08/05/2007

Il y a 25 ans, Gilles Villeneuve nous quittait...

Gilles Villeneuve

  F1 - Gilles Villeneuve a été l'un des grands acteurs de l'histoire de la F1

Presse Canadienne

Le 8 mai 1982!

Encore aujourd'hui, cette date est figée dans les mémoires collectives de toute une génération d'amateurs de sport automobile, ici comme ailleurs.

Triste souvenir que cette séance de qualification du Grand Prix de Belgique, à Zolder, où Gilles Villeneuve a perdu la vie. Comment oublier ces images de la Ferrari no 27 se cabrant après avoir touché l'arrière de la voiture de l'Allemand Jochen Mass. Projetée dans les airs, elle frappe un talus avant de tournoyer et de se désintégrer. Sous l'impact, le pilote est catapulté contre un grillage en bordure de piste.

Le vétéran journaliste Guy Robillard de la Presse Canadienne, témoin privilégié de la carrière de Villeneuve en Formule 1, se trouvait sur le circuit de Zolder ce jour-là et il se souvient de la commotion provoquée par cet accident.

"Gilles venait tout juste de passer devant la salle de presse, dans une ultime tentative pour améliorer son chrono. Quelques instants plus tard, quand nous avons vu l'image de l'accident sur les écrans, un silence de mort régnait dans la salle. Seulement à voir ce qui restait de la voiture, tout le monde était conscient de la gravité de l'accident", se rappelle Robillard, qui couvrait à l'époque les activités de la F1 en Europe à titre de pigiste pour plusieurs médias au Québec.

"Tout le monde était bouleversé. La mort d'un pilote en compétition, c'est toujours un choc. Mais dans le cas de Gilles Villeneuve, on était attaché autant à l'homme qu'au pilote. Il dégageait un tel charisme. C'est un grand nom de l'histoire de la course automobile. Sa mort se compare à celle d'Ayrton Senna", poursuit Robillard.

Si les circonstances de sa mort tragique ont alimenté la légende du personnage, il ne fait aucun doute pour ce journaliste d'expérience que le pilote originaire de Berthierville a contribué à la faire naître de son vivant.

"Il nous a fait vivre quelques-uns des plus grands moments de l'histoire de la F1, raconte encore Robillard. Son duel avec René Arnoux pour la deuxième place au Grand Prix de France en 1979 est passé à l'histoire. Les voir rouler côte à côte, leurs roues se touchant à quelques reprises, tout en gardant la maîtrise de leur bolide, c'était du jamais vu."

Vingt-cinq plus tard, cette séquence demeure l'un des faits saillants les plus prisés de l'histoire de la F1.

"Et que dire de la fois où il a épaté la galerie au Grand Prix de Hollande (1979) quand son pneu arrière gauche a explosé. Impliqué alors dans un duel avec l'Australien Alan Jones, il a complété presque un tour sur trois roues avant de regagner les stands. Son style fougueux n'était pas toujours efficace mais c'était spectaculaire."

Comme à son dernier Grand Prix du Canada à Montréal, en 1981, quand il est parvenu à compléter l'épreuve en troisième position même s'il n'avait plus d'aileron avant. À la suite d'un accrochage avec des retardataires, Villeneuve s'était retrouvé avec l'aileron avant dressé à la verticale, obstruant son champ de vision. À la faveur de quelques manoeuvres, il était parvenu à s'en défaire, évitant une sanction des commissaires de course.

"On dirait qu'il n'y avait que lui pour avoir l'audace de faire des choses comme ça", raconte Robillard.

En 67 Grands Prix, Gilles Villeneuve aura réussi à remporter six victoires, mais jamais de façon banale. Ses deux dernières victoires acquises consécutivement en 1981 témoignent de son talent, de son adresse et de sa volonté de se surpasser.

Au volant d'une Ferrari qui n'était pourtant pas à son avantage dans les étroites rues de la Principauté de Monaco, Villeneuve réalise un dépassement audacieux aux dépens de Alan Jones grâce à un freinage tardif à Sainte-Dévote pour filer vers la victoire.

Trois semaines plus tard, il s'impose au Grand Prix d'Espagne après avoir résisté pendant plusieurs tours aux assauts des Jacques Laffite, John Watson, Carlos Reutemann et Elio de Angelis. Seulement 1,24 seconde séparait le vainqueur du cinquième au fil d'arrivée.

Villeneuve n'a pas seulement vécu sa vie à fond de train sur les circuits. Son goût de la vitesse, du surpassement de soi était un mode de vie. Que ce soit au volant de sa voiture de ville, à bord de son bateau ou aux commandes de son hélicoptère, il repoussait toujours les limites.

"Les anecdotes ne manquent pas, mentionne Robillard. Une fois par exemple, alors qu'il se rendait à Zolder avec son hélicoptère pour un Grand Prix, il faisait mauvais temps au-dessus des Alpes et on dit qu'il est monté à une hauteur à la limite du raisonnable. Ça se parlait beaucoup dans les paddocks."

Malgré une personnalité réservée, Villeneuve était aimé de tous pour sa gentillesse. Il a gagné le coeur des Tifosi, non seulement en raison de son style, mais aussi en apprenant assez rapidement l'italien, ce qui le rendait encore plus sympathique auprès des Italiens.

Vingt-cinq ans ont passé, mais le souvenir du "Petit Prince" est toujours bien vivant.

 http://www.matin.qc.ca/articles/20070507144615/gilles_vil...

Le site officiel: http://www.gilles.villeneuve.com/francais/






13:27 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook

06/05/2007

6 mai 1937, il y a donc 70 ans, a lieu la catastrophe de Lakehurst

hindenburg

Hindenburg:
Longueur: 245 mètres
Diamètre: 41,2 mètres
Volume: 200 000 mètres cubes
Poids sans gaz porteur: 60 tonnes
Moteurs: 4 moteurs diesel Daimler LOF
Vitesse maximale: 132 km/h
Premier envol: 4 mars 1936
.
.

Chargé de 200 000 m3 d'hydrogène, commandé par Ernst Lehmann, le Hindenburg s'envole le 3 mai 1937 au soir de Francfort avec 61 hommes d'équipage et 36 passagers. Le 6 mai, à 18 heures, le dirigeable survole Lakehurst, où l'attendent des milliers de curieux. Vers 19 heures commence la délicate opération d'amarrage du nez de l'aéronef à un pylône d'acier. Le capitaine Max Prüss dirige la manoeuvre. Soudain, à 19 h 23, à l'arrière, apparaît une tache verdâtre. En un instant, les 18 tonnes d'hydrogène s'enflamment ; 34 secondes plus tard, la carcasse d'aluminium tordue s'effondre ; l'incendie dure jusqu'au lendemain. Bilan : 36 morts (dont une personne au sol), 62 survivants, la plupart grièvement blessés. La catastrophe fait la une des journaux du monde entier et soulève un émoi supérieur à celui causé par le naufrage du Titanic vingt-six ans plus tôt. Car, cette fois, l'émotion est amplifiée par les images enregistrées par les caméras des actualités présentes à Lakehurst.

.

Les autorités américaines mènent aussitôt une enquête. L'hypothèse d'une décharge d'électricité statique accumulée par l'orage sur le pylône est évoquée. La conclusion pointera, assez vaguement, des « causes naturelles ». Elle sera officiellement acceptée par les nazis.

.

Pourtant, la thèse de l'attentat semble plus convaincante pour la presse américaine, surtout lorsqu'elle apprend que plusieurs lettres anonymes sont parvenues en avril à Berlin et aux services diplomatiques allemands aux Etats-Unis. Plusieurs journaux avancent l'idée d'une balle explosive tirée depuis la foule, voire d'un fusil dissimulé dans une des caméras qui filmaient la scène. Les milieux antinazis sont évidemment soupçonnés, notamment les associations juives. Mais sans preuve.

.

En 1972, un écrivain américain, Michael M. Mooney, rouvre le dossier. Il affirme avoir démasqué l'auteur de l'attentat. Selon lui, il s'agirait d'un membre de l'équipage, Erich Spehl. L'homme aurait agi par antinazisme à l'aide d'une bombe à retardement. L'ouvrage de Mooney, Le Dirigeable Hindenburg, s'appuie sur des témoignages obtenus trente ans après les faits et sur des éléments d'enquête non publiés. Plus récemment, en 1997, Addison Brain, un ancien de la NASA, l'Agence spatiale américaine, met en cause le revêtement de l'enveloppe du dirigeable : il pourrait, dans certaines conditions, s'autoenflammer. En 2004, des expériences menées aux Etats-Unis invalident cette thèse. A ce jour, le mystère de la fin du Hindenburg demeure entier.

.

.

http://www.historia.presse.fr/data/mag/725/725-xmlOK/7250...

.

Dossier complet sur wikipedia:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zeppelin

.

Article du Monde:

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3238,36-899640@...

.



01:08 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook

29/04/2007

Federer contre Nadal: la bataille de la surface ce mercredi...

Federer - Nadal

Ce mercredi 2 mai aura lieu à la "Palma Arena" de Majorque,

"The battle of surfaces", la bataille des surfaces:

en effet, le match, en 3 sets, aura lieu sur un court

à moitié en gazon et à moité en terre battue, le filet faisant la séparation.

Ce qui impliquera un changement de chaussure à chaque changement de côté.

Repris du site de Federer:

"Nous nous réjouissons tous les deux de participer à ce nouvel évènement," a déclaré Roger. "Je trouve cette idée géniale alors que nous dominons tous les deux sur l’une des deux surfaces. Rafa poursuit une série record de 62 victoires consécutives sur terre battue et de mon côté, j’ai remporté mes 48 derniers matches sur herbe. Ce sera sympa de jouer sur ce terrain "mixte" et intéressant de voir qui adoptera la meilleure tactique. Ça fait longtemps que cet évènement était dans l’air. Il se présente désormais et le fait que ce beau stade se trouve à Majorque, chez Rafa, me plaît particulièrement. Après tout, il était déjà à Bâle, c’est désormais à mon tour de jouer chez lui. "

Pour voter qui sera le vainqueur:

http://www.thebattleofsurfaces.com/


16:55 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook

27/04/2007

Elton John a Vevey le 8 septembre

Elton

Si il faut attendre que le site annonce cette nouvelle...

Pour lire l'article envoyé à 00h40:

http://www.24heures.ch/pages/home/24_heures/l_actu/cultur...

23:59 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook

22/04/2007

L'avocate qui menace les internautes et internautes sous surveillance (volet suisse)

Suite à cette note:

http://dalmuti.blog.24heures.ch/news/lavocate-qui-menace-...

voici un article du Matin Dimanche:

Internautes sous surveillance
BIG BROTHER Le préposé fédéral à la protection des données est saisi d'une plainte contre une société suisse qui surveille sans droit les internautes

http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_su...

00:31 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook

16/04/2007

Google Earth vous explique le Darfour

 DarfoGoogle Earth vous explique le Darfouru

rGoogle earth

Pour sensibiliser les internautes à ce conflit africain, Google a lancé un grand projet cartographique en ligne.

Cette initiative veut donner des preuves des atrocités commises au Darfour.

Olivier LEVARD - le 13/04/2007 - 10h17

 

Le Darfour : un conflit qui en trois ans a fait plus de 200.000 victimes, et dont les atrocités s'étalent dans la presse et les journaux télévisés sans qu'on en mesure vraiment l'ampleur. Ne serait-ce que pour savoir où se trouve cette province du Soudan et comprendre ce qui s'y passe de manière plus concrète, un travail pédagogique était nécessaire.

Il arrive aujourd'hui d'un acteur que l'on n'attendait pas vraiment sur ce sujet : Google. Le géant de la recherche sur Internet mobilise aujourd'hui Google Earth, son service de cartographie qui permet de faire le tour de la terre sur un globe virtuel pour informer sur le Darfour. Google s'est associé pour cette initiative au Musée américain du mémorial de l'Holocauste alors que les que les Etats-Unis ont qualifiées ce conflit de "premier génocide du siècle"."Nous espérons que cette importante initiative avec Google rendra plus difficile au monde d'ignorer ceux qui ont le plus besoin de nous", a commenté la directrice du musée.

Ruines de 100.000 écoles

Dans le cadre de cette campagne baptisé "Crise au Darfour", les utilisateurs du logiciel Google Earth peuvent zoomer sur la région et observer plus de 1.600 villages endommagés ou détruits, qui constituent pour le musée de l'Holocauste les preuves du génocide. Le gouvernement du Soudan a de son côté toujours nié qu'un génocide soit en cours au Darfour. Les ruines de plus de 100.000 maisons, écoles, mosquées et autres structures détruites par les milices arabes "djandjaouids", soupçonnées d'être envoyées par le gouvernement de Khartoum, sont également visibles sur le site.

Pour certains sites détruits ou endommagés, symbolisés par des flammes, les internautes peuvent consulter des photos ou lire, écouter voire visualiser des témoignages de victimes du conflit ou membres d'ONG. Dans l'interface de Google Earth, toute une catégorie "crise au darfour" a été créée avec de élément de légendes spécialement dédiés. Un appel à la mobilisation des internautes est aussi lancé. Le Département d'Etat américain, des organisations non gouvernementales, les Nations unies et des photographes indépendants font partie des sources qui alimentent le projet. Un projet qui démontre qu'Internet peut mobiliser les internautes mais également les informer de manière originale. Uniquement pour les anglophones pour l'instant.

http://tf1.lci.fr/infos/high-tech/0,,3430215,00-google-earth-vous-explique-darfour-.html

22:58 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it! | |  Facebook

07/04/2007

L'avocate qui menace les internautes

L'avocate qui menace les internautes

Par Yann PHILIPPIN
Le Journal du Dimanche
 Une avocate a envoyé un courrier à des milliers de pirates présumés, au nom d'une société de jeux vidéo polonaise dont ils auraient téléchargé illégalement des produits. Elle leur demande de régler 400 euros ou menace de saisir leur biens. Une démarche qui choque non seulement les internautes mais aussi certains avocats. Et pourrait être illégale.

C'est la plus grande opération jamais menée en France contre les adeptes du téléchargement. Depuis une dizaine de jours, plus de 50 abonnés des fournisseurs d'accès internet Free et Orange ont reçu une lettre de mise en demeure signée de l'avocate parisienne Elizabeth Martin. Ces internautes sont accusés d'avoir piraté via des logiciels d'échange de fichiers peer-to-peer le jeu vidéo Call of Juarez, édité par la société polonaise Techland. L'avocate leur demande de payer 400 euros d'ici quatorze jours, faute de quoi elle se dit certaine d'obtenir d'importants dommages et intérêts en justice, et n'hésitera pas à réclamer "la vente de vos biens".

L'affaire menace de prendre des proportions énormes. Elizabeth Martin a en effet obtenu le 22 janvier auprès du tribunal de grande instance de Paris une ordonnance qui oblige huit fournisseurs d'accès à lui livrer les nom et adresse de tous les fraudeurs repérés par Techland sur internet. Selon nos informations, pas moins de 5.079 internautes sont concernés ! A titre de comparaison, l'ensemble des producteurs français de disques n'ont lancé qu'un peu plus de 200 procédures, dont seulement une quarantaine a fini devant les tribunaux.

Déjà testé avec succès aux Etats-Unis par les studios d'Hollywood, l'envoi massif de mises en demeure est une première dans l'Hexagone. "Il s'agit simplement de réparer le préjudice subi et d'offrir aux fraudeurs une alternative moins onéreuse qu'un procès", indique-t-on chez Techland. Cette méthode permet également à l'éditeur d'encaisser de l'argent sans engager de coûteuses procédures judiciaires.

Plusieurs internautes ont déjà réglé les 400 euros

A en croire les dizaines de messages angoissés postés sur le forum du site ratiatum. com, qui a révélé l'affaire, la tactique fonctionne. Plusieurs internautes ont déjà réglé les 400 euros. C'est le cas de Marie*, alors même que cette jeune femme affirme avoir acheté le jeu dans le commerce. "J'ai des enfants. Je ne voulais pas que la police débarque chez moi", explique-t-elle. D'autres internautes jurent qu'ils n'ont jamais téléchargé Call of Juarez, mais seulement la démonstration officielle. Ceux qui avouent avoir piraté le jeu sont également furieux. "Si la méthode avait été correcte, j'aurais accepté un accord amiable, explique Patrick*, qui vit dans les Yvelines. Je préfère me défendre en justice plutôt que de payer des gens qui pratiquent l'intimidation."

Plusieurs avocats interrogés par le JDD se sont déclarés choqués par la lettre de leur consoeur Elizabeth Martin. "Elle est rédigée de manière scandaleuse", dénonce Me Emmanuel Pierrat. Ce spécialiste de la propriété intellectuelle a repéré trois violations du code de déontologie. L'avocate n'informe pas les accusés de la possibilité d'être assistés d'un avocat. Elle ne s'engage pas à renoncer aux poursuites en échange des 400 euros. Et elle demande aux internautes de verser l'argent directement sur son compte. Or, pour éviter tout soupçon d'escroquerie, ce type de règlement doit obligatoirement transiter par la Carpa, la "banque des avocats". Par ailleurs, aucune des mises en demeure n'a été expédiée en recommandé, ce qui leur ôte toute valeur juridique.

"Ces pratiques semblent très éloignées des principes essentiels de notre déontologie", confirme un responsable de l'ordre des avocats de Paris. Le barreau a ouvert mardi une enquête à l'encontre d'Elizabeth Martin et peut décider de saisir la justice. Plusieurs passages de la lettre pourraient en effet constituer un délit de "menace" ou de "chantage", passibles de poursuites pénales selon d'autres avocats. "Je n'ai pas à parler de ce genre de choses avec un journaliste", a déclaré Elizabeth Martin au JDD.

Le cerveau de l'opération semble être la société Logistep, qui a repéré les fraudeurs présumés pour le compte de Techland. Cette agence suisse de chasse aux pirates a déjà mené des opérations similaires en Allemagne et en Grande-Bretagne. A chaque fois, la méthode est la même : sélection d'un cabinet d'avocats et envoi de milliers de courriers, à la formulation identique dans tous les pays. Or, au Royaume-Uni, plusieurs internautes affirment eux aussi n'avoir téléchargé que la "démo" du jeu. "C'est absolument impossible. Nous vérifions scrupuleusement que chaque contrefacteur que nous repérons a bien mis à disposition le fichier complet", indique-t-on chez Logistep.

"Je pense qu'ils n'attaqueront personne en justice", indique Me Gilles Broca, avocat au barreau de Nice. Son confrère Emmanuel Pierrat conseille "de ne pas payer, de ne pas répondre, et d'adresser une copie de la mise en demeure au barreau de Paris". Des internautes ont déjà saisi le barreau, la Cnil et l'UFC-Que Choisir. Et une quinzaine d'entre eux envisagent de se regrouper pour se défendre devant les tribunaux.

* Les prénoms ont été modifiés.
Article à paraitre demain dimanche 8 avril du journal du dimanche.

Et c'est une société suisse qui est à la base des recherches...

Premier article de
Ratatium.com

FAQ de
concernant cette affaire.

21:00 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook

06/04/2007

Comment déloger un forcené qui s'est réfugié sur le bord d'une fenêtre ?

Un homme, soupçonné du meurtre de sa belle-mère et de son neveu, s'est réfugié sur le bord d'une fenêtre, au 8ème étage de l'hôpital de SHENYANG en Chine.

Forcené

La police a parlementé avec lui pendant 2 heures sans succès.

Puis elle a laissé faire les pompiers:

Forcené

Forcené

Puis il est tombé du 8ème étage....

Tombé.... 

Forcené

Sur l'immense coussin gonflable que les pompiers avaient installé.

Même pas mal...

Forcené

Et il a été embarqué...

12:41 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it! | |  Facebook