15/07/2009

Le crash du Hindenburg n'est pas dû à l'hélium...et Lakehurst est à New York...

Dans l'article Une tour qui allait faire de l’ombre à la cathédrale , du 24 Heures de ce mercredi, il y a une photo montrant le zeppelin Hindenburg survolant Lausanne, et dans le commentaire de cette photo, il est mentionné ceci:

Certains Lausannois s’en souviennent encore: en 1934, le zeppelin Hindenburg survole Lausanne et la tour Bel-Air. Trois ans plus tard, près de Los Angeles, l’hélium qu’il contient s’embrase. L’accident marque la fin des zeppelins.

L'hélium était prévu à la base mais avec Hitler au pouvoir, les Etats-Unis avaient imposé un embargo sur l'hélium à l'Allemagne.

L'hélium avait donc été remplacé par du Dihydrogène . Et de plus, Lakehurst n'est pas à Los Angeles mais à New York...

Et selon une enquête récente, l'hydrogène ne serait pas à la base de cette catastrophe mais les matériaux qui ont été utillisés pour sa construction:

Les tests montrent, que pour être renforcée, la carène de l’appareil avait été enduite d’un composé à base de nitrate qui entre dans la composition de la poudre à canon.
Par-dessus ce revêtement explosif, une autre couche à base d’une poudre d’aluminium utilisée pour la propulsion des fusées, a été appliquée.

Pour fignoler cette véritable bombe ambulante, les différentes parties de la carène étaient assemblées par des armatures de bois, recouvertes d’une laque inflammable.

Une vidéo présentant le Hindenburg en français:

Et la suite:

Une vidéo colorisée du crash:

 

Une vidéo expliquant en anglais la catastrophe:

 

Une autre de 5 minutes:

 

Sources:

Catastrophe du Hindenburg (Wikipédia)

Le désastre du Hindenburg

L'HISTOIRE DU HINDENBURG

08:47 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hindenburg, lakehurst, hélium, hydrogène, catstrophe, crash, dirigeable | | | | | Pin it! | |  Facebook