25/01/2009

L'UBS "offrirait" 2 milliards de bonus a ses employés... ?

Selon la Sonntagszeitung de ce dimanche, l'UBS "offrirait" 2 milliards de bonus à ses employés...

Une version en français est maintenant disponible.

Citation:
Trotz Staatshilfe zahlt UBS zwei Milliarden Boni


Nach Riesenverlust im 2008 steht der Grossbank
ein weiterer Umbau bevor

Von Beat Schmid

Zürich - Trotz eines Jahresverlusts von 20 Milliarden Franken erhalten die Angestellten der UBS für 2008 Boni in Milliardenhöhe. Die Finanzmarktaufsicht Finma hat den Antrag der UBS gutgeheissen und wird dies der Bank in den nächsten Tagen schriftlich mitteilen. «Wir haben eine grundsätzliche Bewilligung erhalten», sagt eine UBS-Sprecherin.

Gemäss Recherchen beträgt die Bonussumme zwei Milliarden Franken, ursprünglich wollte die Bank über drei Milliarden. Die Boni werden bis Ende März in bar ausbezahlt. Der Finma-Verwaltungsrat muss noch formell zustimmen. 2008 schüttete die UBS zehn Milliarden Boni aus.

Im Oktober musste die Eidgenossenschaft der UBS sechs Milliarden Franken Kapital zuschiessen. Ein Teil der Staatshilfe fliesst nun in Form von Boni zu den 77 000 UBS-Mitarbeitern - pro Kopf im Schnitt 26 000 Franken.

Ebenfalls unter Aufsicht der Finma plant die UBS ein neues Bonusprogramm für höhere Kader. Es soll im zweiten Quartal eingeführt werden. Diese Boni würden nur ausgeschüttet, wenn die Bank profitabel arbeitet.

Die UBS ist schwach ins neue Jahr gestartet. Wegen der erwarteten Restrukturierung, die voraussichtlich am 10. Februar präsentiert wird, herrscht Unruhe. Unbestätigten Informationen zufolge soll mit der Einführung eines «CEO Schweiz» die Firmenstruktur mit drei Konzernsparten stark umgebaut und die zweite Führungsebene radikal verkleinert werden.


Publiziert am 24.01.2009
http://www.sonntagszeitung.ch/home/



La suite de l'article est à lire là:

http://www.sonntagszeitung.ch/wirtschaft/

 

05:06 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ubs, bonus | | | | | Pin it! | |  Facebook

Commentaires

Qu'ajouter, sinon : scandaleux et inadmissible ?

Écrit par : Nounours | 26/01/2009

Nounours,

C'est scandaleux peut-être, mais inadmissible aucunement! La preuve?... ça se fait!... Et personne ne l'interdit, donc c'est indubitablement que c'est admissible.
Il n'est pas admissible de ne pas payer sa place dans le bus, mais il est tout à fait admssible que certains s'en mettent plein les fouilles avec l'argent des contribuables. Ce n'est que "justice", puisque nos politiciens le disent.

Mais continuons d'aller voter! Il feront le reste en distribuant notre argent comme bon leur semble à ceux qui en sont déjà gorgés! Malgré tout, selon certaines sources, il semblerait qu'il y a des gens qui se disent de gauche aux différents gouvernements fédéral et cantonal!

Il est évident que certains beaux esprits vont me reprocher que le discours ci-dessus est "populiste". Je suis d'accord et j'assume!

Écrit par : Père Siffleur | 26/01/2009

Franchement, les banquiers ont ils encore la notion de la valeur de l'argent?

A l'heure ou l'on demande au citoyen de financer la première banque du pays, les employés de cette dernière obtiennent de bonus?
Je ne dis pas que tous les employés ne méritent pas leurs bonus, nombre d'entre-eux ont certainement bien travaillé et quelques divisions de ce géant bancaire ont générés plus de pertes. Dans toute entreprise, normalement gérée, les bonus sont distribués en fonction des profits générés et non en fonction des aides reçues.
Les prétextes des ces bonus sont connus: si les bonus ne sont pas versés les employés quittent la société.
Franchement, qu'ils le fassent de toute façon, la masse salariale devra diminuer et s'ils ont d'autres opportunités professionnelles tant mieux pour eux.
Ce que l'on constate, c'est qu'une fois de plus la première banque du pays use et abuse de sa place dominante, il est tant que cette situation change!
Bonne suite

Écrit par : affreux bonhomme | 26/01/2009

Alors là, c'est le pompom, le summum de l'indécence, le maximum de la connerie de la part des dirigeants de notre "chère" (dans tous les sens du mot) UBS! Il en va de même pour la Commission de surveillance des finances, la FINMA est à mettre dans le même panier à crabes! Ca fait des années que l'Etat ordonne des coupes budgétaires et des programmes d'amaigrissement qui tiennent de l'anorexie, et maintenant les Banques, qui voulaient faire la morale à l'Etat, soutenues par notre argent, se permettent de donner des boni à leurs employés? Dans quel monde vivons-nous, et qui peut enfin stopper ce bal des vampires?

Écrit par : texmex | 27/01/2009

Les commentaires sont fermés.