qu'il en est pour le forfait Premium. Logiquement, il devrait être facturé 20.- au lieu des 28.- qui incluent la location de l'Accessbox.

Mais est-il vraiment avantageux d'acheter un décodeur plutôt que de le louer ? La question est légitime et les vendeurs de naxoo ne manqueront pas de vous la poser. Voici quelques pistes pour vous aider.

Avantages

Avec la vente, vous n'êtes pas liés par un contrat de location auprès de naxoo et le décodeur vous appartiendra. Vous n'êtes donc plus non plus soumis à plusieurs clauses plus ou moins contraignantes (périodes contractuelles, état de l'appareil et des accessoires lors de la résiliation, etc...).

Votre achat sera amortis en moins de 2 ans (en comptant 8.- de location par mois, mais sans compter les frais unique de 95.- qu'il faut de toute manière payer qu'on achète ou qu'on loue le décodeur). Après ce délai passer, vous économisez de l'argent, alors que vous payez indéfiniment le décodeur en location, même après avoir dépassé sa valeur marchande.

Inconvénients

Les principaux inconvénients se situe au niveau de la garantie. Celle-ci est limitée à 12 mois à partir de la vente, alors qu'elle est illimitée avec la location. Donc en gros, il ne faut pas que l'appareil tombe en panne durant sa deuxième année d'utilisation. Mais généralement, bien qu'elle ait diminuée, la durée de vie des appareils électroniques est quand même de quelques années. Mais si cela se produit après la fin de la garantie, la réparation sera à vos frais.

Nos conseils

Si vous vous êtes décidé pour la vente, en attendant une clarification de la part de naxoo, nous vous conseillons de passer directement dans leurs locaux, quai du Seujet 28, plutôt que de passer par un revendeur. Ces derniers ayant des conditions spécifiques que nous ne connaissons pas, il se peut qu'ils ne soient pas soumis aux mêmes obligations (et notamment la vente).

Si, lors de votre demande, on vous répond que la vente n'est pas possible ou ne l'est pas encore, invoquez l'article 4.1 des conditions générales d'abonnement de naxoo qui mentionne explicitement cette possibilité (les CG sont applicables depuis leur mise à disposition du publique). Le réglement amiable avec M. Prix indique aussi que le client doit pouvoir acheter les décodeurs depuis le 1er septembre. Donc sauf raison de force majeur, naxoo ne devrait pas pouvoir vous refuser la vente. Soyez également attentif au prix facturé. Toujours selon le réglement amiable, ce prix ne doit pas dépasser 170.- (sans les frais d'activation).

Liens utiles

- Conditions générales d'abonnement naxoo
- Réglement amiable entre naxoo et M. Prix (voir le PDF sur la droite)

Note pour les clients valaisans

Nous ne savons pas si ces conditions s'appliquent également pour les téléréseaux partenaires en Valais. En principe oui, mais dans le cas de Cablecom, qui a également été contraint à mettre les décodeurs en vente, on a pu observer par exemple des différences de prix de vente suivant les réseaux.

Source: Forum RegardTV

02:12 Publié dans Cablecom | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : naxoo, décodeur | | | | | Pin it! | |  Facebook

11/05/2008

Et encore une raison supplémentaire pour signer la pétition contre Cablecom, Naxoo et Cie...

Et encore une raison supplémentaire de signer la pétition ce dernier jour. Twisted Evil

J'ai reçu ce matin une lettre de Cablecom m'annonçant ceci:


Suite aux évolutions technologiques,votre appareil ne répond plus aux nouvelles exigences techniques. D'ici quelques mois, vous n'allez plus être en mesure de recevoir les options supplémentaires de digital tv (bouquets linguistiques et de programmes). Le remplacement de votre décodeur est donc nécessaire si vous souhaitez continuer de profiter des avantages de la télévision numérique sans interruption. Cette démarche est également requise, même si vous n'avez souscrit aucune option supplémentaire.

Pour vous remercier de votre fidélité à cablecom digital tv, nous remplaçons votre Nokia Mediamaster gratuitement contre un mediabox receiver actuel et de même valeur. Ce dernier reste la propriété de cablecom. Nous vous dispensons des frais de location mensuels pour les 4 prochaines année tant que vous continuez de souscrire une ou plusieurs options supplémentaires, comme c'est le cas actuellement. Si vous résiliez cet abonnement, nous procéderons à une location de CHF 6.- par mois ou au retour de la mediabox.

Vous pouvez également profiter de ce remplacement d'appareil pour obtenir plus de votre cablecom digital tv et passer à un autre décodeur. Pour CHF 20.- par mois, le mediabox recorder vous permet d'arrêter des émissions en cours...
Vous pouvet par ailleurs commander pour CHF 15.- par mois le HD mediabox receiver...
Si vous vous décidez pour le mediabox recorder ou le HD receiver, nous vous offrons la moitié des frais de location pendant les 12 premiers mois !.
Votre ancien décodeur Nokia Mediamaster sera désactivé lors du remplacement.


Citation:
Nous vous avons déjà informé par courrier que le remplacement de votre boîtier décodeur Nokia Mediamaster était nécessaire car l'appareil ne répond plus aux nouvelles exigences techniques. Sur les pages suivantes, vous pourrez nous indiquer avec quelle mediabox vous souhaitez à l'avenir recevoir digital tv.
http://www.cablecom.ch/fr/d2_login.htm



Au bas de la lettre, sur la carte-réponse, il y a ceci (qui justifie amplement de signer la pétition) parmi les 4 possibilités :
mediabox receiver modèle d'entrée de gamme...
Ce qui correspond toujours, selon le site , au modèle UPC Thomson qui, entre autres défauts, consomme trop d'énergie en mode veille. Twisted Evil

 

Un article de la NZZ  concernant cette pétition...

 

Le lien pour signer la pétition...

04:55 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pétition, cablecom, naxoo, décodeurs | | | | | Pin it! | |  Facebook

09/05/2008

Plus que 3 jours pour signer la pétition contre Cablecom Naxoo et Cie

 

Il ne reste que 3 jours pour signer la pétition contre les boitiers imposés par Cablecom, Naxoo et Cie

Tout est là:

Signez la pétition contre Cablecom et Naxoo......

et

Signez la pétition contre Cablecom et Naxoo......

Sinon:

 La pétition "Non aux décodeurs imposés pour le téléréseau - Oui à la liberté de choix" peut être téléchargée sur le site de la FRC

04:04 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pétition, cablecom, naxoo, décodeurs | | | | | Pin it! | |  Facebook

18/04/2008

Signez la pétition contre Cablecom et Naxoo... Mise à jour concernant ce côté de la Sarine...

MISE A JOUR importante concenant cette note d'hier: Signez la pétition contre Cablecom et Naxoo......

Ça c'est enfin décidé à bouger de ce côté de la Sarine...

On en parle en a
parlé ce matin et la FRC a enfin pris position et soutien la pétition.

La page d'On en parle :


 

vendredi 18 avril 2008

Libre choix du décodeur

Le passage à la télévision numérique sur le téléréseau devrait être réalisé d'ici 4 ans. [stephen vanhorn / fotolia]

Le passage à la télévision numérique sur le téléréseau devrait être réalisé d'ici 4 ans. [stephen vanhorn / fotolia]

Une pétition dit non aux décodeurs imposés pour les téléréseaux. Explications.

Cette pétition demande que les téléréseaux rendent compatible leur offre avec l'ensemble des décodeurs sur le marché.

La Fédération romande des consommateurs, la FRC et son pendant alémanique la SKS, demandent à ce que tous les décrypteurs pour les télévisions numériques à câbles soient compatibles entre eux.
Selon les spécialistes, d'ici 2012, la grande majorité des téléspectateurs auront une télévision numérique à câble. Ces appareils nécessitent un décodeur. Pour l'heure, chaque opérateur installe son propre système, non compatible avec les autres, ce qui empêche le particulier d'acheter un autre décodeur de son choix dans le commerce.
La pétition est en ligne depuis une semaine et la SKS a déjà recueilli 8'500 signatures. Depuis ce vendredi 18 avril 2008, cette pétition intitulée "Non aux décodeurs imposés pour le téléréseau - Oui à la liberté de choix" est également en ligne sur le site de la FRC.

18:35 Publié dans Télécom | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pétition, cablecom, naxoo | | | | | Pin it! | |  Facebook

17/04/2008

Signez la pétition contre Cablecom et Naxoo... Toujours rien de ce côté de la Sarine...

 MISE A JOUR importante , il faut lire la note suivante (de ce vendredi)

Signez la pétition contre Cablecom et Naxoo......

Suite à ma note de la semaine dernière concernant les boitiers Cablecom, je tiens à signeler ceci:

- la pétition a été modifiée et ne parle plus seulement de cablecom mais englobe tous les modèles "propriétaires" (Naxoo, etc. ...).

- la presse écrite romande n'en n'a pas parlé... à part le blog télécom de la TSR , le forum d'allo.ch
 ou celui de regardtv ... et Romandie.com.

Mais là ou je me pose la question sérieusement, c'est si il y a une guerre des institutions de protection des consommateurs des 2 côtés de la Sarine ?

- La FRC soutient soi-disant la pétition mais on ne trouve rien sur son site...

- ABE et On en parle: le néant...

- La SKS ne traduit rien en français (mais il devrait y avoir une traduction de la pétition en français bientôt)...

24 Heures daignera-t-il écrire un article ?

Ci-dessous le texte repris du site de Kassensturz de cette semaine:

Cablecom: Der Kabelriese knebelt seine Kunden

Immer mehr Haushalte stellen auf digitalen TV-Empfang um. Dazu braucht es eine Set-Top-Box. Viele könnten auch ohne das teure Zusatzgerät digital fernsehen. Doch Cablecom verhindert dies. Jetzt regt sich Widerstand gegen das Diktat.

Die Set-Top-Box ist schon fast zu einem Reizwort geworden: Teure Miete, komplizierte Bedienung, unverschämte Stromfresser. Aber wer in digitalem Format Fernsehschauen will, kommt nicht darum herum. Was viele nicht wissen: Moderne TV-Geräte brauchen keine Set-Top-Box. Doch Cablecom zwingt ihre Kunden, teure Geräte zu mieten.

Service – keine Verhinderung

Das ärgert Cablecom-Kunde Patrick Züger. Er will nicht gezwungen sein, ein Gerät zu kaufen, dass es nicht braucht: «Ich erwarte von meinen Kabelanbieter einen Service und keine Verhinderung. Zuerst wurden Programme aus dem analogen Netz gekippt und von Seiten der Cablecom empfohlen, man solle auf digital umschalten. Jetzt wären die technischen Möglichkeiten da, aber man muss den mühsamen Weg über eine Set-Top-Box gehen.»

Dennoch haben bereits 400'000 Kabelnetzkunden auf digitales Fernsehen umgestellt – es werden immer mehr. Digitales Fernsehen verspricht mehr Programme, schärfere Bilder und Sportanlässe im sogenannten HD-Format. Die Fernsehzukunft ist digital, sagen Experten.

Umständliche Bedienung

Stecker, Kabel, Fernsehschauen – so sind wir es uns gewohnt. Anders beim digitalen Fernsehen: Es braucht einen speziellen Empfänger, der die Signale in Bilder und Töne umwandelt. Was viele nicht wissen: Dieser Empfänger, ein sogenannter DVB-C-Empfänger, kann schon im Fernseher integriert sein.

Doch Kabelnetzbetreiber wie die Cablecom wollen das nicht: Sie verschlüsseln die Programme, machen sie unleserlich für die Empfänger. Ihre Absicht: Der Kunde muss die Cablecom-Box mieten oder kaufen. Er hat keine Wahl, Cablecom zwingt ihm ihre Box auf. Für Ingenieur Urs Gygax nicht nachvollziehbar: Er hat einen neuen Fernseher mit integriertem DVB-C Empfänger. Trotzdem muss er für 15 Franken pro Monat eine Set-Top-Box mieten, die ihn technisch nicht zufrieden stellt. «Sie ist umständlich zu bedienen und schlecht zu montieren. Sie wird auch sehr heiss und hat einen hohen Stromverbrauch», bemängelt Gygax.

Der Ingenieur hat nachgemessen. Der Fernseher braucht im Standby nur 0,3 Watt, seine Cablecom-Set-Top-Box dagegen über 16 Watt – im Standby!

Verschlüsselung verbieten

Gegen die Grundverschlüsselung regt sich nun Widerstand – auch bei Politikern. Ständerätin Simonetta Sommaruga (SP/BE) will die Verschlüsselung der Grundprogramme verbieten. Einzig Zusatzdienste und Pay-TV dürften noch verschlüsselt werden. Der Ständerat hat ihre Motion angenommen, der Nationalrat wird sich bald damit befassen.

Ausserdem hat die Stiftung für Konsumentenschutz (SKS) letzte Woche eine Externer Link Online-Petition lanciert. Sie verlangt die freie Wahl beim Empfang von Digital-TV. In den ersten Tagen haben laut SKS bereits 6000 Leute unterschrieben.

Die Cablecom nütze ein Quasi-Monopol aus, kritisiert die Präsidentin der Stiftung für Konsumentenschutz: «Es gibt heute verschiedene Set-Top-Boxen und es ist nicht an der Cablecom uns Konsumenten vorzuschreiben, welche wir brauchen. Das können Kunden besser entscheiden.» Aber vor allem bei Kunden, die gar keine Set-Top-Box mehr brauchen, weil sie modernes TV-Gerät haben, sei der Zwang «völlig absurd».

Es geht auch anders

Cablecom entgegnet: Die Grundverschlüsselung sei notwendig. Sonst käme es zu einem Durcheinander und zu Kundenreklamationen. Doch Tatsache ist: Andere Kabelnetzbetreiber lassen ihren Kunden die freie Wahl. Beispiel Gemeinde Pratteln (BL). Dort fängt der lokale Kabelnetzbetreiber, die GGA Pratteln, Hunderte von Sendern via Satellit ein und stellt diese via Kabelnetz rund 80'000 Haushalten zur Verfügung.

11.80 Franken zahlen die Kunden pro Monat. Sie erhalten 55 analoge und 120 digitale und 3 HD-Programme – unverschlüsselt. Für Arnold Flückiger, technischer Berater der GGA ist Verschlüsselung ein Hindernis: «Ich sehe keine Vorteile für die Konsumenten. Wir leiten die Signale in bester unkomprimierter Qualität weiter. Wir lassen unseren Kunden die freie Wahl.»

Auch im Ausland ist die Verschlüsselung umstritten. Beispiel Deutschland: Das Kabelnetz Baden-Württemberg mit 2,3 Millionen Kunden bietet 120 Programme unverschlüsselt an. Andere deutsche Kabelnetze lassen zumindest die vielen öffentlichen Sender unverschlüsselt.

Kassensturz, 15.04.2008


 Bon, quand on lit des stupidités pareilles, faut pas s'étonner:

La FRC a elle aussi reçu des plaintes, mais dans une moindre mesure, a précisé le responsable du projet Andreas Tschöpe, de la SKS. Cablecom est moins présente en Suisse romande, explique-t-il.
http://www.friboo.ch/news/politique/11597.html

21:06 Publié dans Télécom | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pétition, cablecom, naxoo | | | | | Pin it! | |  Facebook

12/04/2008

Signez la pétition contre Cablecom...

Le 16.30 de 24 Heures a repris la news mais malheureusement pas le journal...

La rédaction n'aurait-elle pas compris son enjeu ?

Je reprends donc cette info:

Le décodeur de Cablecom sur la sellette

Les clients de Cablecom devraient pouvoir choisir l’appareil de décryptage qu’ils veulent utiliser. L’organisation alémanique de protection des consommateurs SKS lance une pétition en ligne allant dans ce sens sur www.grundverschluesselung.ch. La Fédération romande des consommateurs (FRC) soutient également cette action. Pour l’instant, seul le décodeur fourni par Cablecom fonctionne pour visionner les programmes numériques du fournisseur.

Quelques explications donc:

La SKS (Die Stiftung für Konsumentenschutz) ou la fondation pour la protection des concommateurs ne fonctionne malheureusement qu'en allemand.

Ce qui fait que sa pétition n'est qu'en allemand (provisoirement on l'espère...).

La pétition ne parle que de Cablecom, mais il existe d'autres fournisseurs de chaines de télévisions numériques comme Naxoo par exemple.

Il est indiqué que la FRC soutient également cette action mais il n'y a pas encore de traces sur son site...

Voici le communiqué de presse qui explique mieux, en allemand, (ce n'est pas la première fois qu'une pétition d'importance nationale n'est diffusée qu'en allemand) pour comprendre un peu mieux le texte:

www.grundverschluesselung.ch – Geben Sie Ihre Stimme ab!
SKS lanciert Onlinepetition gegen Cablecom-Gerätemonopol
Die SKS lanciert eine Onlinepetition gegen das Cablecom-Gerätemonopol. Genervte E-Mails von KonsumentInnen, Boykottaufrufe, Bürgeraktionen – die SKS gibt dem Unmut der Konsumentinnen und Konsumenten eine Stimme und fordert sie auf, auf www.grundverschluesselung.ch gegen das Cablecom-Gerätemonopol ihre Stimme abzugeben. Die SKS wird die Petition an die nationalrätliche Kommission für Verkehr und Fernmeldewesen (KVF-N) übergeben, welche am 20. Mai in dieser Sache entscheidet.
Stein des Anstosses: Mit der Umstellung auf Digital-Fernsehen müssen die 1.5 Millionen Cablecom-Haushalte (die halbe Fernseh-Schweiz!) eine Set-Top-Box kaufen oder mieten. Dabei muss die Box von Cablecom erworben werden, andere im Fachhandel erhältliche Set-Top-Boxen funktionieren nicht. Und: Wer einen modernen Fernseher mit eingebautem Digital-Kabel-Receiver («DVB-C-Tuner») gekauft hat, muss dennoch die Cablecom-Box anschliessen, obwohl solche Fernseher eine Set-Top-Box technisch überflüssig machen. Cablecom programmiert sein System bewusst so, dass jeder Cablecom-Kunde die Cablecom-Box erwerben muss. Ein solches Gerätemonopol verhindert Wettbewerb und Wahlfreiheit.

In jüngster Zeit häufen sich Bürgerproteste gegen die Cablecom-Praxis: In Internetforen ist der Frust spürbar, genervte Bürgerinnen und Bürger rufen zum Cablecom-Boykott aus, die SKS wird überflutet mit E-Mails von Menschen, die Unterschriften gegen das Cablecom-Gerätemonopol sammeln wollen. Die SKS handelt nun. Auf www.grundverschluesselung.ch hat die SKS eine Onlinepetition lanciert. Wer sie unterzeichnet, verlangt, dass Cablecom sein System offen programmiert. Das heisst: Der Konsument kann frei wählen, ob er die Cablecom-Set-Top-Box erwirbt oder eine andere im Fachhandel erhältliche Set-Top-Box. Oder er hat die Wahl, auf die Set-Top-Box zu verzichten zugunsten eines modernen Fernsehers mit eingebautem Receiver.

Bereits im letzten Jahr hat SKS-Präsidentin und Ständerätin Simonetta Sommaruga eine Motion eingereicht. Sie verlangt, dass Cablecom seine Sender nicht verschlüsselt bzw. sein System mit allen Geräten kompatibel macht. Der Ständerat hat der Motion mit 24 zu 9 Stimmen zugestimmt. Am 20. Mai wird die nationalrätliche Kommission für Verkehr und Fernmeldewesen (KVF-N) über die Motion diskutieren. Dem Lobbying der Cablecom muss der Druck der Bevölkerung entgegen gesetzt werden!

Die SKS-Aktion dauert bis am 11. Mai. Anschliessend werden wir der Nationalratskommission die Petition übergeben. Um zu zeigen: Die Schweiz nervt sich über das Cablecom-Gerätemonopol! Cablecom hat trotz gegenteiliger Versprechen keinen einzigen Schritt gemacht, um sein System konsumentenfreundlich zu programmieren. Und wird dies auch nie tun. Wer gibt schon gerne ein Monopol auf! Daher muss nun das Parlament handeln.


Stiftung für Konsumentenschutz
Bern, 11. April 2008

La motion de Madame Simonetta Sommaruga  est à lire ici (en français), ce qui permettra de mieux comprendre ces enjeux.

Actuellement, M. Paul Apadbol, client de Cablecom, reçoit ceci sur son téléréseau:

- les chaines en analogique (il n'a pas besoin de boitier spécial pour les regarder) mais en principe, l'analogique devrait être supprimé en 2011-12.

- les chaines en numérique : pour ce faire, il avait le choix: soit il achète un boitier à 150.- (chez Cablecom uniquement) ou il le loue pour 6.- par mois MAIS avec ce boitier, il ne peut pas enregistrer directement des émissions.

Pour pouvoir les enregistrer, Paul doit obligatoirement  louer la "médiabox" avec un disque dur à 20.- par mois.  Et encore, il ne pourra même pas les copier sur un dvd directement...

Donc, Paul a acheté un graveur dvd avec disque dur qu'il a branché sur son boitier Cablecom à 150.-, ce qui lui permet de d'enregistrer et éventuellement de graver ses feuilletons favoris... et de regarder en même temps une autre chaine en analogique mais ce qui ne sera plus possible, en l'état actuel, dans le futur (c'est presque du Champignac ça...) puisque l'analogique est voué à disparaitre...

Et je ne parle même pas de la qualité médiocre du nouveau boitier: il a une consommation énergétique en veille indécente et on ne peut même pas programmer les chaines dans l'ordre de son choix...

Et le plus important est que cette situation est valable dans le cas ou paul est célibataire ou vit en parfaite harmonie avec sa tendre moitié.... parce que si les deux veulent regarder chacun une chaine numérique (Direct 8 pour Paul et Pro7 pour Nicole par exemple)  ils peuvent le jouer à pile ou face.... ou acheter un deuxième boitier...

Et encore, je n'ai pas parlé du cas de la famille Apadbol: le père, la mère et ses deux charmants enfants (ni de la HD d'ailleurs, que je ferai l'impasse pour éviter le mal de tête...):

chacun à sa propre télé et donc son propre boitier (à 150.- ou 6.-/mois ou 20.-/mois pour le "médiabox avec disque dur, pour rappel)...

Le frère jumeau de Paul Apadbol, Bob, lui a plus de chance: il habite Lausanne. CityTv n'appartient pas à Cablecom. Et ça ne lui coute presque rien. Grâce à un récepteur TNT  branché sur son téléviseur actuel ou intégré à un poste TV récent, il a accès à 70 programmes en version TNT, avec une meilleure qualité d'image et de son, via le câble lausannois.
.
Donc, il a le choix:
- soit il achète le "décodeur" de son choix, dans le magasin de son choix...
- soit il est déjà intégré dans sa télé (norme T pour terrestre et non pas C pour câble) et/ou son graveur dvd...
.
Alors quand on lit réponse du Conseil fédéral du 12.09.2007:

2. Cryptage de base
Le cryptage de base signifie que tous les programmes diffusés en mode numérique sont transmissibles sous forme cryptée. Le décryptage se fait à l'aide d'un décodeur.
Il est légitime que le cryptage soulève un certain intérêt. Il permet tout d'abord de lutter contre le problème des téléspectateurs pirates de manière plus efficace qu'avec les systèmes de plombage traditionnels, qui peuvent être assez facilement contournés. Le téléspectateur ne peut pas voir les programmes cryptés sans être abonné. En outre, en comparaison avec la technique actuelle, ce mode d'adressage assure bien mieux le respect des exigences légales relatives aux zones de desserte pour les programmes de télévision régionaux ayant droit à une quote-part de la redevance. En vertu de l'article 38 alinéa 5 LRTV, ceux-ci ne sont en effet pas autorisés à émettre en dehors de leur zone de desserte.
Une mesure envisageable pour empêcher toute fidélisation captive serait d'obliger les câblo-opérateurs à fournir des modules de décryptage qui pourraient être installés sur les autres décodeurs disponibles sur le marché. Ces décodeurs devraient toutefois posséder une interface correspondante et coûteraient - avec le module - nettement plus cher, par exemple, que le décodeur de Cablecom (150 francs) qui contient déjà un système de décryptage.
Vu ces éléments, le Conseil fédéral a renoncé à imposer une telle mesure. Par ailleurs, pour les raisons évoquées ci-après, interdire le cryptage ou rendre obligatoire la mise à disposition des modules de décryptage ne vont pas dans le sens d'une réelle liberté de choix.
3. Système d'exploitation
La question de la liberté de choix du décodeur ne doit pas être considérée sous le seul angle du cryptage. A l'instar d'un ordinateur personnel, les boîtiers décodeurs contiennent une sorte de système d'exploitation qui assure la communication entre le réseau câblé et le décodeur. Or, sans ce système, il n'est pas possible de recevoir les services additionnels proposés par le câblo-opérateur.
La loi prescrit la diffusion de plusieurs services additionnels. Parmi ces services, il convient de citer la transcription partielle des émissions en langage des signes pour les téléspectateurs malentendants, le guide électronique des programmes - qui permet au public de s'y retrouver dans la foison des programmes à disposition -, des services de télétexte étendus, la possibilité de capter plusieurs canaux sonores ou les fonctions de programmation d'un enregistreur vidéo à disque dur.
Actuellement, les systèmes d'exploitation ne sont pas standardisés et sont très différents d'un décodeur à l'autre. Les consommateurs qui achèteraient un décodeur en vente dans le commerce ("zapping-box") ne pourraient plus capter les services additionnels, faute de bases de logiciel nécessaires. D'une part, les consommateurs seraient confrontés à certains problèmes pratiques (p. ex. l'enregistreur vidéo à disque dur ne peut plus être programmé automatiquement). D'autre part, les câblo-opérateurs ne pourraient plus fournir aux consommateurs les services additionnels à diffuser obligatoirement.
Une interdiction du cryptage de base ne permet pas à elle seule d'offrir une réelle liberté de choix aux consommateurs. Des normes techniques pour le système d'exploitation devraient également être définies. Aucune norme ne s'étant encore imposée au niveau international, une telle démarche paraît aujourd'hui prématurée. Une solution propre uniquement à la Suisse n'aurait d'autre effet que de renchérir considérablement les coûts de production des décodeurs destinés au marché suisse, au détriment des consommateurs. Cablecom, qui appartient au plus grand câblo-opérateur d'Europe, met sur le marché les mêmes décodeurs que sa société mère sur tout le continent. Une réglementation hâtive comporterait en outre certains risques: la norme choisie pourrait être rapidement dépassée en raison de l'innovation technique et empêcher aussi bien les consommateurs que les câblo-opérateurs de bénéficier des développements liés à cette innovation.
Actuellement, le Conseil fédéral ne juge donc pas opportun de définir des normes pour le système d'exploitation des décodeurs. Selon l'article 56 ORTV, le DETEC peut revenir sur cette position pour autant qu'il existe des normes reconnues au niveau international et à condition que cela soit nécessaire pour garantir la liberté des opinions.


 

ça me laisse songeur, puisque cela contredit la pratique actuelle du réseau lausannois et sur d'autres (Nyon...) qui ne dépendent pas de Cablecom...
J'espère que ces quelques (longues) lignes feront mieux comprendre les enjeux de cette pétition.
Et je rappelle que la Romandie existe... 
 

02:31 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pétition, cablecom, naxoo | | | | | Pin it! | |  Facebook