07/08/2008

Nouveau marquage routier à Rivaz

Ceux qui emprentent la route du lac entre Vevey et Lausanne auront remarqué le nouveau marquage qui a été réalisé à la place des bandes cyclables.

rivaz2.jpg
 
 
 

 Ces deux zones étant très accidentogènes, je suppose que c'est pour faire croire que la route est plus étroite et que le but est de faire ralentir...

rivaz3.jpg

 Mais comme on le voit sur cette photo, depuis les travaux, la route n'a pas été nettoyée et il n'y a pas de panneau annonçant les gravillons de posé... Et il fallait voir la route après l'orage d'il y a deux semaines...

rivaz4.jpg

 Mais bon, c'est les vacances...

J'ainerais bien avoir l'avis d'un cycliste...

13:51 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : route, marquage, rivaz | | | | | Pin it! | |  Facebook

Commentaires

Bonjour,
il ne s'agit pas d'un marquage mais d'un revêtement routier. Le but est en effet de donner l'impression que la route est plus étroite, sans toutefois réduire l'espace réellement à disposition pour les véhicules motorisés ; ce type d'aménagement a un effet modérateur reconnu, mais essentiellement en milieu urbain (voyez Lausanne, rue St. Martin ou rue Centrale par exemple). Les deux tronçons de part et d'autre de Rivaz sont des bouts d'essai, et ce projet sera complété prochainement pour réaliser un aménagement homogène, depuis les anciens moulins jusqu'à l'entrée de Saint-Saphorin.
Un deuxième but est de mieux marquer la séparation entre vélos et autos. Les cyclistes ne doivent normalement pas circuler sur cette bande, mais à droite de celle-ci.
Après la pose du revêtement, la présence des gravillons est inévitable durant quelques jours. Mais dans le cas de Rivaz, la route a été balayée lundi dernier (11 août 2008).
A votre disposition pour tout autre renseignement sur ce projet.
F. Rolland, service des routes.

Écrit par : Franck Rolland | 13/08/2008

RECTIFICATIF !!
Dangereux, le revêtement de la route sera revu et corrigé..

RIVAZ - Le tronçon de route cantonale situé entre Saint-Saphorin et les anciens moulins de Rivaz est en passe d’être sécurisé. Des bandes multifonctionnelleset des feux clignotants vont y être posés.

A Rivaz, les riverains de la route cantonale Lausanne-Vevey n’en peuvent plus d’entendre les crissements de pneus des voitures en excès de vitesse et en perte de trajectoire dans les courbes du secteur. Avec 25 accidents qui ont fait 2 morts, 2 blessés graves et 22 blessés légers entre 2003 et 2005, ce segment est considéré comme un point noir du trafic dans le canton. Des mois durant, la Municipalité de Rivaz a cherché à se faire entendre des responsables du Service cantonal des routes afin de sécuriser les lieux. «En cas de pluie et d’excès de vitesse, les valeurs de glissement de ce revêtement sont supérieures à la moyenne», concède Franck Rolland, ingénieur à la division gestion du réseau du Service des routes.

Sans aller jusqu’à la réfection complète du revêtement – ou à l’édification de gendarmes couchés, comme le souhaitent des riverains – le canton a admis de repenser la sécurité de la chaussée. C’est pourquoi, depuis quelques jours, sont en place deux «bandes multifonctionnelles» de près d’un mètre de large de chaque côté de la chaussée. Faits de résine comprenant un granulat améliorant l’adhérence des véhicules, ces éléments ont surtout pour but de créer un effet de rétrécissement visuel. «Sans limiter l’espace réel à disposition des usagers», souligne l’ingénieur. Automobilistes et cyclistes peuvent rouler dessus, ou à côté, sans être en infraction. Durant quelques jours, une partie des petits graviers est restée sur la chaussée, inquiétant les usagers de deux-roues. «Cela a été balayé et le solde du granulat va s’insérer dans la résine», rassure Franck Rolland. Pour compléter ce marquage, des feux orange ont été installés. Il reste à les connecter. Ils sont dotés d’un système d’enclenchement en cas de pluie seulement. «Les systèmes clignotant en permanence engendrent l’accoutumance et les automobilistes n’y prêtent plus attention après quelque temps», relève Franck Rolland.

Dans les semaines à venir, l’ensemble du tronçon de 2 km allant des anciens moulins de Rivaz à l’accès ouest au village de Saint-Saphorin sera équipé et balisé. Il s’agit d’un premier test hors des villes. Travaux et équipements auront coûté environ 150 000 francs.

BERTRAND DUBOIS / ch.24heures.ch

Écrit par : Knorrli | 14/08/2008

Merci pour la réponse.

Écrit par : Dalmuti | 16/08/2008

Je suis cycliste et j'habite Rivaz. Sans discuter l'efficacité de ce nouveau revêtement (que je n'ai cependant pas pu constater :), je trouve regrettable que nous ayions perdu dans cette affaire la piste cyclable qui traversait le village !

Écrit par : Fred | 16/04/2010

Les commentaires sont fermés.