13/02/2009

Les billets de banque vecteurs de la grippe ?

Le Blick am Abend annonce ce soir que le virus de la grippe, selon une étude des Hôpitaux universitaires de Genève, peut rester jusqu'à 17 jours sur des billets de banque.

C'est faire du scoop avec du réchauffé... puisque cette information a déjà fait le tour de la planète il y a un an...

L'article du Temps est à lire ici.

Ou est-ce suite à un article publié récemment qui annonce que les téléphones portables sont aussi vecteurs de la grippe et que Motorola aurait développé un téléphone qui "se soigne"...:

C'est en tout cas ce qu'affirme l'infectiologue Marco Rossi de Lucerne.

Paul Apadbol, grippé, travaille dans son bureau. Son collègue Jean Balle qui est en face de lui est absent mais il a laissé son téléphone portable sur la table.

Paul éternue souvent et projette donc des gouttes du virus à la ronde et certaines tombent sur le téléphone portable posé sur le bureau.

Quand Jean revient, il répond à un appel et le contact se fait entre son visage et le portable...

Motorola est en train de plancher sur le sujet en développant un portable qui devrait se désinfecter lui-même avec des rayons UV.

Source: Blick du 01.02.09

Déjà que la vague de la grippe est sur le déclin...

22:15 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : billets, grippe, virus | | | | | Pin it! | |  Facebook

12/02/2009

Braquage dans une agence bancaire ING au Parlement européen

Faut être gonflé quand même...

Un individu armé a fait irruption jeudi peu après 16h00 dans l'agence bancaire ING située dans l'enceinte sécurisée du Parlement européen.

Sous la menace de l'arme, le personnel lui a remis l'argent du tiroir de la caisse et il a pu fuir sans être dérangé malgré la présence d'agents de sécurité présents à quelques dizaines de mètres...

L'agence est située juste un étage sous la salle du parlement... Les services de sécurité se  demandent si l'arme était factice ou réelle et alors, dans ce cas, comment elle a pu passer les contrôles de sécurité...

 

Puisque je suis dans les braquages, en voici une qui sort de l'ordinaire:

 Le braqueur était commissaire à la police criminelle...

Le 21 juillet dernier, un homme masqué a braqué une filliale de la caisse d'épargne de la ville de Brême en Allemagne.

Il a prit la fuite avec un immense butin: 2000 €uros seulement...

Une témoin avait reconnu la veste de pluie utilisée par le braqueur... et les analyses ADN ont amené ses collègues sur sa piste.

Le comissaire était alcoolique et avait de gros problèmes financiers...

22:02 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it! | |  Facebook

29/01/2009

Une publicité sexy bannie du Super Bowl et Decathlon va enfin mettre un pied en Suisse

Une publicité de PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) ne sera pas diffusée sur la chaîne NBC, lors du Super Bowl, dimanche.

La publicité fait la promotion du végétarisme et on y voit une jeune femme léchant une citrouille, une autre touchant son sein tout en mangeant du brocoli, une autre se frottant une asperge sur la poitrine, etc.

Le slogan? «Les végétariens ont de meilleurs rapports sexuels.»

 

et si le lien est mort, une autre source:

 

Ou vu par CNN:

 

 

SINON :

Decathlon devrait enfin mettre un pied en Suisse en ouvrant 2 magasins à Bâle et à Zurich.

C'est en tout cas le Blick qui l'annonce.

09:12 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : peta, pub, publicité, vidéo, decathlon | | | | | Pin it! | |  Facebook

25/01/2009

L'UBS "offrirait" 2 milliards de bonus a ses employés... ?

Selon la Sonntagszeitung de ce dimanche, l'UBS "offrirait" 2 milliards de bonus à ses employés...

Une version en français est maintenant disponible.

Citation:
Trotz Staatshilfe zahlt UBS zwei Milliarden Boni


Nach Riesenverlust im 2008 steht der Grossbank
ein weiterer Umbau bevor

Von Beat Schmid

Zürich - Trotz eines Jahresverlusts von 20 Milliarden Franken erhalten die Angestellten der UBS für 2008 Boni in Milliardenhöhe. Die Finanzmarktaufsicht Finma hat den Antrag der UBS gutgeheissen und wird dies der Bank in den nächsten Tagen schriftlich mitteilen. «Wir haben eine grundsätzliche Bewilligung erhalten», sagt eine UBS-Sprecherin.

Gemäss Recherchen beträgt die Bonussumme zwei Milliarden Franken, ursprünglich wollte die Bank über drei Milliarden. Die Boni werden bis Ende März in bar ausbezahlt. Der Finma-Verwaltungsrat muss noch formell zustimmen. 2008 schüttete die UBS zehn Milliarden Boni aus.

Im Oktober musste die Eidgenossenschaft der UBS sechs Milliarden Franken Kapital zuschiessen. Ein Teil der Staatshilfe fliesst nun in Form von Boni zu den 77 000 UBS-Mitarbeitern - pro Kopf im Schnitt 26 000 Franken.

Ebenfalls unter Aufsicht der Finma plant die UBS ein neues Bonusprogramm für höhere Kader. Es soll im zweiten Quartal eingeführt werden. Diese Boni würden nur ausgeschüttet, wenn die Bank profitabel arbeitet.

Die UBS ist schwach ins neue Jahr gestartet. Wegen der erwarteten Restrukturierung, die voraussichtlich am 10. Februar präsentiert wird, herrscht Unruhe. Unbestätigten Informationen zufolge soll mit der Einführung eines «CEO Schweiz» die Firmenstruktur mit drei Konzernsparten stark umgebaut und die zweite Führungsebene radikal verkleinert werden.


Publiziert am 24.01.2009
http://www.sonntagszeitung.ch/home/



La suite de l'article est à lire là:

http://www.sonntagszeitung.ch/wirtschaft/

 

05:06 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ubs, bonus | | | | | Pin it! | |  Facebook

03/01/2009

Nez rouge fait son chemin

De Nez rouge

 

Nez rouge fait son chemin

23 109 personnes ramenées chez elles !

Les bénévoles Nez rouge ont raccompagné 23 109 personnes en Suisse durant les Fêtes de fin d’année. Du 5 décembre 2008 au 1er janvier 2009, quelque 7343 bénévoles ont participé à l’Opération, effectuant ainsi 10 904 transports. Nez rouge enregistre un léger tassement (-1.8%) du nombre de personnes raccompagnées par rapport à l’année dernière.

 

Dix fois le tour de la Terre ! C’est l’équivalent en kilomètres de la distance parcourue par les véhicules Nezrouge durant l’Opération 2008. Comme chaque année, le plus grand nombre d’appels a été enregistré  durant la nuit de Saint-Sylvestre: 2136 transports, 77 584 km et 5470 personnes transportées en toute sécurité vers 2009. C’est 586 transports de moins que l’année dernière à pareille date. Les conditions météorologiques et routières exécrables de la nuit dernière ne sont pas étrangères à cette baisse. Une section de Suisse alémanique n’a pas pu fonctionner, une autre section de Suisse romande a dûinterrompre l’Opération durant deux heures en raison des routes impraticables.

Cette légère baisse du nombre de transports n’inquiète pas les responsables de l’Opération : Nez rouge nevise pas la course aux records, mais veut éviter des accidents. L’Opération se bat surtout pour diffuser un  message de sécurité routière: «Si vous prévoyez une fête plus ou moins arrosée ou que vous ne vous sentez pas en état de conduire (fatigue, médicaments, alcool, etc.), confiez les clés de votre véhicule à un parent, un ami ; prenez un taxi, utilisez les transports publics ou dormez sur place !» Pour que la fête continue, il est important, tout au long de l’année, de décider avant de sortir comment se passera le retour et de s’organiser en conséquence.

 

Au Québec, pays précurseur de l’Opération Nez rouge, les chiffres se sont également stabilisés depuis  quelques années. Le léger tassement observé en Suisse au niveau des chiffres pour la deuxième annéeconsécutive indique certainement que les campagnes annuelles, menées par Nez rouge notamment, commencent à porter leurs fruits. Plusieurs indices permettent de penser que le public prend conscience des dangers lors de la conduite avec facultés affaiblies : mise en place de nouveaux moyens de transportspublics nocturnes dans plusieurs régions, émergence de nouveaux services de taxis inspirés du modèle Nezrouge, recours toujours plus fréquent à un « chauffeur désigné » (la personne qui ne boit pas et reconduit  les autres) ou encore apparition d’offres d’hébergement facilité sur certains lieux de fête.

 

Comme toujours, les membres des comités des 24 sections de Suisse ont travaillé d’arrache-pied pour organiser la 19e édition de la campagne de prévention. Depuis le lancement de l’Opération en 1990 dans leJura, plus de 175 500 personnes ont été raccompagnées en Suisse par les 74 000 bénévoles – anonymes  ou personnalités actives dans la culture, le sport, la politique, les médias, l’administration, etc. – qui ont participé à l’action de prévention ! La Fondation Nez rouge apprécie à sa juste valeur leur participation et  saisit cette opportunité pour les remercier toutes et tous de leur disponibilité.

 

Massivement relayés par les médias, le succès de la campagnes Nez rouge serait impossibles sans le  soutien de nombreux partenaires nationaux et régionaux. Assista TCS, qui finance les activités nationalesdeNez rouge. Shell (Switzerland) qui prend à sa charge une bonne partie du carburant nécessaire à faire  rouler les véhicules Nez rouge à travers toute la Suisse. Swisscom qui met gracieusement à dispositiontoute l’infrastructure du numéro d’appel gratuit 0800 802 208. LaZURICH Assurances qui assuregratuitement les véhicules dans la plupart des Opération de Suisse romande. Et, dans les régions, de  nombreux commerçants, garagistes, restaurateurs, etc. apportent leur contribution à la réussite de notre action de prévention. La collaboration avec la Police est également excellente.

http://www.nezrouge.ch/francais/presse/Communique010109.pdf

 

Pour ma part, je suis content que toutes les équipes que j'ai gérées ont toutes roulé, malgré des conditions routières catastrophiques, sans dégats...

Dommage que certains croient encore que Nez rouge fonctionne comme les taxis: un coup de fil et Nez rouge est là dans les 10 minutes...

11:41 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nez rouge | | | | | Pin it! | |  Facebook

30/12/2008

Quand un journaliste de 24 Heures se mélange les pinceaux...

Dans l'édition du 24 Heures de ce jour, il y a cet article:

Les feux sont brouillés avec le rouge et le vert

(le journaliste doit être brouillé avec sa géographie...) qui parle des cinq passages à niveau sur le parcours de la voie ferroviaire d’Arvel .

 L'article commence par:

Plus d’un demi-million de francs d’investissements devaient résoudre le problème en 2007. Soit sécuriser, après des années de plaintes répétées, les cinq passages à niveau non gardés de la voie ferroviaire desservant les carrières d’Arvel, dans la zone industrielle de Villeneuve.

C'est de cette voie ferroviaire que l'article parle:


Agrandir le plan

L'article est illustré d'une photo est continue avec cette phrase:

 L’un d’entre eux traverse d’ailleurs la très fréquentée route cantonale entre Roche et Villeneuve.

La photo montre justement ce passage à niveau qui est bien situé sur la route cantonale Villeneuve - Roche.

 


Agrandir le plan

Mais ce passage à niveau est sur la commune de Roche et mène sur le site de l'ancienne cimenterie et n'a rien à voir avec les carrières d'Arvel...

Accessoirement, c'est là qu'on voit que les images de Google Maps ne sont pas forcément à jour puisque l'on y voit encore les installations de la cimenterie...

17:40 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 24 heures, villeneuve, arvel | | | | | Pin it! | |  Facebook

24/12/2008

De vraies bougies sur votre sapin ?

Avez-vous mis de vraies bougie sur votre sapin de Noël ?

Si c'est le cas, avez-vous vérifié s' il n'allait pas s'emflamer à la moindre flamme ?

Pour le faire, il faut prendre un rameau du sapin (le couper) et l'allumer avec une flamme.

Si les aiguilles s'embrasent, vous pouvez enlever vos bougies et les remplacer par des électriques...

Pour le sapin, ce n'est pas le bois qui va bruler en premier, mais les aiguilles. (Il faut le voir au ralenti et avec une caméra thermique).

Quand une aiguille prend feu, elle va créer une mini-explosion qui va enlammer les aiguilles avoisinantes et ainsi de suite.

Le sapin atteint la température de 600° après 25 secondes... mais là, ce qui est autour a commencé à bruler...

 Alors prudence...

J'en profite pour te souhaiter, à toi cher lecteur, un joyeux Noël et une bonne et heureuse nouvelle année...

06:21 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bougies, sapin | | | | | Pin it! | |  Facebook

02/12/2008

Les gigaliners, les nouveaux monstres de la route bientôt en Suisse ?

C'est ce que peut laisser à penser un article du Matin Bleu de ce jour.

L'article mentionne un rapport de l'UE qui devrait être publié début 2009. Ces monstres de la route (25,25m de long, 60t maximum pour un volume de 150 mètres cubes) roulent déjà depuis les années 70 en Finlande et Suède et sont/étaient en test dans les länder allemands de Niedersachsen, Nordrhein-Westfalen et Baden-Württemberg, au Danemark, en Hollande et en Belgique.

Mais la fronde contre ces monstres est lancée...

Concernant l'Allemagne, en octobre 2007, les ministres des länders ont décidé à 10 voix contre 6 leurs interdictions.

Keine Riesenlaster in Deutschland

Mit einer knappen Mehrheit haben sich die Länder-Verkehrsminister gegen die Zulassung von Riesenlastwagen auf Deutschlands Straßen ausgesprochen.
Eine Umfrage hat ergeben, dass die meisten Deutschen gegen Gigaliner sind
Zur Diashow Zur Diashow Zur Diashow
Die bis zu 25 Meter langen und 60 Tonnen schweren sogenannten Gigaliner seien ein zu hohes Risiko für die Verkehrssicherheit und könnten die Tragfähigkeit der Brücken überfordern, heißt es in dem Beschluss der Verkehrsministerkonferenz vom Mittwoch. Zehn Länderminister stimmten gegen die Riesenlaster, sechs dafür. Ihr Beschluss ist eine Empfehlung an den Bund. Aber auch Bundesverkehrsminister Wolfgang Tiefensee (SPD) lehnt die Gigaliner ab.

Milliardenkosten befürchtet
Bisher sind in Deutschland nur Nutzfahrzeuge üblich, die eine Länge von 19 Metern und ein Gewicht von 40 Tonnen nicht überschreiten. Industrie und Handel plädieren für die Zulassung der Riesenlastwagen, vor allem um Kosten zu sparen. Die Allianz pro Schiene, der Umwelt- und Verkehrsverbände angehören, befürchtet dagegen eine Verlagerung des Güterverkehrs auf die Straße. Tiefensee sieht im Fall einer Zulassung die Gefahr von Milliardenkosten, unter anderem weil mit großen Schäden an Straßen, Tunneln und Brücken zu rechnen sei.

Schwerlastverkehr auf die Schiene

FOCUS.DE

Une page en français...

Un article du Spiegel (2007)

La page wikipédia

Le gigaliner en image:

Un reporage de l'ARD (2006):

 Quelques news qui sont contre:

Le communiqué de l'ATE

http://www.pressetext.ch/pte.mc?pte=081126019

http://gueter-auf-die-schiene.de/info/wo-fahren-monstertr...

 

 

 

Un vieil article du fabricant qui n'est plus disponible sur le net:

Un nouveau concept de véhicule
Krone crée le Giga Liner

090904_iaa_giga_350_001.jpg
Avec le nouveau Giga Liner, Krone présentera lors du salon IAA (Salon International de l’Automobile) de cette année un concept prometteur de semi-remorque. Derrière le Giga Liner se cache la combinaison d’un Mega Liner et d’une remorque à essieu central. La longueur de traction totale est de 25,25 mètres pour un poids total de 60 tonnes. Ce type de véhicule est déjà présent depuis plusieurs années sur les routes scandinaves.
Grâce au concept du Giga Liner, Krone s’engage catégoriquement pour une augmentation de la longueur dans les combinaisons de véhicules. En observant les pronostics en matière de trafic des marchandises, l’urgence d’une telle mesure s’avère incontournable. En Allemagne, les experts escomptent une augmentation de plus de 70 % pour le trafic routier sur grande distance, et d’environ 25 % pour le trafic de marchandises suburbain. Au niveau européen, une croissance d’environ 40 % est pronostiquée d’ici 2010.

Mais le réseau routier n’augmentant pas dans les mêmes proportions que la densité du trafic, de nouvelles solutions doivent être mises au point le plus rapidement possible et approuvées légalement pour assurer une maîtrise future de la densité du trafic. C’est pourquoi, Krone poursuit la voie choisie dès 1981 lorsque l’attelage serré a été introduit. Au cours de ces dernières décennies, Krone a ainsi toujours présenté de nouveaux concepts novateurs en matière de logistique de transport. Ces solutions toujours orientées vers l’avenir ont également su convaincre grâce à des éléments supplémentaires d’arrimage de la cargaison, par exemple le bac Coil, le rideau coulissant de sécurité et le châssis multibloc-multilock.
De nombreux arguments économiques et écologiques plaident en faveur du Giga Liner. Celui-ci séduit grâce à un volume et un poids de chargement optimisés respectivement d’environ 40 et 60 %. Une telle combinaison camion-remorque permet de transporter 40 tonnes minimum (au lieu de 26), offre de la place pour 52 palettes européennes (au lieu de 34) et atteint jusqu’à 150 m³ de volume de chargement (au lieu de 100 m³). La consommation de carburant et les nuisances peuvent ainsi diminuer jusqu’à 20 %. En exposant le concept du Giga Liner, Krone contribue, une fois de plus, de manière pratique et réaliste à la discussion actuelle sur le « Délestage routier grâce à une augmentation de la longueur des combinaisons de véhicules ». 

04:19 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gigaliner, camions, suisse, europe, ue | | | | | Pin it! | |  Facebook

25/11/2008

Facebook banni des entreprises suisses...

Plusieurs entreprises suisses ont supprimé l'accès à facebook. Comme Cash l'a annoncé aujourd'hui, les compagnies d'assurances Bâloise et Nationale, les banques UBS, Raiffaisen et CS et Syngenta ont supprimé l'accès totalement ou partiellement à leurs employés.

Selon une étude  publiée en octobre, les employés surfent en moyenne une heure par jour à titre privé. Ce qui donne plus de 30 jours par année... et plus de 10000 francs par employés.

Mais la parade a déjà été trouvée: certains employés utilisent leur pc portable et leur iPhone...

05:38 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : facebook | | | | | Pin it! | |  Facebook

20/11/2008

MSF - Etat critique: les mots de la guerre dans l’est de la RDC

MSF lance «Etat : critique» un documentaire multimédia sur les conséquences de la guerre pour les habitants du Kivu. Le site  www.etat-critique.ch , sera alimenté une année durant en témoignages et actualité MSF au Kivu.

Il aura fallu que de violents combats éclatent à nouveau, fin août, pour que le Kivu sorte de l'oubli. Pourtant, le conflit dans cette région de l'Est de la République démocratique du Congo perdure depuis plus d'une décennie.

Les conséquences pour la population sont dramatiques. Pour s'échapper lors d'attaques sur leur village ou à l'annonce de combats imminents, les habitants ont pris la fuite à de multiples reprises, et plusieurs centaines de milliers de personnes sont aujourd'hui déplacées au Nord-Kivu.

Certains ont été blessés, beaucoup ont perdu des proches, tous sont contraints de survivre dans des conditions extrêmement précaires, encore exposés à la violence et vivant dans la peur.

Alors que les récits des derniers combats et des initiatives diplomatiques occupent les journaux, Médecins Sans Frontières lance « Etat : critique »
un projet multimédia
pour remettre la tragédie quotidienne de la population du Nord-Kivu au cœur de l'attention accordée au conflit.

Un site internet et un documentaire de 11 minutes sur les populations de la province du Kivu

Etat : critique donne la parole aux habitants des provinces du Nord et Sud-Kivu. « Etat : critique » est basé sur le travail du photojournaliste Cédric Gerbehaye (lauréat du World Press Photo, exposé lors de l'édition 2008 du festival international Visa pour l'Image), agrémenté de témoignages sonores et d'images filmées.

Etat : critique sera régulièrement mis à jour pour y ajouter des témoignages, des blogs, des actualités, des informations médicales, des cartes. Pendant un an, ce site internet sera le relais des récits de la population congolaise racontés par elle-même, avec ses propres mots.

MSF.fr

MSF.ch

21:19 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : msf, vidéo, congo, rdc | | | | | Pin it! | |  Facebook