05/09/2009

Le Groupe Mutuel veut-il nous entuber en surfant sur la vague de la grippe A H1N1 ?

Ces jours, le Groupe Mutuel a envoyé une lettre à ses assurés de base pour proposer de conclure une assurance des soins complémentaires.

Comme par hasard, cette lettre est envoyée en cette période de rentrée scolaire qui est annoncée  comme un éventuel début de vague pandémique...

Voici le début de cette lettre:

Les prestations de l'assurance obligatoire des soins ne vous garantissent pas un remboursement intégral de vos frais de santé.

En effet, certaines dépenses de soins préventifs ou thérapeutiques ne sont pas couvertes; c'est le cas, à ce jour, de traitements spécifiques liés à la grippe pandémique (H1N1), pour ne citer qu'un exemple...

Comme par hasard, l'exemple concerne la grippe...

J'ai beau lire la lettre et les CG, je n'ai pas trouvé d'explications concernant les termes "soins thérapeutiques" et "traitements spécifiques liés à la grippe A H1N1".... non couverts...

Quel bel exemple de clareté pour pouvoir embrouiller les assurés et les encourager à souscrire cette assurance complémentaire...

06:28 Publié dans Bizarrerie particulière | Lien permanent | Commentaires (59) | Tags : assurance maladie, groupe mutuel, grippe a h1n1 | | | | | Pin it! | |  Facebook

Commentaires

Mentez et de toutes façons vous réusirez à faire peur.
Vive le groupe Mutuel.
Le seul traitement qui n'est pas remboursé c'est le vaccin pour les personnes qui ne sont pas à risque. Tous le reste est prie en charge par l'assurance de base.
Le vaccin coûtera au environ de 15 francs.
Pour le cas de la grippe H1N1 s'est la Confédération qui l'achête et nous ne savons pas encore qui devra se vacciner. Et si la Confédération se fera rembourser.
Bref cette assurance complémentaire c'est du vent.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 05/09/2009

Cette assurance complémentaire concerne

Les médicaments hors-listes
Les médecines douces
Les transports
Les soins de psychologie
L'aide au ménage
et encore pleins d'autres frais qui sont cités sur les conditions d'assurances.

Il y a effectivement entre autre le remboursement de soins préventifs (exemple grippe A) car les traitements ne sont pris en charge que sous certaines conditions (régions à risque etc).

Cette complémentaire n'est en aucune cas une complémentaire spécial grippe A.
Encore des calomnies mensongères basées sur la désinformation dans le but de coulé les caisses maladie.

Écrit par : Map | 14/09/2009

Cette offre est évidemment une arnaque. Ses termes ambigus tendent à faire croire que l'assurance de base ne couvre pas les frais liés à la grippe H1N1, ce qui est faux. TOUS LES SOINS NECESSAIRES en cas de grippe seront couverts par l'assurance de base sans qu'une autre couverture soit nécessaire (à moins que l'on veuille soigner sa grippe avec une mammographie...). Pour ceux qui souhaitent se faire vacciner sans appartenir à un groupe à risque, acheter le vaccin leur coûtera environ 30frs, beaucoup moins que les 460frs que coûte cette couverture complémentaire dont la durée minimale est de 5 ans ! (spécifié en petit caractères au bas de la page).
Un attrape-nigauds...

Le Groupe Mutuel, qui n'en est pas à son coup d'essai, est réputé pour les salaires mirobolants de ses cadres et pour les refus de remboursement en cas de maladie

Écrit par : Prosper | 15/09/2009

Cette offre est évidemment une arnaque. Ses termes ambigus tendent à faire croire que l'assurance de base ne couvre pas les frais liés à la grippe H1N1, ce qui est faux. TOUS LES SOINS NECESSAIRES en cas de grippe seront couverts par l'assurance de base sans qu'une autre couverture soit nécessaire (à moins que l'on veuille soigner sa grippe avec une mammographie...). Pour ceux qui souhaitent se faire vacciner sans appartenir à un groupe à risque, acheter le vaccin leur coûtera environ 30frs, beaucoup moins que les 460frs que coûte cette couverture complémentaire dont la durée minimale est de 5 ans ! (spécifié en petit caractères au bas de la page).
Un attrape-nigauds...

Le Groupe Mutuel, qui n'en est pas à son coup d'essai, est réputé pour les salaires mirobolants de ses cadres et pour les refus de remboursement en cas de maladie

Écrit par : Prosper | 15/09/2009

Prosper..

Si tu prennais autant de temps à bien lire et a comprendre plutot que raler tu te rendrais compte que cette complémentaire N'EST PAS QU'UNE COMPLEMENTAIRE SPECIALE POUR LES FRAIS LIES A LA GRIPPE A.

Regarde mon mail d'en haut!!

Regarde le prix d'une séance de psychologie, d'osthéopathie, de médicaments hors liste, d'ambulance, d'aide au ménage etc etc....

Et tu te rendras compte de 460fr. pour tout ça c'est très honnête!!

Écrit par : map | 16/09/2009

Buvez du lait de NOS vaches et payons aux agriculteurs un franc le litre, Fr. 1.-- vaudra bien mieux que ces cochonneries (GrippeA quand tu nous tiens!) de médicaments qui font trop de dégâts à long terme!

Pour avoir travailler pour eux, se sont des vendus dans cette belle enceinte de Martigny! Maintenant que Couchepin n'est plus là, il va falloir se bouger un peu pour faire du fric et entretenir tout ça!Plus sur le dos des assurés et avec moins de trèèèèèèèèèèès hauts salaires et indemintés en tous genres!

Écrit par : Corélande | 16/09/2009

@ map

Soit vous êtes de mauvaise foi (ou employé du Groupe Mutuel) ou alors très naïf. Je vous invite à mon tour à lire les extraits de cette lettre.
Le timing et les termes ambigus ("En effet, certaines dépenses de soins préventifs ou thérapeutiques ne sont pas couvertes; c'est le cas, à ce jour, de traitements spécifiques liés à la grippe pandémique (H1N1), pour ne citer qu'un exemple...") ne laissent planer aucun doute quant à l'intention de cet assureur d'exploiter la peur qui entoure la pandémie. Sinon pourquoi citer la grippe H1N1 dans une offre de complémentaire alors qu'elle est couverte par l'assurance de base ?
Le contenu de cette offre est ouvertement mensonger et ne cherche qu'à tromper son monde.

Écrit par : Prosper | 16/09/2009

Le traitement "vaccin" qui est préventif ou thérapeutique n'est remboursé que pour les personnes vivant dans une régions à risque ou ayant plus de 65 ans ou ayant des problèmes de santé.

Nous parlons bien de méthode préventive et non d'un cas ou la maladie s'est déclarée.

Il n'y a donc pas de mensonge sur le produit. il rembourse effectivement des frais non pris en charge par la base. après libre à toi de penser qu'il n'est pas éthique d'en parler dans le cadre d'une offre.

Écrit par : map | 17/09/2009

@ma)p

Si vous souscrivez à cette assurance, le vaccin vous coûtera 462 frs et le contrat vous bloquera pendant 5 ans.
Si vous n'appartenez pas à un groupe à risque, et que vous désirez vous faire vacciner, il vous en coûtera environ 30 frs. Le choix est vite fait.

Il ne s'agit plus simplement d'éthique. En parlant de de "traitements spécifiques" (au pluriel) alors qu'il ne s'agit que du vaccin, on tombe dans la publicité déloyale et mensongère.

Je comprends que vous ayez à coeur de défendre votre employeur (et votre emploi), mais de telles pratiques sont indéfendables et moralement inacceptables.

Écrit par : Prosper | 17/09/2009

Pourquoi vous entêtez vous a penser que cette assurance ne rembourse QUE le vaccin de 30fr!!

J'ai déjà énuméré les nombreuses autres prestations que cette assurance couvre..

Il ne s'agit pas d'un calcul de fr.-30 et une prime de fr. 462....

Il s'agit d'un capital de Fr. 5000.- par année qui comprend autant un remboursement d' un vaccin qu'une scéance de psy ou d'osthéopathie...

ce n'est pas une assurance GRIPPE A

c'est une complémentaire variée sur bcp d'autre rembourement de frais...

donc si vous l'utiliser... le calcul de fr. 5000 par année sur la prime de fr. 462..

le calcul est vite fait!!!

alors vous la prenez:-)

Écrit par : map | 17/09/2009

Décidément vous refusez de voir les faits.

Cette offre cherche à vendre une couverture très cher une couverture superflue en jouant sur la peur provoquée par la grippe H1N1.
Mon choix est vite fait. Le cas échéant, je préfère payer mon vaccin 30 frs plutôt que payer 462 frs pour une complémentaire inutile qui ne servira qu'à financer les voyages aux Caraïbes, voitures et autres cadeaux dont le Groupe Mutuel régale ses courtiers aux frais des assurés.

Vous avez déjà choisi la couleur de votre voiture ?

Écrit par : Prosper | 17/09/2009

On prend souvent conscience de l'importance de couvrir sa santé qu'au mauvais moment. Quand c'est déjà trop tard

Le jour ou il arrive malheureusement quelque chose on se rend enfin compte de l'utilité d'une complémentaire..

En suisse 70% de la population assure mieux leur voiture que leur santé!

une facture d'ambulance coûte 800fr..(la base rembourse la moitié jusqu'a 500fr. par année)

Bcp de médicaments sont hors listes ou limités par la base..

Tout les moyens auxiliaires sont très chères!!

L'aide au ménage est également très appréciée quand on en a besoin..

Je serais entièrement d'accord avec vous si cette assurance ne prennais que le vaccin de fr30.-- ... mais ce n'est pas le cas.

Je suis allé plusieurs fois chez l'osthéopathe et merci qui!!

PS: j'ai opté pour le gris! Il y a déjà trop d'Audi noir dans le parking de Martigny.

Écrit par : map | 17/09/2009

C'est un peu comme vouloir vendre 462 frs un vaccin qui ne coûte que 30 frs en l'assortissant d'une assurance contre la chute de corps célestes (avec une réserve pour les moteurs d'avions) et les invasions de criquets pélerins (avec une réserve s'il s'agit d'une espèce africaine).

Avec des employés qui passent leur temps sur internet et roulent en voiture de luxe, pas étonnant que les primes prennent l'ascenseur...

Écrit par : Prosper | 17/09/2009

Il est aujourd'hui inutile de souscrire une complémentaire car le catalogue de l'assurance de base garantit une prise en charge optimale, à moins que l'on veuille bénéficier d'une chambre individuelle avec rideaux de velours ou se faire soigner par les ondes mentales d'un griot. Hormis cela, il n'y a en Suisse aucun avantage qui justifie le prix très élevé d'une assurance privée.

Par ailleurs je doute que les nombreuses personnes qui peinent à payer leurs primes goûtent à votre cynisme de pause-café.

Écrit par : Prosper | 17/09/2009

Inutile!!

Une assurance complémentaire?

Quand vous devrez attendre 6 mois avant de vous faire opérer en chambre commune.. que l'on se débarassera de vous dès que possible pour céder la place à un autre malade car les chambre sont débordées au HUG et au CHUV vous me reparlerez d'inutilité et d'aucuns avantages.

Quand vous pouvez choisir votre médecin ou gynéco qui vous connais qui vous opère directement au lieu d'un inconnu qui est stressé de sa 5 ème opération de la journée je vous jure que tout change.

Vous n'avez absoument aucune idée des différences de qualités de soins qui ont une influence irréprochable sur votre guérison.

P.S Je le redis 1 fois de plus je suis courtier à mon compte.. Mes pauses m'appartiennent.

Et vous?. en vacance n'est ce pas?

Écrit par : map | 17/09/2009

Oui en vacances, mais pas dans les Caraïbes comme certains courtiers.

Je comprends bien que vous défendiez l'assurance complémentaire puisque c'est votre gagne-pain, mais vous ne connaissez visiblement pas le monde de la santé.


Il n'y a à l'heure actuelle aucune raison de contracter une assurance complémentaire. La récente publicité autour des files d'attente en orthopédie au HUG ne doit pas occulter le fait que la qualité des hôpitaux publics de Suisse compte parmi les meilleures du monde. Ces listes d'attente ne sont d'ailleurs que le résultat des mesures d'économies exigées par les milieux politiques et les assureurs.
Le risque de succomber à une complication qui surviendrait lors d'une hospitalisation en privé est plus grand étant donné que la majorité de cliniques est dépourvue de soins intensifs.

Avec le catalogue de soins Lamal, la couverture complémentaire est devenue un luxe superflu pour laquelle il ne reste que le marketing de la peur comme argument de vente. Il suffit de demander au gens les mieux informés: l'immense majorité du personnel de santé n'a pas d'assurance complémentaire même s'il en aurait les moyens de payer 462 frs un vaccin qui n'en coûte que 30...

Écrit par : Prosper | 17/09/2009

Ces listes d'attente ne sont d'ailleurs que le résultat des mesures d'économies exigées par les milieux politiques et les assureurs. !!??

L'attente aux urgences est elle aussi le resutat de mesures d'économie??..

Allez donc aux urgence au HUG.. à moins d'avoir une jambe arrachée vous n'aurez aucun soins avant plusieurs heures j'en ai fait l'expérence...

En clinique je me suis simplement luxé un doigt et 20 minutes après un orthopédiste s'est spécialement déplacé pour moi "car c'etait dimanche"...

Au HUG combien de temps un dimanche pour me faire remettre un doigt luxé!!! 5 heure??



"Avec le catalogue de soins Lamal, la couverture complémentaire est devenue un luxe superflu"..

En suisse la médecine à 2 vitesses malheureusement est de plus en plus présente et une privée ou semi-privée ne devient plus un confort mais une nécessité.

Écrit par : map | 18/09/2009

Vous êtes courtier, vous vivez donc de la vente d'assurances. Il est donc normal que vous usiez du marketing de la peur pour vendre un produit qui n'est qu'un luxe superflu.

Les files d'attente ne sont pas si nombreuses que cela et résultent de restrictions en moyens dus essentiellement à des décisions politiques. Elles ne sont pas l'oeuvre de petits extra-terrestres verts.

La couverture complémentaire ne raccourcira pas votre attente aux urgences, car les cliniques privées n'ont pas de service d'urgence. D'ailleurs vous avez sans doute une telle couverture, et cela ne vous a pas dispensé d'une telle attente.

Il n'y a pas lieu de se réjouir de l'avènement possible d'une médecine à 2 vitesses, mais il faut la combattre. Mais nous en sommes encore loin.

Je le répète, ceux qui sont le mieux à même de juger de l'utilité d'une complémentaire, à savoir les soignants, y renoncent volontairement. C'est la meilleure preuve de son utilité dans un pays où l'assurance de base procure une couverture optimale et de très bonne qualité.

Décidément, votre Audi cadeau du Groupe Mutuel s'éloigne de plus en plus...

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

Erratum

il fallait bien entendu lire "C'est la meilleure preuve de son INUTILITE dans un pays où l'assurance de base procure une couverture optimale et de très bonne qualité."

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

Nan les files d'attentes sont l'oeuvres d'une infrastructive, d'un nombre de médecins et de budjet insufisant. Et si pour vous 5 mois d'attente pour vous faire opérer ou 5 heure d'attente pour une urgence n'est pas une attente trop importante alors aucun problème. Mais comme je l'ai dis, on ne se rend compte de cela que quand ceci nous arrives personnellement.

De plus, je pense que ceux qui sont le mieux à même de juger l'utilité d'une complémentaire sont les personnes travaillant dans le domaine des assurances. Car elles sont tous les jours confrontées à des situations et des exemples (factures, traitement, coûts du traitement, coûts à sa charge etc) qui les amènent à savoir qu'il FAUT s'assurer mieux que sa voiture.

Les médecins n'ont aucune formation qui leurs permettent de juger de l'utilité d'une complémentaire ou de comment un traitement est remboursé. C'est d'ailleurs un problème car ils croivent le savoir, prescrivent le traitement et après l'assuré est lésé. Ils prescrivent même du fitness ou des massages thérapeutique!! Alors non ils ne savent pas au-delà de leurs soins comment le système fonctionne.

Et toutes les personnes travaillant dans les assurances sont assurés en clinique car ils savent réelement par des exemples concrès, des témoignages et des réalités de tout les jours que c'est nécessaire.CQFD

Donc si on arnaquait réellement les gens ce qui est sûr c'est que l'on ne s'arnaquerait pas soi-même.

Écrit par : map | 18/09/2009

Ce sont là des contre-vérités. Le personnel des caisses maladie bénéficie de rabais importants, voire de la gratuité dans certains cas pour les complémentaires.
Et non, ils n'ont aucune formation en matière de santé et ne sont par conséquent pas en mesure d'évaluer l'utilité concrète d'une complémentaire.
Par contre, ils auront tout intérêt à user de la peur pour les vendre.

Le personnel de santé est de par sa position et sa formation le mieux en mesure d'évaluer la qualité des soins prodigués. Il est donc aux premières loges pour reconnaître qu'une assurance complémentaire n'est qu'une prestation de confort.

Les moyens en personnel et matériel des hôpitaux publics dépendent de budgets décidés par les autorités politiques, ce sont elles qui sont donc responsables des éventuelles attentes qui pourraient résulter d'une insuffisante dotation.

Par ailleurs, la qualité des soins prodigués en milieu universitaire dépasse souvent celle des cliniques privées en raison d'un personnel médical plus pointu et de l'activité de recherche exercée par ces centres.

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

Les soins dispensé (traitements) et la prise en charge, coûts etc sont 2 choses totallement distincts.

Vous dites. "Le personnel de santé est de par sa position et sa formation le mieux en mesure d'évaluer la qualité des soins prodigués."

C'est exactement pour cela qu'ils prescrivent souvent de l'osthéopatie, de l'aide au ménage, des supports plantaires, des conseils en nutrition, de la psychothérapie, des cures thermales, de la pédicure, des médicaments limités ou hors listes etc etc etc...(tout ceci n'est pas remboursé par la base).

Mes arguments sont tous basé sur un vécu, les votres non.

Un médecin n'a aucune formation en assurance maladie.. Il prescrit c'est tout.

U

Écrit par : map | 18/09/2009

Un médecin connaît très bien le prix de ses prestations (position Tarmed qu'il doit saisir après la consultation), et il doit informer son patient de la non prise en charge des quelques prestations hors catalogue et de confort ("devoir de diligence", inscrit dans la loi).

Vous ignoriez cela ?

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

En théorie oui.

Mais malheureusement cela ne sa passe ainsi. Les medecins demandent d'ailleurs souvent à leurs patients de s'adresser à leur caisse maladie pour savoir si le traitement sera remboursé.

Le médecin connait le tarif de sa consultation (tarmed) mais pas de celle qu'il veut prescrire.

Les ergothérapeutes et physiothérapeutes d'ailleurs facturent souvent des moyens auxiliaires que l'assurance ne prend pas en charge (complémentaire oui) et ils appellent souvent les assurances pour se renseigner si oui ou non cela sera pris en charge.

ex: planche de bain, barre de redressement, lit electrique, déambulateur etc etc!

Et pour une personne agée ces appareils sont très utiles pour continuer à vivre sans assistance. Il ne s'agit absolument pas de CONFORT!!

Ce n'est pas pour rien que les médecins, spécialistes et autre envoies toujours une demande de prise en charge à la caisse maladie avant un traitement.

Non une fois de plus vous ne m'apprenez absolument rien.

Écrit par : map | 18/09/2009

Décidément vous n'y arriverez pas. Votre intervention précédente ("Les médecins n'ont aucune formation qui leurs permettent de juger de l'utilité d'une complémentaire ou de comment un traitement est remboursé") laissait plutôt apparaître une ignorance totale de ce fait.
Les médecins ont l'obligation d'informer leurs patients sur la prise en charge de TOUTES leurs prescriptions. Ne pas le faire engage leur responsabilité.

La prise en charge des moyens auxiliaires est souvent très limitée et partielle. Aucun assureur n'a intérêt à offrir une couverture trop étendue s'il peut en tirer un bénéfice.
Les personnes âgées se voient le plus souvent refuser l'accès à une complémentaire, et en payer une des années durant pour en profiter le moment venu peut revenir plus cher que le prix de la prestation proprement dite.

L'assurance complémentaire, même si elle procure un confort, reste souvent une mauvaise affaire pour l'assuré et un business juteux pour les assureurs et courtiers.


Allez, un petit effort ! A défaut de l'Audi du Groupe Mutuel, vous décrocherez peut-être un de leurs voyages au Caraïbes.

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

C'est l'utopie d'un monde parfait mais la réalité vous fais défaut désolé. J'ai des centaines d'exemples la dessus et des dizaines de mes clients m'appelent chaques jours pour me demander si ce que leur médecin leur a prescrit va être remboursé.. Et souvent ce n'est pas le cas (médicaments pour la plupart du temps)..

Je vous laisse poursuivre en justice tous ces méchants médecins. Dsl de vous dire que le père-noèl n'existe pas.

Parfoit la réalité est différente que ce que montre les livre d'écoles vous savez!! c'est ce qui vous fait défaut.

Écrit par : MAP | 18/09/2009

"des dizaines de mes clients m'appelent chaques jours"


Les patients s'adressent plutôt à leur assureur qu'à un courtier pour ce genre de question, ce qui rend votre argument douteux.
Il est tendancieux de vouloir tirer des conclusions de cas isolés.



"Je vous laisse poursuivre en justice tous ces méchants médecins."

Les patients sont en droit de se retourner contre leur médecin s'il venait à manquer à son devoir de diligence. Les médecins que j'ai consultés m'ont toujours informé de la prise en charge des traitements administrés ou prescrits.

Écrit par : Prosper | 18/09/2009

@MAP:
puisque vous êtes courtier en assurance, pourriez vous me dire à combien se monte la comission payée par l'assurance lors de la signature d'un contrat ?

Écrit par : Dalmuti | 19/09/2009

D'après un récent article paru dans Bon à Savoir, le Groupe Mutuel organise un "Grand concours Santé" qui offre plus de 300'000 frs de cadeaux aux courtiers les plus performants sous forme de voitures neuves, voyages à Cuba ou Mexique et croisières dans les Caraïbes.
Evidemment, il est impossible de savoir d'où provient cet argent, cet assureur étant réputé pour l'opacité particulièrement opaque qui entoure ses comptes et ses montages financiers.

Ceci explique le zèle que met map à défendre cette offre bidon.

Écrit par : Prosper | 19/09/2009

Ca doit pas évident d'être courtier en assurance dans ces conditions: des dizaines de clients qui appellent chaque jour pour savoir si tel médicament est remboursé. Il faut donc se farcir les petits caractères de chaque assurance pour pouvoir leur répondre. Une vraie hotline, en fait. Comment trouve-t-il encore le temps de faire des affaires ? Mystère...

Et moi, je suis la princesse Diana. ;)

Écrit par : Fufus | 19/09/2009

Avec la récente interdiction du démarchage téléphonique pour l'assurance maladie, il doit avoir du temps à tuer...

Écrit par : Prosper | 19/09/2009

Quelle interdiction ?
À part l'Allemagne, je vois pas...

Écrit par : dalmuti | 20/09/2009

Si je me souviens bien, c'est une des mesures adoptées par le CN il y a 10 jours.

Écrit par : Prosper | 20/09/2009

1.Le démarchage téléphonique ne fait pas partie des tâches d'un courtier. Les personnes que je contact on manifesté une demande ou un intérêt ce qui m'amène à les voir.

2.Votre récent article de "Bon à savoir" date déjà d'une année. De plus, je ne pense pas que le groupe mutuel soit la seule entreprise de suisse à récompenser le travail accompli par des collaborateurs.

3. Le montant d'une commission ou de/des récompenses offertes se limite aux bénéfices comptables tirés des assurances complémentaires diverses de l'entreprise. Comme toutes les entreprises du monde le Groupe Mutuel utilise ses fonds à ses fins utiles. Pour les mauvaises langues ces comptes sont ouverts et disponibles à tout publique.

4. Le métier de courtier ne se rapporte pas qu'a vendre. Il crée ensuite un portefeuille d'assurés qui le contacts souvent. Je contact après moi-même souvent l'assurance pour les questions complexes. Cela s'appel du service client et de la fidélisation. Oui cela prend du temps et mon métier rapporte au gens qui n'ont pas peur du travail et des horaires irréguliers.

5. Tous les produits d'assurance sont validés par L'OFSP avant d'être mis sur le marché. J'applaudi donc les personnes de ce forum qui ont su dévoilé "une arnaque évidente" alors que les spécialistes ne ont vu que du feux.

Écrit par : map | 22/09/2009

"Le démarchage téléphonique ne fait pas partie des tâches d'un courtier."

Ah oui ? Et qui donc s'en charge, le charcutier ? J'ai été contacté à plusieurs reprises par des courtiers pour me vendre de l'assurance maladie, notamment les fameuses primes "les plus basses du marché" en mars alors qu'elles sont approuvées en octobre.


"je ne pense pas que le groupe mutuel soit la seule entreprise de suisse à récompenser le travail accompli par des collaborateurs."

A ceci près qu'elles ne payent pas ces cadeaux avec de l'argent public (nos primes). D'ailleurs ces pratiques n'ont pas cessé d'après mes derniers renseignements.


"Pour les mauvaises langues ces comptes sont ouverts et disponibles à tout publique."

C'est pour cela que Maître Poggia a dû aller jusqu'au Tribunal fédéral pour obtenir la production de ces comptes ?


"Le métier de courtier ne se rapporte pas qu'a vendre."

Un courtier vit essentiellement des commissions à la vente d'assurances. Le service après-vente ne rapporte en proportion quasiment rien.
Vous devriez ouvrir une action en canonisation auprès du Vatican.


"J'applaudi donc les personnes de ce forum qui ont su dévoilé "une arnaque évidente" alors que les spécialistes ne ont vu que du feux."

L'OFSP ne contrôle en principe pas le contenu des messages publicitaires.
L'arnaque consiste à vouloir vendre une couverture superflue en prétendant que "certaineS dépenseS de soins préventifs ou thérapeutiques ne sont pas couvertes", ce qui est un mensonge (voir plus haut), et ne sert qu'à semer le doute et la crainte dans le but de vendre un produit qui ne rencontrerait autrement pas beaucoup d'intérêt.


Continuez donc à vous répandre ainsi en contre-vérités, approximations intellectuelles et fautes d'orthographe. Vous fesser ainsi en public me procure, je l'avoue, un malin plaisir...

Écrit par : Prosper | 24/09/2009

Ah oui ? Et qui donc s'en charge, le charcutier ? J'ai été contacté à plusieurs "reprises par des courtiers pour me vendre de l'assurance maladie, notamment les fameuses primes "les plus basses du marché" en mars alors qu'elles sont approuvées en octobre."

Non cela s'appel du télémarketing et les opérateurs au bout du fil ne sont absolument pas courtier. Le courtier intervient suite à un appel qui s'est révelé être positif.

"A ceci près qu'elles ne payent pas ces cadeaux avec de l'argent public (nos primes). D'ailleurs ces pratiques n'ont pas cessé d'après mes derniers renseignements."

Il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais de preuves que ces cadeaux sont payés avec de l'argent publiques et ce pour la raison que ce n'est pas vrai tout simplement. C'est l'argument le plus facile qui soit, vous tombez bien bas!!!

"Un courtier vit essentiellement des commissions à la vente d'assurances. Le service après-vente ne rapporte en proportion quasiment rien.
Vous devriez ouvrir une action en canonisation auprès du Vatican."

Le service après-vente représente la crédibilité auprès du portefeuille d'assuré et amène de nouveaux clients qui ont entendus du bien du vendeur. C'est très important, autant qu'une simple vente. C'est un des principes élémentaire de l'économie. Je pense que vous pourrez ré-ouvrir vos livres d'école (si vous en aviez).


"L'OFSP ne contrôle en principe pas le contenu des messages publicitaires.
L'arnaque consiste à vouloir vendre une couverture superflue en prétendant que "certaineS dépenseS de soins préventifs ou thérapeutiques ne sont pas couvertes", ce qui est un mensonge (voir plus haut), et ne sert qu'à semer le doute et la crainte dans le but de vendre un produit qui ne rencontrerait autrement pas beaucoup d'intérêt."

Pour la 100000ème fois, le traitement préventif n'est pas remboursé dans tous les cas en ce qui concerne la grippe A. (lieu, âge).

Avec ce que j'ai pu découvrir vu de votre culture au sujet de la santé et des assurances, je ne pense pas que vous soyez abilité à dire si des soins ou prestations complémentaires sont superfues ou portent oui ou non un intérêt.

Écrit par : map | 25/09/2009

"Non cela s'appel du télémarketing et les opérateurs au bout du fil ne sont absolument pas courtier."

Ils se font pourtant passer pour tels et avancent l'argumentaire fourni par leur commanditaire.


"Il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais de preuves que ces cadeaux sont payés avec de l'argent publiques"

Pourquoi croyez-vous que les assureurs se battent jusqu'au Tribunal fédéral pour empêcher l'ouverture de leurs comptes ?
L'évolution comparative des primes de l'assurance de base et de l'assurance complémentaire semble également attester de tels transferts.


"le traitement préventif n'est pas remboursé dans tous les cas en ce qui concerne la grippe A. (lieu, âge)"

TOUS les traitements nécessaires à la grippe H1N1 sont pris en charge par l'assurance de base. Le seul "traitement préventif" est le vaccin qui est aussi pris en charge si l'on appartient à un groupe à risques.


"je ne pense pas que vous soyez abilité à dire si des soins ou prestations complémentaires sont superfues ou portent oui ou non un intérêt."

Le personnel de santé qui est le mieux placé pour juger de son utilité y renonce en grande majorité.
En Suisse, heureusement la santé ne dépend pas d'une complémentaire qui reste une prestation de confort.


"Je pense que vous pourrez ré-ouvrir vos livres d'école (si vous en aviez)."

A lire votre orthographe et votre raisonnement pour le moins rudimentaires, je m'abstiendrais de parler d'école à votre place.

Écrit par : Prosper | 25/09/2009

"Ils se font pourtant passer pour tels et avancent l'argumentaire fourni par leur commanditaire."

Quoi qu'il en soit la question était de savoir si un courtier pratiquait le télémarketing. Il s'avère que non.

"Pourquoi croyez-vous que les assureurs se battent jusqu'au Tribunal fédéral pour empêcher l'ouverture de leurs comptes ?
L'évolution comparative des primes de l'assurance de base et de l'assurance complémentaire semble également attester de tels transferts."

Pour le secret des affairees et le coût disproportionné de cette procédure qui... est payée par... la collectivité publique.

TOUS les traitements nécessaires à la grippe H1N1 sont pris en charge par l'assurance de base. Le seul "traitement préventif" est le vaccin qui est aussi pris en charge si l'on appartient à un groupe à risques.

C'est exactement ce qui est écrit sur l'offre d'assurance "traitement préventif". Il n'est pas écrit traitement nécessaire.

"Le personnel de santé qui est le mieux placé pour juger de son utilité y renonce en grande majorité.
En Suisse, heureusement la santé ne dépend pas d'une complémentaire qui reste une prestation de confort."

Pourquoi alors existe-il toute ces collectives pour les personnes des HUG et CHUV ou le personnel est assuré ... en clinique?

Écrit par : map | 25/09/2009

D'ailleurs vous n'avez toujours pas répondu à la question de Dalmuti concernant la commission que vous touchez en cas de conclusion d'une assurance maladie.

Écrit par : Prosper | 25/09/2009

"Pour le secret des affaires et le coût disproportionné de cette procédure qui... est payée par... la collectivité publique."

Invoquer le "secret des affaires" dans la gestion de fonds publics ne manque pas de piquant...
Quant à l'argument de l'économie des fonds publics, il prête à sourire lorsque l'on sait le peu de cas que les assureurs en font.



"C'est exactement ce qui est écrit sur l'offre d'assurance "traitement préventif". Il n'est pas écrit traitement nécessaire."

Vous ne savez décidément pas très bien lire. L'offre fait allusion à:

"certaineS dépenseS de soins préventifS ou thérapeutiques ne sont pas couvertes; c'est le cas, à ce jour, de traitements spécifiques liés à la grippe pandémique (H1N1), pour ne citer qu'un exemple..."

L'emploi du pluriel (voir votre livre de grammaire ou Google) laisse entendre que PLUSIEURS traitements préventifs ou thérapeutiques ne seraient pas couverts, ce qui est évidemment faux. Le vaccin est le seul traitement préventif pour la grippe H1N1, à moins que vous ne considériez la mammographie ou la balnéothérapie comme un traitement préventif pour cette grippe...


"Pourquoi alors existe-il toute ces collectives pour les personnes des HUG et CHUV ou le personnel est assuré ... en clinique?"

Nous vivons un marché libre, et le personnel de santé a le droit de choisir le confort d'une complémentaire, tout comme les assureurs ont le droit d'offrir cette prestation à cette catégorie de la population.
Mais ceux qui font ce choix sont d'ailleurs loin de représenter une majorité, comme je l'ai déjà mentionné.

Écrit par : prosper | 25/09/2009

"Invoquer le "secret des affaires" dans la gestion de fonds publics ne manque pas de piquant...
Quant à l'argument de l'économie des fonds publics, il prête à sourire lorsque l'on sait le peu de cas que les assureurs en font."

En parlant affaire je pensais aux assurances complémentaires bien entendu. Il ne s'agit pas de "fonds publics".. mais vous l'aviez très bien compris.

certaineS dépenseS de soins préventifS ou thérapeutiques ne sont pas couvertes; c'est le cas, à ce jour, de traitements spécifiques liés à la grippe pandémique (H1N1), pour ne citer qu'un exemple..."

C'est au pluriels car ils mentionnent des DIFFERENTS SOINS PREVENTIFS que ce soit le traitement préventif de la grippe A ou de la grippe normal ou d'un vaccin tout autre(ça fait déjà 3 donc.. pluriel)!! ça parrait tellement logique c'est incroyable de ne pas comprendre ceci.. Il faut vraiment en vouloir au assurances pour détourner ainsi une phrase si SIMPE à comprendre!!

Mais ceux qui font ce choix sont d'ailleurs loin de représenter une majorité, comme je l'ai déjà mentionné.

Et sur qu'elle vérité vous basé vous? des chiffres? statistiques? Comment pouvez-vous affirmer une telle chose.

De un vous vous trompez sur le fait que le personnel de santé soit le plus a même de savoir comment s'assurer!! et de deux vous vous trompez en pensant qu'il ne s'assure pas mieux que ça.

Écrit par : map | 25/09/2009

"C'est au pluriels car ils mentionnent des DIFFERENTS SOINS PREVENTIFS que ce soit le traitement préventif de la grippe A ou de la grippe normal ou d'un vaccin tout autre(ça fait déjà 3 donc.. pluriel)!! ça parrait tellement logique c'est incroyable de ne pas comprendre ceci.."


Il n'est fait mention dans l'offre que de la grippe H1N1.


"Et sur qu'elle vérité vous basé vous? des chiffres? statistiques? Comment pouvez-vous affirmer une telle chose."

Du CHUV tout simplement, et des contacts que j'ai avec divers médecins et personnel infirmier. Tous disent la même chose. La proportion d'entre eux qui ont une couverture privée est même inférieure au reste de la population.


Vos arguments respirent respirent la mauvaise foi ...

Écrit par : Prosper | 25/09/2009

"Il n'est fait mention dans l'offre que de la grippe H1N1.

"En effet, certaines dépenses de soins préventifs ou thérapeutiques ne sont pas couvertes; C'EST LE CAS, à ce jour, de traitements spécifiques liés à la grippe pandémique (H1N1), pour ne citer qu'un EXEMPLE"

Il n'est fait mention que d'un exemple!! UN EXEMPLE qui concerne un traitement préventif parmis tant D'AUTRES!! aie aie aie.. y en a qui savent pas écrire d'autres pas lire

Du CHUV tout simplement, et des contacts que j'ai avec divers médecins et personnel infirmier. Tous disent la même chose. La proportion d'entre eux qui ont une couverture privée est même inférieure au reste de la population.

ahah.. Oui je vous crois c'est normal de contacter ses médecins et infirmiers et de parler d'assurance avec eux dans un contexte privé!! Mon père travaille au HUG et il est en semi-privé, mon médecin est au groupe-mutuel en privé.

En assurance LAA les employés du CHUV sont tous assurés pour la clinique, la plupart sont aussi dans des collectives maladie. Et la plupart des médecins se connaissent entre eux, étant confrère s'arrangent toujours pour ne pas se facturer les honoraires. Je ne pense pas qu'un bon médecin du CHUV soit envoyé en chambre commune avec 7 autres personnes, j'en suis même sûr et certain.

Vous êtes cuit monsieur je sais tout.

Écrit par : map | 25/09/2009

Non seulement l'écriture et la compréhension vous posent problème, mais vous faites preuve de la plus parfaite mauvaise foi.
En tant que courtier vous ne faites que défendre ici de façon maladroite un produit dont la vente vous rapporte de l'argent. Vous avez même poussé la gaucherie jusqu'à intervenir sous un second pseudonyme (JAG, disparu sitôt démasqué).
Ce faisant, vous vous êtes livrés aux interprétations les plus extravagantes (le texte ferait référence à plusieurs grippes, etc...) dans le but de défendre une offre dont les médias les plus sérieux et les organisations de consommateurs ont dénoncé l'aspect malhonnête et racoleur.
Vous vous êtes ensuite distingué par des affirmations aussi péremptoires qu'erronées ("80% de la pop. aurait une complémentaire", ignorance du terme "péréquation des risques") qui témoignent d'une ignorance sidérante de votre domaine d'activité.
Vous avez même poussé la bêtise jusqu'à parler de livres d'école alors que l'ensemble de vos interventions laisse entrevoir les lacunes béantes de votre éducation et un niveau intellectuel peu enviable.

Bref, le triste spectacle de votre acharnement ferait passer le naufrage du Titanic pour une joyeuse petite sauterie entre amis.

Écrit par : Prosper | 28/09/2009

"En assurance LAA les employés du CHUV sont tous assurés pour la clinique"

Vous confondez tout. Nous parlons d'assurance maladie et pas d'assurance accident.


"la plupart sont aussi dans des collectives maladie"

C'est simplement faux. Les professions de santé sont, à revenu équivalant, sous-représentées dans l'assurance maladie complémentaire bien qu'ils constituent une cible de choix pour les assurances en raison des coûts réduits qu'ils engendrent.
Mon médecin traitant m'a même déconseillé de contracter une couverture complémentaire bien qu'il y gagnerait davantage. D'autre part, ma nièce travaille comme médecin assistant et tient le même discours.

Écrit par : Prosper | 28/09/2009

Votre impertinence prouve même qu'ayant tort et n'ayant plus d'arguements vous utilisez les coups-bas afin d'ergoter bêtement.

Mes arguments sont bétons et tiennent du réel, d'expériences vécues et de faits bel et bien présents dans le système actuel.

Vous êtes un rigolo et je vous plains bcp monsieur l'intelo raté!!

Écrit par : map | 28/09/2009

Tout cet échange est la démonstration du contraire. Il vous a fallu recourir à des arguments fallacieux et une interprétation extravagante du texte de cette offre pour tenter une défense qui s'est effondrée comme un château de cartes. De nombreux médias et défenseurs des consommateurs y ont décelé une tentative évidente de tromperie, je ne suis donc certainement pas le seul à en avoir tiré la même conclusion. Seul le Groupe Mutuel et quelques courtiers véreux pourraient encore feindre de croire innocente l'allusion à la grippe H1N1.
Par ailleurs, tenter d'avancer masqué sous deux pseudonymes différents alors que vous défendez vos intérêts directs en tant que courtier en assurances est un procédé malhonnête.
A ce titre vous passez comme chat sur braises sur les questions gênantes comme celle de votre commission pour vendre une police d'assurance maladie.

Votre mépris affiché pour l'intellect est le meilleur argument pour combattre l'ignorance et promouvoir l'éducation de haut niveau dans ce pays.

Écrit par : Prosper | 28/09/2009

1.Premièrement, je n'ai jamais utilisé le pseudo de JAG pour défendre mes arguments. Cependant, je ne suis pas surpris que vous ayez sauté sur l'occasion pour renforcer les votres. Très bas;-).. comme vos derniers messages, c'est dommage vous étiez bien parti.

Tout comme votre dévouement à la presse à scandale! C'est drôle comme certaines personnes sont influençables et conditionnées.

La presse saute sur ces occasions, tous comme dans les domaines de l'enseignement, la police, l'immigration bref là ou le scandale peut faire vendre. Enfin, dans tout les cas il n'est pas dure de voir qui sait lire entre les lignes et qui ne sait pas.

A propos, à défaut d'une assurance avez-vous acheté votre dernière entrevue "Choc"?

"Seul le Groupe Mutuel et quelques courtiers véreux pourraient encore feindre de croire innocente l'allusion à la grippe H1N1"

Je n'ai jamais feint l'allusion à la grippe dans cette publicité, cependant je relativise les choses contrairement à vous.

Écrit par : map | 28/09/2009

"je n'ai jamais utilisé le pseudo de JAG"

Les similitudes syntaxique et de mise en page avec vos interventions sont pourtant frappantes. D'ailleurs, ce "mystérieux" JAG ne s'est plus manifesté sitôt démasqué. Bizarre, non ?


"Tout comme votre dévouement à la presse à scandale! C'est drôle comme certaines personnes sont influençables et conditionnées."

La NZZ et la TDG seraient des journaux à scandales ? Vous avez là une idée pour le moins curieuse de la presse suisse. J'imagine qu'en lisant "Auto magazine" et "Modélisme international" ces quotidiens pourraient effectivement vous paraître comme légers...
La FRC serait aussi un organisation sous l'influence d'un mystérieux complot visant à nuire aux bons et vertueux assureurs maladie ?
Réveillez-vous mon vieux !


"cependant je relativise les choses contrairement à vous."

Vous vous livrez à une falsification en tentant de dédouaner une offre qui a été dénoncée à juste titre comme une tromperie par les médias sus-mentionnés et les défenseurs des consommateurs.
Ca fait beaucoup de monde, non ? Vous devriez peut-être rappeler Jag à la rescousse...

Écrit par : Prosper | 28/09/2009

La fédération romande des consommateur était une grande partisante de la caisse unique. Alors je ne m'étonnerai pas qu'elle aie sauté sur l'occation, d'ailleurs l'intervention de M. Poggia ne m'a également pas étonné.

Toutes les presses aiment jouer avec le scandale sur des thèmes politiques et économiques et ne manqueraient pas une pareille occasion que croyez-vous?

Oui l'assurance a utilisé la grippe A comme argument et libre a chacun de dénoncer ou pas cette manière d'informer ou de vendre. Cepandant, mon combat dans ce forum est de dénoncer les gens comme vous qui prétendez que cette offre ne concerne QUE la grippe A, que son prix et ses conditions s'arrêtent à un seul vaccin et que les autres frais ne servent à rien ou ne sont que du confort.

Déformer les choses à votre avantage, calomnier ou vous cachez derrière vos amis les médias et FRC ne joue pas en votre faveur on dirait.

P.S pas besoin d'appeler mon "amis JAG" pour vous mettre une raclée dans cette joute verbale!!

Écrit par : map | 29/09/2009

"A ce titre vous passez comme chat sur braises sur les questions gênantes "

p.s Votre phrase vous va à ravir.
-------------------------------------------------------------------------------
"Du CHUV tout simplement, et des contacts que j'ai avec divers médecins et personnel infirmier. Tous disent la même chose. La proportion d'entre eux qui ont une couverture privée est même inférieure au reste de la population"

Oui je vous crois c'est normal de contacter ses médecins et infirmiers et de parler d'assurance avec eux dans un contexte privé!!

Écrit par : map | 29/09/2009

"La fédération romande des consommateur était une grande partisante de la caisse unique."

Vous vous livrez à un procès d'intention. La FRC est avant tout une organisation défendant les droits des consommateurs. Dans ce cadre elle défend aussi ceux des assurés. Son intervention est donc parfaitement justifiée et ne tient pas du "complot de la caisse unique" qui vous obsède visiblement.


"Toutes les presses aiment jouer avec le scandale sur des thèmes politiques et économiques"

Vous vous livrez à nouveau à un amalgame ridicule. Le fait que vous ne sembliez connaître que la presse de boulevard ne signifie pas que l'ensemble de la presse s'y rattache. La NZZ est un journal dont le sérieux et la réputation dépasse nos frontières, tout comme la TDG.


"Cepandant, mon combat dans ce forum est de dénoncer les gens comme vous qui prétendez que cette offre ne concerne QUE la grippe A"

Votre combat porte surtout sur les commissions que devrait vous rapporter la vente de cette assurance dont le caractère trompeur a été suffisamment dénoncé par les médias et les défenseurs des consommateurs.


"pas besoin d'appeler mon "amis JAG" pour vous mettre une raclée dans cette joute verbale!"

Vous sombrez dans un délire pathétique et grotesque.
En attendant, tous mes collègues aimeraient vous inviter pour un dîner du mercredi lorsque vous pourrez à nouveau vous asseoir.


PS: Vous avez enfin découvert le correcteur d'orthographe ou c'est maman qui corrige maintenant vos interventions ?

Écrit par : Prosper | 29/09/2009

Je me souviens de deux choses que vous m'aviez dites.

1: les prestations en clinique ne justifient pas le prix de la complémentaire.

2: Un clinique a comme seul avantage le confort.

Pour votre culture


La santé n'a pas de prix

Prestations supplémentaires

Quelles sont donc effectivement les prestations supplémentaires
par rapport à l’assurance de base?

Le traitement médical repose sur un contrat – généralement
oral – de prestation de service entre le médecin
et le patient. Ce contrat comprend implicitement la
garantie de la meilleure prise en charge médicale possible,
indépendamment de la catégorie d’assurance.

L’efficacité, l’adéquation et le caractère économique
sont au nombre des exigences de la LAMal.

Dans l’assurance de base, il incombe à l’hôpital en tant
qu’institution globale (et non au médecin en particulier)
d’honorer le contrat de prestations passé avec le
patient.

Dans l’assurance complémentaire, au contraire,
le médecin-chef ou le médecin accrédité est responsable
de fournir personnellement la prestation convenue
à l’aide de l’infrastructure de l’hôpital mise à sa disposition.
Le médecin accrédité effectue personnellement,
en particulier avant et après le traitement principal, de
nombreux actes qu’il déléguerait sinon à des assistants
ou à des sous-assistants.

Le Tribunal fédéral s’est prononcé sans ambiguïté au
sujet de cette différence: Le séjour et le traitement médical
de patients privés justifi ent des tarifs supérieurs.


Ces suppléments financent des prestations qui vont
au-delà de celles couvertes par l’assurance de base
obligatoire.
Outre le confort hôtelier, ces suppléments servent
surtout à assurer le libre choix du médecin.

Chez les patients stationnaires, cette prestation est réservées à
ceux bénéficiant d’une assurance complémentaire.
Le Tribunal fédéral tient aussi pour établi que les patients
privés ont des attentes particulières vis-à-vis du
médecin traitant et que celui-ci effectuera par exemple
des visites plus fréquentes qu’indiqué sur le plan strictement
médical. Le libre choix du médecin pour les
patients stationnaires constitue ainsi une prestation
supplémentaire non négligeable qui va bien au-delà de
celles de l’assurance-maladie obligatoire.

----------------------------------------------

P.S Vous enfoncez ne vous servirais à rien. Vous n'avez plus qu'à fuguer ce forum la queux entre les jambes M. le Dr en lettre.

Écrit par : map | 29/09/2009

Merci d'apporter ainsi de l'eau à mon moulin !
Il n'est stipulé nulle part dans cet arrêt que l'assurance complémentaire conditionne la qualité des soins reçus. Le catalogue de base Lamal et qualité de nos hôpitaux est heureusement en mesure de garantir à tous l'accès à des soins de qualité. L'assurance complémentaire est une prestation de confort à la disposition de ceux qui désirent s'offrir une chambre individuelle et de fréquentes visites de son médecin, ce qui n'est en soi une garantie de qualité. Tout le reste n'est qu'un marketing de la peur colporté par des assureurs ou courtiers peu scrupuleux.


"Vous enfoncez ne vous servirais à rien. Vous n'avez plus qu'à fuguer ce forum la queux entre les jambes M. le Dr en lettre."

Maman ne corrige plus vos interventions ? Cette phrase est à peine compréhensible.

Vous pouvez continuer ainsi longtemps. C'est avec un malin plaisir que je pourfends la bêtise et la tartufferie.

Écrit par : Prosper | 29/09/2009

"Prosper" et "Map" ce n'est pas la passion amoureuse ? les compagnies d'assurances ne sont pas des oeuvres de bienfaisances et comme toutes entreprises doivent generer des profits.... ce qui est terrible ce sont les profits delirant de ces dernieres, .. le systeme a besoin d'une reforme complete; lorsqu'il s'agit d'un bien essentiel a tout citoyen.... dans ce sens M.Prosper a parfaitement raison de s'indigner !...

je suis dans la categorie senior je n'ai pas besoin d'une assurance maladie, elle est financee par la province, les medicaments me coutent 100$ par annee, certe j'ai un docteur de famille mais je peux visiter n'importe quel docteur, j'ai subit quelques chirugies (mineure) et n'ai pas eu a attendre des mois comme le pretends Map! 4x par annee je subit un controle de routine et n'ai pas besoin de payer pour n'importe quels vaccins,inclus h1n1. etant donne que la province de l'Ontario a une population presque similaire a la Suisse je ne vois pas pourquoi cela ne serait pas applicable en Suisse??????

P.S. question financement: la province de l'ontario poursuit les compagnies de tabac pour 50 milliards de $ Imperial tobacco, Philips Morris, Rothmans etc.... peut-etre une source pour alleger le portefeuille des Suisses????

Écrit par : 100blagues | 29/09/2009

Le Groupe Mutuel continue son harcellement téléphonique .... Le 8ème appel que je recois depuis le mois de mai....
Est ce légal ? Un post parlais d'une "recente interdiction du démarchage téléphonique".
Quelqu'un aurait il la référence de cette loi ?

Écrit par : titeuff | 09/10/2009

L'interdiction n'est effective qu'en Allemagne...

Écrit par : dalmuti | 10/10/2009

Trop bien tout ces commentaires.... et mtnt? Il y a une conclusion finale?

Écrit par : Dodo | 07/01/2010

La conclusion ? Ben, voici donc une belle bande de vampires avides de rentabilité....

@Titeuff: Pour le harcèlement téléphonique -> un bon recommandé (surtout bien torché) et retrait des informations contenues dans les fichiers "marketing" ... A défaut, PFPD (préposé fed. protection des données..) .. La tarte reste bien entendu toujours réservée :-)

Bonne année. ( et bonne santé, il va sans dire :-)

Écrit par : Pascal | 07/01/2010

Les commentaires sont fermés.