11/05/2007

"1 minute pour Aung San Suu Kyi": une vidéo parmi d'autres

JE NE SUIS PAS LIBRE...

Dès que Florent Massot m’a parlé la sortie du livre consacré à Aung San Suu Kyi, je me suis dit qu’il fallait en profiter pour remettre cette Dame sur le devant de la scène.
En parlant nous avons compris que nous avions un très beau prétexte, sa biographie, mais qu’il ne fallait pas compter uniquement sur la disponibilité des medias pour que le drame que vit ce pays et sa  représentante la plus connue, soit à nouveau à l’ordre du jour.
Internet s’est tout de suite imposé, par la liberté qu’il offre et sa visibilité.
Comme je suis comédienne, mon amour du cinéma, m’a donné envie de trouver un moyen de l’associer au projet.
C’est de là qu’est née l’idée de proposer au public de faire un film, avec deux contraintes : le format d’une minute, pour son symbole et, le thème, qui serait en prise directe avec ce que vit Aung San Suu Kyi.
« Je ne suis pas libre si tu ne l’es pas » est né de l’exemple que donne cette femme qui, depuis des années, refuse de quitter son pays, malgré les multiples invitations à le faire de la junte et qui préfère être privée de liberté tant que son peuple le sera.
Il me semblait important que nous puissions nous interroger sur la portée d’un tel geste.
Nous vivons dans un pays démocratique, imparfait certes, mais démocratique tout de même.
Il nous arrive d’être sollicité par des causes humanitaires, politiques, sociales, auxquelles nous répondons parfois avec un engagement sincère de temps et d’effort.
Ou bien nous signons des pétitions et marchons devant un ministère, une ambassade en espérant changer le monde….

J’avais envie, par ces films qui prendront un peu de temps et de réflexion à leurs auteurs, que chacun puisse se confronter à la difficulté du combat d’ASSK, à son courage et à sa détermination.
Il faut savoir que jamais elle n’a failli sur ce chemin ardu qu’elle s’est imposée : elle n’a presque pas vu grandir ses fils et n’a pu se rendre au chevet de son mari mourant, de peur de ne plus pouvoir revenir pour continuer son combat auprès de son peuple.
Elle a refusé de courir le monde en toute liberté, alors que ceux qui se battaient pour la démocratie suffoquaient dans les cellules de la prison d’Insein, à Rangoon.
Elle a choisi l’enfermement, la solitude et, qui sait, la douleur de ne pas savoir où tout cela mènera son pays….
Elle incarne héroïquement cette idée que « je ne suis pas libre si tu ne l’es pas » et c’est par elle que nous sommes portés.

Philippine Leroy Beaulieu 
 

http://www.asskforfreedom.org/index.php

1 MINUTE POUR AUNG SAN SUU KYI

Vous avez une caméra, vous vous posez des questions sur le monde, vous aimez raconter des histoires, drôles, tristes, absurdes, profondes, abstraites ou concrètes …
Nous vous proposons de nous envoyer un film d’une minute (60 secondes), dont le thème est : « je ne suis pas libre si tu ne l’es pas ».
Ce qui veut dire qu’à partir de cette idée, vous pouvez produire ce que vous voulez.
Vous avez le droit de prendre le thème imposé par le bout qui vous convient, ne vous limitez pas !
Vous n’êtes pas obligés d’être graves ou tristes parce que le sujet n’est pas gai !
La liberté de création est notre maître mot !
Sachez toutefois que nous n’acceptons aucun film à caractère, raciste, sexiste, incitant à la haine ou pornographique…
Aung San Suu Kyi mène un combat pacifique et non-violent et nous désirons êtres dignes d’elle !

Nous recevrons vos films du 26 février 2007 au 20 mai 2007.
Ils seront visibles sur notre site, ainsi que sur Dailymotion, notre partenaire.
Dans un premier temps, les internautes voteront.
Puis nous sélectionnerons les vingt meilleurs films, qui seront soumis à un jury professionnel, composé, entre autres, du comité de soutien d’ASSK.

Le meilleur film, sera diffusé sur les chaînes TV partenaires de l’opération et d’autres réseaux que nous sommes en train de mettre en place, avec la mention « Meilleur Film d’Une minute pour Aung San Suu Kyi ».
Chers amis, devant les nombreuses demandes qui nous ont été faites nous avons décidé de prolonger le concours de cinq jours.

Vous avez donc jusqu'au 20 MAI pour poster vos films sur notre site ou sur Dailymotion.

Pour voir toutes les participations, elles son nombreuses et diverses, allez
ici

Bravo à tous et à bientôt.

ASSKFORFREEDOM



20:42 Publié dans Vidéos | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook

09/05/2007

Nicolas Sarkozy piégé par les "Justiciers Masqués"

Les deux animateurs de radio, Marc-Antoine Audette et Sébastien Trudel, très populaires au Québec ont joint Nicolas Sarkozy peu de temps après son élection, juste après qu'il ait prononcé son discours, dimanche soir vers 20h30. Avant de parler à Sarko, les deux humoristes, Marc-Antoine Audette et Sébastien Trudel, se sont présentés comme des collaborateurs du Premier ministre canadien, disant s'appeler Willy Waller (un nom rendu populaire au Québec par les sketches comiques des « têtes à claques ») et Tim Horton (le nom d'une chaîne de restauration rapide). Le duo d'animateurs évoque avec Sarko (qu'ils rebaptisent « Sarkovny ») son élection, ses relations avec le Canada, mais aussi le problème des banlieues. On entend ainsi Sarko se réjouir de « pouvoir dire aux Français que j'ai reçu les félicitations du premier ministre du Canada ».

14:48 Publié dans Vidéos | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook

07/05/2007

Tony Blair félicite Nicolas Sarkozy par l'intermédiaire de Youtube

Et en plus, il le fait en français:

23:01 Publié dans Vidéos | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook

26/04/2007

George W. Bush danse contre la malaria...

Enfin... tente de danser... avec le «West African Dance Company» .

14:52 Publié dans Vidéos | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook