14/09/2009

Le Groupe Mutuel veut-il nous entuber en surfant sur la vague de la grippe A H1N1 ? SUITE...

Concernant la lettre du Groupe Mutuel que j'ai mentionné dans ma note du 5 septembre, la presse romande n'ayannt pas soulevé le problème, heureusement que la NZZ am Sonntag l'a fait... et nous annonce que l'OFSP précise que l'assurance de base couvre les frais en cas de maladie, que le Tamiflu est remboursé si le malade fait partie d'un groupe à risque et que la vaccination sera gratuite pour tous.

Il est aussi fait mention que dans les tout petits caractères, il est indiqué que c'est un contrat sur 5 ans... pour 462.- sur cette période.

 

 

 

 

03:38 Publié dans Bizarrerie particulière | Lien permanent | Commentaires (38) | Tags : assurance maladie, groupe mutuel, grippe a h1n1 | | | | | Pin it! | |  Facebook

Commentaires

Groupe Mutuel = Abuseurs en tous genre et permis de l'être grâce à leur copinage avec un CF! Un exemple de plus! Quand est-ce que l'on va enfin s'occuper de ces gens sans moral, ni scrupules qui font toujours en sorte de s'en mettre plein leurs poches?

Écrit par : Corélande | 14/09/2009

Cette assurance concerne.

Les frais de médicaments limités ou hors listes
La médecine douce
L'aide au ménage
Les transports urgences
La psychologie
Les moyens auxiliaires
Les cure thermales
Les vaccins et mamographies
ETC etc!!

Les frais préventifs liés à la grippe H1N1 ne sont remboursé que sous certaines conditions (par ex. régions à risque)

Cette complémentaire n'est en aucune cas une assurance spéciale grippe.

Encore des calomnies, mensonges et désinformations dans le but de couler les caisses maladies..

Si vs voulez une caisse unique trouver une fois pour toute des arguements valables et non des mensonges.

Écrit par : masp | 14/09/2009

Cette assurance concerne.

Les frais de médicaments limités ou hors listes
La médecine douce
L'aide au ménage
Les transports urgences
La psychologie
Les moyens auxiliaires
Les cure thermales
Les vaccins et mamographies
ETC etc!!

Les frais préventifs liés à la grippe H1N1 ne sont remboursé que sous certaines conditions (par ex. régions à risque)

Cette complémentaire n'est en aucune cas une assurance spéciale grippe.

Encore des calomnies, mensonges et désinformations dans le but de couler les caisses maladies..

Si vs voulez une caisse unique trouver une fois pour toute des arguements valables et non des mensonges.

Écrit par : masp | 14/09/2009

Cette lettre est évidemment une arnaque. Ses termes ambigus tendent à faire croire que l'assurance de base ne couvre pas les frais liés à la grippe H1N1, ce qui est faux. TOUS LES SOINS NECESSAIRES en cas de grippe seront couverts par l'assurance de base sans qu'une autre couverture soit nécessaire (à moins que l'on veuille soigner sa grippe avec une mammographie...).
Le Groupe Mutuel, qui n'en est pas à son coup d'essai, est réputé pour les salaires mirobolants de ses cadres et pour les refus de remboursement en cas de maladie

Écrit par : Prosper67 | 14/09/2009

Un coup d'oeil dans le parking du Groupe Mutuel à Martigny est le meilleur argument pour une caisse unique.

Écrit par : Prosper67 | 14/09/2009

Alors on n'a rien a craindre d'une caisse unique si c'est ton meilleure argument.

(pour rappel une caisse unique ne concerne que l'assurance de base.. social et a but non-lucratif)

Les complémentaires existeront tj avec des caisses maladie privée.

Écrit par : masp | 16/09/2009

Allons également jeter un coup d'oeil aux voitures des médecins, profeseur, directeurs d'entreprise pharmaceutiques etc etc..

Vs voulez le beure et l'argent du beure..

payer vos prime fr. 100.- mais allez donc vs soigner avec du thin et des sangsues....

Écrit par : jag | 16/09/2009

@ masp

Mais lorsque vous mélangez l'assurance de base et l'assurance complémentaire vous obtenez un cocktail explosif avec des cadres de caisses maladie qui roulent en Ferrari et une chasse aux bons risques qui coûte près de 200 millions de CHF par aux assurés.

Écrit par : Prosper | 16/09/2009

@ jag (alias masp ?)

Contrairement aux assureurs maladie, les profs de médecine et cadres supérieurs de pharmas ont accompli de longues études pour pouvoir travailler. Ils produisent de la santé (et savent orthographier "thym" et "beurre" correctement), il est donc normal qu'ils soient rémunérés en proportion mais sans excès.
Les assureurs maladie ne sont que des intermédiaires-payeurs dont l'activité ne nécessite pas un niveau de formation élevé.
Voir des cadres de caisses maladie à peine lettrés parader en voiture de sport signifie donc que le système de santé souffre de graves dysfonctionnements.

Écrit par : Prosper | 16/09/2009

prosper

Je ne pense pas que tout les cadres et directeurs on des Ferrari..

Et de quelle mélange parles-tu?

Il est normal qu'une caisse maladie qui pratique l'assurance de base pratique également le buisness des assurances complémentaires!! L'assurance de base n'est pas lucrative et si elle est sujette à des remarques sur le prix des primes, cela n'a pas l'air de te gêner étant donné que pour toi il est normal de payer 500 fr pour 20 minutes chez le médecin.. ou d'augmenter chaque année le prix des hospitalisations et des médicaments.
Ce que tu payes est le reflex de ces coûts!! salaires faramineux des médecins.. coûts des soins, tourisme médical, moyenne d'âge qui augmente, maladie autrefois incurable qui se soignent etc etc.. Tout ceci coûte.



Les assurances complémentaires sont effectivement lucratives oui. c'est le gagne pain des assurances.. et beaucoup de personnes sont bien contentes de pouvoir aller en semi privée ou chez l'osthéopathe.. Si tu n'en veux pas n'en prend pas ce n'est pas obligatoire.

Crois-tu que les banquiers ont tous fait HEC!?.. et crois moi le salaire d'un banquier exède bien celui d'un assureur?

Écrit par : map | 17/09/2009

Je tiens à préciser que dans cette lettre il y a ceci qui est mensonger:
En effet, certaines dépenses de soins thérapeutiques ne sont pas couvertes; c'est le cas, à ce jour, de traitements spécifiques liés à la grippe pandémique (H1N1), pour ne citer qu'un exemple... (j'ai enlevé "préventifs")...

La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui étudie et applique le traitement des maladies.

Et l'OFSP précise bien que l'assurance de base couvre les frais en cas de maladie...

Écrit par : dalmuti | 17/09/2009

@map

Je crois que vous ne connaissez pas très bien ce domaine.
Vous savez tout aussi bien que moi que la pratique conjointe de l'assurance de base et des complémentaires entraîne des incitations perverses. L'assurance maladie est ainsi devenue une "machine à fric" selon les dires mêmes d'un assureur. Elle sert désormais à attirer les bons risques pour leur proposer une complémentaire très lucrative pour l'assureur. Cette chasse aux bons risques qui contamine l'assurance de base menace son équilibre et entraîne une coûteuse inefficience du système. De plus, beaucoup d'assureurs améliorent la rentabilité des complémentaires en transférant leurs charges vers l'assurance de base, ce qui renchérit les primes. 20% des frais administratifs sont consacrés à la publicité et à la rémunération des courtiers-rabatteurs.
Quant aux salaires, s'il est vrai que les cadres supérieurs de grandes banques gagnent plus que dans l'assurance maladie, ils bénéficient presque tous d'une formation universitaire, et leur salaire n'est pas prélevé sur de fonds publics comme c'est le cas pour l'assurance maladie de base (qui est un prélèvement obligatoire).
Un petit coup d'oeil au garage du Groupe Mutuel vous convaincra qu'il y beaucoup plus voitures de sport dans l'assurance maladie que vous le pensez, ce qui est choquant lorsque l'on connaît la provenance de cet argent.

Écrit par : Prosper | 17/09/2009

Un cadre d'une assurance a lui aussi une formation universitaire ne vous meprenez pas et suivant le service, il viendra aussi du domaine médical. En plus de cela la plupart sont titulaires des brêvets fédéraux en assurance social ou l'apprentissage dure 3 ans.

De tout manière nous n'allons pas régler le problème des coûts en tenant de grandes théories sur ce qui ne représente que 5% des charges si ce n'est moins.

Quant bien même il serait probablement possible de réduire les frais de gestion, il faut bien reconnaître qu'il n'y aurait pas grande influence sur les primes. Quelle entreprise peut se vanter de produire des biens ou des service avec un taux de frais de gestion aussi bas que ceux des caisses maladie ? Même la SUVA, souvent citée en exemple par les fervents défenseurs d'une caisse unique, travaille avec des frais de gestion environ trois fois supérieurs à ceux des caisses maladie. Nous ne pouvons donc que féliciter les caisses maladie et leur direction pour leur bonne gestion.

En faisant preuve de bon sens, ne serait-il pas plus intéressant et plus efficace de s'activer pour maîtriser le 95% des coûts, à savoir le paiement des prestations, et de tenter de trouver à ce niveau-là des solutions d'économie, déjà dans un premier temps par une responsabilité individuelle en tant que consommateurs.

Dans un second temps, faisons confiance aux professionnels et aux politiciens sérieux qui cherchent et trouvent les meilleures solutions. Gardons également les pieds sur terre : est-il réaliste de penser que les primes puissent baisser alors que les techniques médicales ne cessent de progresser, d'évoluer, et ceci pour notre bien être et notre confort.

Pour terminer, je souligne que les primes des caisses maladies augmentent, certes, mais qu'en est-il de l'électricité, de l'essence, des denrées alimentaires, etc. et dans des proportions supérieures à celles de nos primes ? Le budget des ménages en est probablement plus pénalisé car dans ces domaines, le législateur n'a prévu aucune subvention pour aider les personnes à revenu modeste.

Écrit par : MAP | 17/09/2009

"Un cadre d'une assurance a lui aussi une formation universitaire "

Ils sont plutôt rares. La plupart ne sont au bénfice que d'un apprentissage de commerce. Un brevet fédéral ne peut en aucun cas prétendre au niveau d'une formation universitaire. D'ailleurs l'assurance maladie ne nécessite pas un tel niveau de formation. Rien ne peut justifier des rémunérations qui excèdent les barèmes de l'administration alors même qu'elle émargent à des fonds publics.


"De tout manière nous n'allons pas régler le problème des coûts en tenant de grandes théories sur ce qui ne représente que 5% des charges si ce n'est moins."

Ces 6% représentent pourtant plus d'1 milliard de frs par année.
Un cadre de santésuisse déclarait récemment "toutes les économies sont bonnes à prendre". Avec des frais administratifs à hauteur de 1 milliard et un degré d'inefficience estimé à 26% par une étude le l'université de Bâle, l'assurance maladie est effectivement un domaine où des économies sont possibles et seront sensibles sur les primes. Ce d'autant plus que 20% de ce milliard est consacré à la prospection des bons risques, activité qui n'a pas lieu d'être dans une assurance sociale.
Il n'y a pas de raisons que l'assurance maladie échappe à l'effort collectif pour contenir les coûts.


"Quant bien même il serait probablement possible de réduire les frais de gestion, il faut bien reconnaître qu'il n'y aurait pas grande influence sur les primes"

Le coût des assureurs sur le système de santé ne se limite pas aux 6% de frais administratifs. Il faut aussi compter avec le jeu des vases communicants entre l'assurance de base et l'assurance complémentaire qui renchérit les primes de la première, et la sélection des risques qui compromet davantage l'efficience du système. Tout cela a une influence notable sur les primes.


"Même la SUVA, souvent citée en exemple par les fervents défenseurs d'une caisse unique"

Vous comparez là deux domaines très différents. Regardez plutôt les assureurs maladie autrichiens dont les frais sont d'environ 3%.


"En faisant preuve de bon sens, ne serait-il pas plus intéressant et plus efficace de s'activer pour maîtriser le 95% des coûts"

La maîtrise des coûts passe par une accumulation de petites économies et non des coups de hache. Pourquoi voudriez-vous que les assureurs maladie en soient exemptés ? Si l'on peut économiser 200 millions dans leurs frais, pourquoi s'en priver ? Contrairement à d'autres de même ampleur (tarifs des analyses), ces économies ne porteront pas préjudice à la qualité des soins.


"Dans un second temps, faisons confiance aux professionnels et aux politiciens sérieux"

Vous pensez aux politiciens qui touchent près de 10'000 frs pour assister à un séminaire du "Groupe réflexion santé" créé par le Groupe Mutuel ou à ceux qui occupent un siège dans le conseil d'administration d'une caisse maladie ?


"Pour terminer, je souligne que les primes des caisses maladies augmentent, certes, mais qu'en est-il de l'électricité, de l'essence, des denrées alimentaires, etc. et dans des proportions supérieures à celles de nos primes ?"

Il y a des économies possibles dans ces domaines également. Le monde est mal fait, je vous l'accorde.


D'autre part, je trouve choquant que vous preniez sur votre temps de travail pour fréquenter ce forum alors que votre salaire est payé par nos primes.

Écrit par : Prosper | 17/09/2009

"Un cadre d'une assurance a lui aussi une formation universitaire "

Ils sont plutôt rares. La plupart ne sont au bénfice que d'un apprentissage de commerce. Un brevet fédéral ne peut en aucun cas prétendre au niveau d'une formation universitaire. D'ailleurs l'assurance maladie ne nécessite pas un tel niveau de formation. Rien ne vient justifier des rémunérations qui excèdent les barèmes de l'administration alors même qu'elle émargent à des fonds publics.


"De tout manière nous n'allons pas régler le problème des coûts en tenant de grandes théories sur ce qui ne représente que 5% des charges si ce n'est moins."

Ces 6% représentent pourtant plus d'1 milliard de frs par année.
Un cadre de santésuisse déclarait récemment "toutes les économies sont bonnes à prendre". Avec des frais administratifs à hauteur de 1 milliard et un degré d'inefficience estimé à 26% par une étude le l'université de Bâle, l'assurance maladie est effectivement un domaine où des économies sont possibles et seront sensibles sur les primes. Ce d'autant plus que 20% de ce milliard est consacré à la prospection des bons risques, activité qui n'a pas lieu d'être dans une assurance sociale.
Il n'y a pas de raisons que l'assurance maladie échappe à l'effort collectif pour contenir les coûts.


"Quant bien même il serait probablement possible de réduire les frais de gestion, il faut bien reconnaître qu'il n'y aurait pas grande influence sur les primes"

Le coût des assureurs sur le système de santé ne se limite pas aux 6% de frais administratifs. Il faut aussi compter avec le jeu des vases communicants entre l'assurance de base et l'assurance complémentaire qui renchérit les primes de la première, et la sélection des risques qui compromet davantage l'efficience du système. Tout cela a une influence notable sur les primes.


"Même la SUVA, souvent citée en exemple par les fervents défenseurs d'une caisse unique"

Vous comparez là deux domaines très différents. Regardez plutôt les assureurs maladie autrichiens dont les frais sont d'environ 3%.


"En faisant preuve de bon sens, ne serait-il pas plus intéressant et plus efficace de s'activer pour maîtriser le 95% des coûts"

La maîtrise des coûts passe par une accumulation de petites économies et non des coups de hache. Pourquoi voudriez-vous que les assureurs maladie en soient exemptés ? Si l'on peut économiser 200 millions dans leurs frais, pourquoi s'en priver ? Contrairement à d'autres de même ampleur (tarifs des analyses), ces économies ne porteront pas préjudice à la qualité des soins.


"Dans un second temps, faisons confiance aux professionnels et aux politiciens sérieux"

Vous pensez aux politiciens qui touchent près de 10'000 frs pour assister à un séminaire du "Groupe réflexion santé" créé par le Groupe Mutuel ou à ceux qui occupent un siège dans le conseil d'administration d'une caisse maladie ?


"Pour terminer, je souligne que les primes des caisses maladies augmentent, certes, mais qu'en est-il de l'électricité, de l'essence, des denrées alimentaires, etc. et dans des proportions supérieures à celles de nos primes ?"

Il y a des économies possibles dans ces domaines également. Le monde est mal fait, je vous l'accorde.


D'autre part, je trouve choquant que vous preniez sur votre temps de travail pour fréquenter ce forum alors que votre salaire est payé par nos primes.

Écrit par : Prosper | 17/09/2009

Vos arguments sont exellents mais basé sur du faux!

Les salaires ne sont absolument pas extraordinaire. Les cadres sont bien payé car ils ont des tâches à responsabilité comme dans toutes les entreprises de Suisse.

Un fonctionnaire qu'il soit cadre ou directeur gagnera toute autant si ce n'est plus et l'argent provient aussi des fonds publics.

Dans ce cas il faut vous attaquez à toutes les entreprises d'états!!

Et pour conclure et afin de ne pas vous donner cet argument de satisfaction, je suis courtier à mon compte, travaille avec des horaires flexibles et pour différentes assurances.







Tout comme l'histoire de la complémentaire d'ailleurs

Écrit par : map | 17/09/2009

Il se trouve que je connais bien les barèmes salariaux des caisses maladie, et ils excèdent de beaucoup ceux de l'administration, sans parler des bonifications. A titre d'exemple, le directeur d'Helsana touche 880'000 frs par année, et le reste des cadres et à l'avenant. Aucun poste de l'administration n'approche de tels salaires.

Quand à la responsabilité des cadres d'assurances maladie, c'est une notion qui se limite à reporter sur les assurés le poids de leurs erreurs. Une caisse maladie ne peut faire faillite car elle reporte systématiquement ses pertes sur les primes, exercice peu risqué car les assurés changent très peu de caisse. Ce sont eux qui vont en fin de compte payer les erreurs qui ont affecté le placement des réserves par le biais d'une augmentation massive des primes.
Le risque et la responsabilité revêtent dans ce domaine une signification très limitée.

A voir la qualité votre argumentaire, je doute que vous touchiez votre Audi du Groupe Mutuel cette année.

Écrit par : Prosper | 17/09/2009

@ map ou masp:
la complémentaire proposée est la SC1, elle est très basique...

Vous avez écrit:
"Cette assurance concerne.

Les frais de médicaments limités ou hors listes
La médecine douce
L'aide au ménage
Les transports urgences
La psychologie
Les moyens auxiliaires
Les cure thermales
Les vaccins et mamographies
ETC etc!!

Les frais préventifs liés à la grippe H1N1 ne sont remboursé que sous certaines conditions (par ex. régions à risque)

Cette complémentaire n'est en aucune cas une assurance spéciale grippe.

Encore des calomnies, mensonges et désinformations dans le but de couler les caisses maladies..

Si vs voulez une caisse unique trouver une fois pour toute des arguements valables et non des mensonges."

Comme je l'ai mentionné, et je ne suis pas le seul, la NZZ le fait très bien, le début de la lettre joue sur la peur de la grippe A, et la suite de la lettre est aussi tendancieux:

"Pour y souscrire et bénéficier d'une prise en charge de vos frais de VACCINS, de MEDICAMENTS hors liste ou limités, d'OSTHEOPATHIE ou d'AIDE A DOMICILE notamment...."
Ecrit comme-çà, on pourrait croire que l'osthéopathie est remboursée à 100%...

Et bien non, seulement 70.- max la séance et 500.- par année...

Ce ne sont ni des mensonges, ni de la calomnie et surtout pas de la désinformation mais le contraire...

Et merci de ne pas ramener la caisse unique dans la discussion, il n'en a jamais été question...

Écrit par : Dalmuti | 18/09/2009

A croire?

J'ai mentionné "cette assurance concerne" je n'ai jamais dis "rembourse en totalité".

Vous jouer sur les mots alors que tout est bien expliqué dans les conditions.

Vous l'avez d'ailleurs vous-mêmes bien remarqué il n'y a donc pas d'arnaque.

Cette complémentaire comporte 4 niveau et le produits proposé est le niveau 1 oui.

Bonne chance pour vous trouvez votre complémentaire magique qui rembourse tout les frais du monde pour la modique somme de 1 fr.-.


Prosper vous vous trmpez encore..

Il y a déjà plusieurs caisse maladie qui ont fait faillite comme "la philos" ou "la caisse vaudoise".

Ces caisses n'ont pas fait de primes assez élevées pour les frais engendrés l'année en cours.

Cepandant il existe une lois entre caisse maladie de compensation des couts cela signigie qu'une assurance ayant plus de bon risque va verser une forte somme d'argent à l'assurance ayant des plus mauvais risques.

C'est pour cela que votre "chasse au assuré" me fait bien rire car souvent les caisses ayant des assurés bon risque rachète les assurances en faillite pour ne plus payer ces sommes de compensations.

De plus, je connais plusieurs cadre qui enchaînent les heures supplémentaires qui auraient les cheveux dressés sur la tête en entendant vos arguments..

Mais rien ne sert de discuter de cela avec une personne n'ayant aucune expérience ou idée d'une entreprise d'assurance. Tout comme je ne me permettrais aucun commentaire sur votre métier.

Le peuple m'a donné raison sur vous le 11 mars 2007. Tout est dit pour moi..

Écrit par : map | 18/09/2009

@ map

Les caisses maladie Philos et la Caisse Vaudoise n'ont pas fait faillite, mais ont été intégrées au Groupe Mutuel (et les primes adaptées en conséquence).

La "loi entre caisses maladie de compensation des couts" (sic !) se nomme la péréquation des risques. Elle n'emploie que 3 critères de compensation (âge, sexe, hospitalisation dès 2012) alors que pour fonctionner correctement elle devrait en intégrer une vingtaine (dont des indices de morbidité) comme dans les pays voisins. Les assureurs spécialistes de la chasse aux bons risques ont déployé des moyens de lobbying conséquents pour empêcher que soient inclus des critères de morbidité qui rendraient cette péréquation efficace. En fait, le Groupe Mutuel a même milité pour sa suppression pure et simple.

Ayant fréquenté l'assurance maladie, je puis vous dire que leurs horaires sont loin des 45-50 heures pratiqués dans certains hôpitaux, et leurs salaires bien plus élevés.

La caisse unique est superflue, il suffit d'interdire la pratique conjointe de l'assurance de base et des complémentaires. On mettra ainsi fin aux distorsions qui nuisent à l'efficience de l'assurance de base. Et tout le monde sera content !

Navré de devoir vous faire ainsi la leçon, mais à vous lire, on ne peut que constater que c'était nécessaire.

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

Pour en revenir au sujet de ce fil, en associant de façon mensongère la grippe H1N1 ("plusieurs traitements ne seraient pas remboursés") à la vente d'une complémentaire bidon (remboursements minimes pour des prestations auxquelles on a peu de chances de recourir), le Groupe Mutuel use de la peur pour pousser les gens à souscrire ce qui s'apparente à une arnaque. Cet assureur espère ainsi vendre pour 462 frs un vaccin qui sera gratuit (ou coûtera au maximum 19.50 frs si on n'appartiennent pas à un groupe à risque). Le tout enveloppé dans un fatras de couvertures superflues pour le commun des mortels.

On ne le dira jamais assez: L'ASSURANCE DE BASE COUVRE TOUS LES SOINS NECESSAIRES EN CAS DE GRIPPE H1N1.

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

Les caisses maladie Philos et la Caisse Vaudoise n'ont pas fait faillite car elles ont été rachetée à temps!!

Et si une société saine rachète une société qui chavire ce n'est pas pour rien. C'est que les compensations sont très élevées.

L'assurance de base ne couvre pas les frais de vaccin, c'est un exemple comme ils auraient pu dire que l'assurance ne couvre pas les vaccins pour partir dans les pays etrangers (malaria etc).!!

Le mot préventif dans cette ligne semble vous échapper!!!

Si pour vous les couvertures de cette assurance sont superflues alors c'est que et que vous n'avez aucune expérience ou idée du monde de la santé. Tant mieux pour vous cela veux dire que tout va bien.

De plus, je suis dsl mais vous ne m'apprenez rien, aucune leçon.

Vos arguments sont ceux d'un pessimiste et votre antise des assurances vous pousses à voir le mal partout sur TOUT ce qui concerne les assurances.

Écrit par : map | 18/09/2009

"Les caisses maladie Philos et la Caisse Vaudoise n'ont pas fait faillite car elles ont été rachetée à temps!!"

Elle ont choisi de rejoindre le Groupe Mutuel qui est association de caisses dont le statut juridique lui permet de ne pas devoir se soumettre au contrôle de l'OFSP. Seules ses caisses le sont.

"L'assurance de base ne couvre pas les frais de vaccin, c'est un exemple comme ils auraient pu dire que l'assurance ne couvre pas les vaccins pour partir dans les pays etrangers (malaria etc).!!"

Il est ouvertement fait référence à la grippe H1N1 et non à d'autres maladies. Le vaccin pour cette grippe est couvert par l'assurance de base pour les personnes à risques, et coûtera 19.50 frs pour les autres personnes et non 462 frs comme le propose le Groupe Mutuel.


"Si pour vous les couvertures de cette assurance sont superflues alors c'est que et que vous n'avez aucune expérience ou idée du monde de la santé. Tant mieux pour vous cela veux dire que tout va bien."

Contrairement à vous, je ne vis pas de l'assurance et connais suffisamment le monde de la santé pour savoir qu'une complémentaire est inutile en Suisse.
Mon médecin m'a même déconseillé d'en souscrire une alors même qu'il gagnerait plus en me traitant au tarif privé.
L'argument de vente d'une couverture complémentaire se résume à dire qu'il est nécessaire d'avoir une coûteuse Mercedes pour rouler, et qu'une Vovlo est insuffisante.


"De plus, je suis dsl mais vous ne m'apprenez rien, aucune leçon."

Tout ce fil est la démonstration du contraire. Votre ignorance du monde de la santé (et de l'assurance maladie) sont sidérantes pour quelqu'un qui se prétend courtier.


"Vos arguments sont ceux d'un pessimiste et votre antise des assurances vous pousses à voir le mal partout sur TOUT ce qui concerne les assurances."

Vous pouvez ajouter la NZZ, la TDG, la FRC et les associations de patients à votre liste de pessimistes invétérés.

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

Je pourrais en ajouter bien plus encore à cette liste.

Mais bien d'autres me rejoingne.

Je dirais les millions de personnes qui ont une complémentaires en suisse

Et selon vous toutes ces personnes se sont fait arnaquer? Ce depuis des dizaines d'années et des dizaines d'années sans rien remarquer et continue bêtement de se faire arnaquer.

Aujourd'hui de plus en plus de gens prennent une complémentaire(quasi 8/10 à l'heure actuelle).

Je pense donc que la réalité me donne raison. Qu'aujourd'hui si la médecine à deux vitesses avance et que les gens s'assurent mieux c'est que l'assurance de base ne rembourse pas tout et n'est pas complète!! Et non que les gens se trompent ou sont TOUS tombés dans le pièges du "marketing de la peur".

Écrit par : map | 18/09/2009

Après la girouette, le délire...

80% de la population qui aurait une complémentaire ???

On peut avoir une source fiable de ce délire ?

Écrit par : dalmuti | 18/09/2009

Si la médecine à 2 vitesse avance à votre grande satisfaction, c'est en partie parce que les assureurs usent de leur influence politique pour démenteler l'assurance de base au profit des complémentaires qui leur rapportent beaucoup d'argent.

Vous faites encore la démonstration de votre incompétence professionnelle et de votre incapacité à comprendre un texte.

1. Environ 35 à 40% des assurés ont une complémentaire en Suisse, et non 80% comme vous le prétendez.

2. L'offre du Groupe Mutuel pour un vaccin à 462 frs au lieu de 19.50 frs EST UNE ARNAQUE.

3. Les complémentaires sont des assurances de confort, mais il n'a jamais été dit qu'elles sont toutes des arnaques comme l'offre en question ici.
Il y a des gens dans ce pays qui acceptent de payer plus avoir une chambre individuelle et une infirmière à demeure. Ca n'a aucune influence sur leur guérison, mais c'est un choix de confort.
L'assurance de base rembourse tous les soins indispensables et nécessaires, et donne accès à des soins de haute qualité. Prétendre le contraire c'est vouloir tromper les gens.

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

Si la médecine à 2 vitesse avance à votre grande satisfaction, c'est en partie parce que les assureurs usent de leur influence politique pour démenteler l'assurance de base au profit des complémentaires qui leur rapportent beaucoup d'argent.

Les mêmes qui crée les files d'attentes au HUG c'est ça?:-).. ah ces méchants assureurs.

L'offre du Groupe Mutuel pour un vaccin à 462 frs au lieu de 19.50 frs EST UNE ARNAQUE.

Le capital de cette assurance est de Fr. 5000 par année et non fr 19.50.-..(on se demande qui ne sait pas lire).


Pour finir, oui effectivement, l'ostéopathie, les chaises roulantes, l'aide au ménage, les frais de rappatriements, la psychologie, les conseils en nutritions, tout les frais de dentistes (caries et pratiquement tout les traitements dentaires), les supports plantaires, les talonnettes, etc etc etc etc.. ne sont que du confort c'est évident!!!

Je commence à bien rigoler sur ce forum. Merci à votre mauvaise foi.

Écrit par : map | 18/09/2009

"Regardez plutôt les assureurs maladie autrichiens dont les frais sont d'environ 3%."

Mais dont les déficites de l'assurance maladie se chiffre en milliards d'Euro.

D.J

Écrit par : D.J | 18/09/2009

"Les mêmes qui crée les files d'attentes au HUG c'est ça?:-).. ah ces méchants assureurs."

Décidément, la compréhension d'un teste écrit vous pose de grands problèmes.
Je parlais du démantèlement du catalogue de l'assurance de base et non des files d'attentes. Mais ces dernières deviendront la règle si on introduit le financement moniste des hôpitaux.

"Le capital de cette assurance est de Fr. 5000 par année et non fr 19.50.-"

... pour des prestations très improbables. On cherche juste à vendre un produit bidon en jouant de la peur du virus H1N1.

"Je commence à bien rigoler sur ce forum."

Certainement pas autant que moi...

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

"Mais dont les déficites de l'assurance maladie se chiffre en milliards d'Euro."

Vous m'en direz tant. Il est fort douteux que ce déficit soit à imputer à des frais administratifs bas.

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

"Vous m'en direz tant. Il est fort douteux que ce déficit soit à imputer à des frais administratifs bas."

C'est justement que l'exemple autrichien aux frais administratif bas,n'est pas la bonne solution.

D.J

Écrit par : D.J | 18/09/2009

"C'est justement que l'exemple autrichien aux frais administratif bas,n'est pas la bonne solution."

Il n'y a strictement aucun lien de causalité entre le déficit des comptes et les frais administratifs.

Écrit par : Prosper | 19/09/2009

Heureux de vous l'entendre dire.

C'est exactement pour cela que même si vos attaque idéaliste envers les "salaires mirobolants des cadres" et divers autres frais administratifs seraient (et ne le sont pas) fondées.

Le problème ne serait pas résolu ou alors qu'à quelques malheureux %.

Écrit par : map | 22/09/2009

Evidemment, les salaires mirobolants des directeurs d'assurance maladie (880'000 frs) ainsi que les "cadeaux" somptueux aux courtiers ne seraient que l'invention d'une presse mal intentionnée...

Puisqu'il est possible d'économiser 200 millions par années dans les frais des caisses maladie sans toucher à la qualité des soins, pourquoi s'en priver ?

Écrit par : Prosper | 24/09/2009

Le jour ou il est prouvé que de l'argent de l'assurance de base est tiré pour des hauts salaires et pour des cadeaux je vous donnerais raison.

L'ouverture des comptes du Groupe-Mutuel n'a rien donné et si il y avait quelque choses de caché je pense bien que bcp de gens n'auraient rien laissé échapper...

Donc... les salaires des directeurs et les cadeaux sont payés avec l'assurance de base.

Rien ne donne raison à vos spéculation.. laissé donc tomber ces arguments gauchistes.

Écrit par : map | 25/09/2009

"Le jour ou il est prouvé que de l'argent de l'assurance de base est tiré pour des hauts salaires et pour des cadeaux je vous donnerais raison."

L'argument officiel des caisses est que les charges (salaires, rémunération des courtiers, loyers, etc...) sont payés sur des fonds provenant à la fois de l'assurance de base et de l'assurance complémentaire (les deux activités sont gérées par le même personnel dans les mêmes locaux). Mais ils refusent de fournir les clés qui permettraient d'attester d'une répartition conforme de ces frais, de peur que soient mis à jour des transferts de charges au détriment de l'assurance de base. C'est l'enjeu du procès contre le Groupe Mutuel.


"L'ouverture des comptes du Groupe-Mutuel n'a rien donné"

Là encore, vous vous méprenez. Le jugement du TF date du mois d'août, la procédure n'en est qu'à son début.


"les salaires des directeurs et les cadeaux sont payés avec l'assurance de base."

Si tel n'était pas le cas, le Groupe Mutuel ne s'opposerait pas avec une telle pugnacité à l'ouverture de ses comptes.
D'ailleurs la loi prévoit une indépendance comptable des deux régimes de l'assurance maladie. Aucune caisse n'accepterait de financer une activé prétendument non lucrative aux dépens d'une autre produisant des bénéfices.


"laissé (sic!) donc tomber ces arguments gauchistes."

Je suis un électeur de droite.



Vous êtes encore une fois parvenu à faire la démonstration éclatante de votre ignorance et de votre mauvaise foi. Cette dernière est toutefois atténuée par le fait que vous vivez de l'assurance.

Écrit par : Prosper | 25/09/2009

Le Groupe Mutuel est effectivement une belle enculade pour celui qui ose s'aventurer la bas. Pour ma part c'est la première fois dans ma vie que j'ai des problème avec une assurance maladie pour résilier une complémentaire et autant vous dire que quant il vous ont il ne vous lache plus. Alors pour ceux qui voudrait tenter l'aventure bonne chance, pour ma part ce sont des escroc rien de plus.

Écrit par : arnaque | 08/05/2012

Cela sent le soufre pour d'autres également, notamment au niveau des résiliations des contrats LCA complémentaires.
Pourtant ils vous expliquent bien que selon la loi sur le contrat d'assurance LCA......conformément à l'art 21, alinéa 1 soit, ils peuvent entamer une poursuite ou soit renoncer à l'encaissement en se départissent du contrat!
Dites-leur oui à la seconde proposition, et ils persévèrent tellement ils ont besoin de l'argent des complémentaires.

Écrit par : Corélande | 08/05/2012

Les commentaires sont fermés.