05/08/2009

Les appels publicitaires enfin interdits...... en Allemagne

Depuis aujourd'hui, les appels publicitaires non-demandés sont interdits en Allemagne. L'amende peut aller jusqu'à 50000€.

En cas d'appel masqué, l'amende peut aller jusqu'à 10000€....

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5i0nZ2MzQ6TpKI-8emR8XpDN04SOQ

À quand la même chose chez nous ? Les caissemaladie.ch et autres nous laisseraient en paix...

.

.

02:57 Publié dans Conso, Téléphonie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : appels, publicité, allemagne | | | | | Pin it! | |  Facebook

Commentaires

On regrette bien que le droit suisse ne permette pas la même sanction, et pas non plus par les sms. Ainsi, le lendemain que ma fille a acheté son portable, elle a reçu un sms surtaxé à 3 francs, qu'ele n'avait bien sûr pas demandé, d'une maison domiciliée aussi en Suisse, Sy...., dont on ne connait pas les activités de ... base. C'est en constatant la baisse subite de son (petit) crédit qu'elle a découvert le pot aux roses. Bien sûr dénonciation à M. le Préposé fédéral à la protection des données, et demande de remboursement illico presto à dite firme. On attend. Mais comment cela est-ce possible en l'absence de demande, donc de contrat ? Mystère du droit suisse.

Écrit par : Victor Devaud | 05/08/2009

En effet soit les lois sont trop coulantes ou elles ne sont pas appliquées. Par exemple l'astérisque devant votre numéro de tel est sensé avertir les démarcheurs que vous ne voulez pas être dérangé. Ce n'est absolument pas respecté, le numéro appelant est masqué (de guerre lasse je ne les prends plus) et si vous demandez l'adresse on ne vous la donne pas.

Écrit par : broutard | 05/08/2009

J'ai (enfin) trouvé la parade face aux innombrables appels de caisses maladie qui arrivent malgré je ne sais plus quel filtre sur mon téléphone. Je demande d'un ton angélique: "Vous prenez les malades chroniques"? C'est... radical.
"Oh non Madame" s'est exclamée ma dernière "interlocutrice" d'un ton indigné.
C'est tout dire!

Écrit par : zzabeth | 06/08/2009

Les commentaires sont fermés.