03/01/2010

Bonne année, aide contre la gueule de bois et éteindre le feu dans la bouche...

Par cette note, je te souhaite, cher lecteur, une bonne et heureuse année 2010.

Comme c'est d'actualité, je déterre ce que j'avais écrit il y a un an sur mon autre blog...

Paul Apadbol adore faire la foire, mais il n'aime pas trop les lendemains, lorsqu'il a mal aux cheveux...
Que doit-il faire pour atténuer son mal de cheveux ?

.

Boire du café fort salé ?

.

Manger du miel ?

.

Je ne bois que de l'eau fai-feru-ferrugineuse.

.
.

Voici la réponse:

Il faut manger du miel (fructose).

Le café salé (ou thé) n'a pas d'effet "dessaoulant" mais réveille (effet connu) et a aussi un effet deshydratant . La caféine a un effet diurétique connu depuis plus de 100 ans.
Manger quelque chose de salé, un rollmops (poisson mariné) par exemple peut aider, celui qui a trop bu d'alcool se trouve en manque de ses minéraux puisque l'alcool élimine la vasopressine.
(La vasopressine ou hormone antidiurétique (AVP, arginine-vasopressine ou ADH, Antidiuretic hormone) est une hormone peptidique synthétisée par les noyaux supraoptique et paraventriculaire de l'hypothalamus et libérée par l'hypophyse postérieure. Elle a principalement une action antidiurétique (diminution du volume des urines).
La vasopressine a une action antidiurétique : elle diminue le volume des urines en augmentant la perméabilité à l'eau du tube collecteur.
C'est pour cela que l'on va souvent aux WC.

Si après avoir dormi, vous avez mal à la tête, le fructose (présent dans le miel) aura un effet bénéfique en atténuant le mal de tête: il vous permettra d'éliminer plus rapidement l'alcool qui reste dans votre système. 30 g de miel AVANT de se coucher éliminera les toxines pendant le sommeil et le mal de tête aura probablement disparu au réveil.

 



Buvez un bouillon de légumes ou de viande pour refaire vos forces plus rapidement. Étant donné que l'alcool vous a fait abondamment uriner, vous avez subi des pertes en nutriments essentiels qui contribuent à vous mettre dans ce triste état.

Buvez des boissons de sport (du type Gatorade). Selon le Dr John Brick, en plus de réhydrater, ce genre de boisson remplace les électrolytes perdus, comme le potassium et le sodium. Il conseille d'en boire le matin, l'après-midi et le soir du « lendemain de la veille ».

Un petit verre au réveil ?
Le mal de tête souvent associé à la gueule de bois peut notamment s'expliquer par la brusque variation du taux d'alcool dans votre organisme. En principe, prendre un petit verre d'alcool en vous levant devrait donc permettre de faire la transition en douceur. Mais, prévient l'American Medical Association Family Medical Guide, « si vous êtes souvent forcé de recourir à cette méthode pour soulager vos gueules de bois, celles-ci constituent probablement en soi un symptôme du manque lié à l'accoutumance à l'alcool. Cela est donc un clair avertissement que vous avez un problème d'alcool et vous devriez chercher de l'aide immédiatement. » En outre, d'autres affirment que prendre une boisson alcoolisée masque temporairement les symptômes de la gueule de bois, mais empire les choses quand son effet se dissipe.

 

Trop de Tabasco ou de poivre de Cayenne dans la bouche: que faire?

Il faut boire du lait ou à la rigueur , manger un yogurt mélangé avec 2-3 cuillères d'huile (d'olive ou de colza, c'est encore mieux).

Boire de l'eau n'a aucun effet.


Boire de la bière atténue un peu (à cause de l'alcool).

Citation:
Pour atténuer le feu en bouche, l'eau ne sert à rien, la capsaïcine étant liposoluble (se dissout dans les matières grasses) et non par hydrosoluble (ne se dissout pas dans l'eau). Le plus efficace est le lait complet et ses dérivés complets plus ou moins liquides (yaourts etc...). Manger du pain ou du riz cuit, du sucre ou des sucreries peut aider.


Le piquant des piments est dû à la capsaïcine. C'est un alcaloïde. Pur, sa puissance est telle qu'il est décelable dilué dans 10.000.000 son poids en eau (1 gr de capsaïcine pour 10 mètres cubes d'eau !!!). Cette substance est un apétant (exhausteur de goût et salivant) et un activateur de la digestion.

Pour mesurer la " force " d'un piment, on utilise une " échelle " imaginée par Wilbur Scoville en 1912. Elle est basée sur un test organoleptique de dégustation par un groupe de 3 ou 5 personnes. Le piment est broyé et dilué dans une certaine quantité d'eau (par exemple 1 gr de piment pour 10 kg (10 litres) d'eau soit 1 pour 10.000. 60% au moins des testeurs doivent déceler le piment. Si le piquant est décelé à cette dilution il aura une hauteur de 10.000 sur l'échelle de Scoville.

Les scientifiques actuels utilisent aujourd'hui la chromatographie en phase liquide pour mesurer le taux de capsaïcine d'un piment mais l'échelle de Scoville demeure pour exprimer sa "chaleur ".

Le Jalapeño n'atteint que 1500 à 3.000 unités Scoville. Le piment de Cayenne oscille entre 20.000 et 60.000 unités Scoville. Le tabasco qui a donné son nom à la sauce Tabasco® est mesuré entre 80.000 et 120.000 unités Scoville. Le plus fort jamais mesuré à ce jour est le habanero (même famille le scotch bonnet jamaïcain) qui oscille entre 80 000 et 300 000 unités Scoville selon les testeurs.

Des chercheurs indiens qui travaillent dans les laboratoires du ministère de la défense de leur pays ont répondu à une question que tout le monde se posait depuis longtemps : quel est le piment le plus fort du monde, l?indien ou le mexicain ? La réponse, c'est l'indien. Et plus précisément le Tezpur chili qui pousse le long des rives du Brahmapoutre. Il atteint 855.000 unités de force Scoville contre seulement 557.000 pour le piment mexicain.


Pour simplifier sa lecture, l'échelle de Scoville est ensuite réduite à 10 unités auxquels on ajoute l'unité 0 pour les poivrons, les poivrons étant une variété de piments ne contenant pas de capsaïcine - c'est pourquoi c'est un pléonasme de parler de poivrons doux -.


Les scientifiques ont identifié plusieurs molécules qui semblent activer des nerfs baptisés nocicepteur, et dont le rôle est d'informer rapidement le cerveau que leur zone d'intervention dans l'organisme est en difficulté. A ce jour, la molécule la plus connue du déclenchement de la douleur est la capsaïcine : celle-là même qui confère au piment sa saveur puissante. Une équipe de pharmacologues de l'université de Californie, à San Francisco, a découvert, sous la direction de David Julius, la protéine réceptrice qui fixe la capsaïcine et libère la sensation de brûlure qui lui est associée. La capsaïcine déclenche la douleur exactement comme le fait une température élevée, de sorte qu'un plat épicé, même tiède, peut donner l'impression de brûler.

Des liens.

Terroirs d'en France

Échelle de Scoville - Wikipédia

Le site de Tabasco

Wilbur Scoville sur google...

 

 

03:17 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gueule de bois, scoville | | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.