19/09/2008

Cancer, suite... Le cancer colorectal mieux dépisté

Pour ceux qui regardent les chaines françaises et qui ne zappent pas les pubs, ils auront remarqué depuis quelques jours qu'une nouvelle campagne de pub a été lancée.

Dépistage généralisé du cancer colorectal : campagne d'information dès le 14 septembre

Mardi 9 septembre, l'Institut national du Cancer (Inca) a annoncé le lancement d'une campagne nationale d'information sur le dépistage du cancer colorectal. Testé dans 23 départements pilotes depuis 2003, le dépistage, qui consiste en la réalisation tous les deux ans d'un test de sang occulte dans les selles, est aujourd'hui proposé dans 98 départements. Du 13 septembre au 14 octobre, l'Institut national du cancer incite hommes et femmes de plus de 50 ans à se faire dépister.

La campagne d'information télé et radio, destinée au grand public, a pour but de dédramatiser le dépistage, tout en en rappelant l'importance. Troisième cancer le plus fréquent, et deuxième cause de décès par cancer après le cancer du poumon, le cancer colorectal touche 37.400 personnes chaque année.

Dans 94% des cas, il se développe après 50 ans. Si le taux de survie s'élève à 57%, celui-ci est "étroitement lié au stade de développement au moment du diagnostic", rappelle l'Inca.

Un taux de participation de 50% au dépistage organisé de la population permettrait une baisse de 15 à 20% de la mortalité liée à ce cancer.

Le dépistage organisé, pris en charge par l'Assurance maladie, est proposé aux personnes âgées de 50 à 74 ans. 16 millions de personnes sont concernées. En cas de résultat positif après l'analyse des selles (2 à 3% des cas), une colioscopie peut être effectuée.

60 à 80% des cancers colorectaux -tumeurs malignes de la muqueuse du côlon ou du rectum- se développent à partir d'une tumeur bénigne, appelée polype ou adénome. Diagnostiqué au premier stade de son développement, le taux de survie à 5 ans atteint 94%, mais actuellement, seul un cancer colorectal sur 5 est diagnostiqué à ce stade.

Le film de la campagne TV illustre, au terme d'un voyage à l'intérieur du corps, la gravité réduite du cancer dépisté assez tôt. Il sera diffusé du 14 septembre au 8 octobre sur les chaînes hertziennes (TF1, France 2, France 3, Canal+ et M6) et sur une sélection de chaînes de la TNT, du câble et du satellite (TMC, TV Breizh, RTL 9, Planète Thalassa, Arte, Vivolta, Paris Première, France 4, LCI, National Geographic, Voyage, TF6).

Du 13 septembre au 14 octobre, la campagne radio (France Info, France Inter, France Bleu, Chérie FM, Europe 1, Nostalgie, RMC, RTL et Sud Radio), informera -sur le mode humoristique- sur les modalités pratiques du test de dépistage.

Un reprtage de LCI est à voir ici.

ET EN SUISSE ?

01:32 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cancer, colon | | | | | Pin it! | |  Facebook

Commentaires

10 sur 10 à Dalmuti. Il est important de transmettre ce genre d'information à la population. En Suisse, un test de dépistage (recherche de sang occulte) ne coûte "que" 5,40 francs en laboratoire. Et il suffit juste de mettre un peu de matière fécale sur un petit support fourni gratuitement par les laboratoires.
Alors pourquoi s'en priver !
Parlez-en à votre médecin de famille.

Écrit par : Jeannot | 19/09/2008

Les commentaires sont fermés.