Ces temps, en Romandie circulent 2 mails :arrêtez de les envoyer plus loin...

Dans le doute, passez des extraits dans www.hoaxbuster.com

NOELIE- 1 AN

ATTEINTE D'UNE LEUCEMIE RARE A

BENEFICIER D'UNE GREFFE.



LE DELAI EST TRES COURT : 2 MOIS



...

FAIRE SUIVRE

MERCI, CECI NE PRENDRA QUE 2 MINUTES

DANS VOTRE VIE !


CECI EST UN APPEL AU

SECOURSVENANT DU C.H.U ...XXXXX

BONJOUR,


AURIEZ-VOUS LA GENTILLESSE DE FAIRE

SUIVRE CE MAIL  A  TOUTES VOS LISTES

D'ENVOIS ?
...

Voici ce qu'en dit hoaxbuster: 

Noëlie => Brisons la chaîne !

Rien ne semble en mesure d'arrêter la chaîne de solidarité lancée en 2003 pour venir en aide à la petite Noëlie atteinte d'une leucémie…

Déjà présentée sur HoaxBuster en 2003, la chaîne concernant Noëlie n'a jamais quitté le top 5 des hoax en circulation. Si la petite fille en question a bien existé, elle est malheureusement décédée en juin 2004.

Pourtant, le message d'appel au don de sang court toujours, engorgeant les hopitaux concernés et les établissements français du don a tel point qu'ils ne savent plus comment gérer cette histoire. Nous avons interrogé plusieurs personnalités d'un monde médical, elles sont unanimes : Il est primordial de briser la chaîne ! Voici donc une mise au point complète sur cet e-mail, les erreurs qu'il véhicule et les effets néfastes qu'il génère.

En premier lieu, il convient d'insister sur le fait que le don de moelle osseuse respecte un protocole très précis et encadré.
Comme de nombreux patients atteints de cette maladie, Noëlie avait besoin d'une greffe de moelle et donc d'un donneur de moëlle et non d'un don de sang provenant d'un groupe spécifique. En effet, comme le précise l'agence de la biomédecine dans un document sur  le don de moelle : "La compatibilité [entre un donneur et un patient] se détermine en fonction de marqueurs génétiques appelés antigènes d'histocompatibilité humaine (HLA), qui constituent un système polymorphe très complexe... Le groupe HLA n'a rien à voir avec le groupe sanguin ". A ce sujet, l'interview du Docteur Steven Le Gouill, Hematologue au CHU de Nantes permettra à chacun de s'en convaincre.

Par ailleurs, il est strictement impossible de faire un don à une personne désignée sauf pour un membre de sa fratrie. Lorsqu'on souhaite donner, le principe est simplissime, on intègre une registre national de donneurs interconnecté avec les registres nationaux d'autres pays et on attend d'être appelé en cas de besoin. Comme le souligne un communiqué de l'Agence de Biomédecine, " la loi a rendu le don anonyme. Il ne peut s'adresser à une personne en particulier mais s'adresse à l'ensemble des malades qui pourraient en avoir besoin. Il est inutile de s'inscrire sur le Registre national des volontaires au don de moelle osseuse avec la volonté de donner sa moelle osseuse pour un receveur identifié et nommé ."
Pour en savoir plus, nous avons interviewé le docteur Hélène Espérou, médecin hématologue, référente pour l'Agence de Biomédecine.

En conséquence, si on veut donner sa moelle ou son sang, il faut prendre contact avec les organismes concernés qui indiqueront les démarches à suivre :  l'Etablissement Français du Sang  pour les dons de sang et l'Agence de la Biomédecine pour les dons de moelle.

Comme pour la plupart des hoax en circulation, au fil de sa propagation le message se voit souvent modifié, la petite Noëlie devient Aurélie ou Noémie. L'appel est envoyé soit par un médecin, du CHU de Nantes, de Rennes, de Rouen ou d'Angers, soit par une personne de l'EFS de Bois Guillaume. Pourtant, comme le précise  Steven Le Gouill, compte tenu des invraisemblances qu'il contient, cet appel ne peut venir d'un service spécialisé . Il nous confirme par ailleurs qu'il "n'y a aucun Dr Rigaudeau au CHU de Nantes". Voilà qui a le mérite d'être clair.

Ce mail a provoqué des effets néfastes allant à l'encontre de son but initial. L'agence de la biomédecine alerte sur le danger de l'envoi un masse de tels messages : " En effet, ils peuvent provoquer involontairement un afflux brutal d'appels téléphoniques ou de visiteurs vers les centres d'accueil. Ceux-ci n'y étant pas préparés, ils ne peuvent pas alors assurer une qualité d'accueil suffisante, voire même retarder la convocation en vue d'un prélèvement éventuel de donneurs déjà informés et dont le premier entretien médical a déjà été programmé ." L'EFS a d'ailleurs été contrainte de mettre en place une plate forme spéciale pour répondre au surcroit d'appels.

Le CHU d'Angers, lui aussi touché par ce problème, précise dans un communiqué que l'hôpital reçoit jusqu'à 40 appels par jour de donneurs potentiel. Il craint aussi que cette chaîne ait pour autre effet négatif de démobiliser ces donneurs potentiels "Aujourd'hui ce sont certainement des milliers d'internautes qui se mobilisent inutilement autour de ce mail et vraisemblablement des centaines de donneurs potentiels qui s'investissent pour réaliser un acte désintéressé et humanitaire. Chaque jour des dizaines de personnes appellent le CHU d'Angers en vue de faire don de leur sang pour sauver cette petite fille. Il leur est alors annoncé qu'ils ont été victimes d'un canular... de quoi décourager les bonnes volontés."

Bénédicte Vincent, de la direction de la communication de l'Agence de la Biomédecine renchérit : "l'information donnée dans ce mail étant est erronée elle empêche que les personnes souhaitant faire don de leur moelle soit informés correctement, ils ne se rendent pas compte de l'engagement que celà représente. Une fois incsrit sur le registre un donneur peut-être appelé le lendemain comme dans 10 ans, celà implique qu'il soit bien informé et formé sur l'implication que celà demande, mais si la personne est appelée elle peut donner à quelqu'un une chance réelle de vivre."

Un appel à la solidarité qui vire donc au cauchemar :

  • pour les parents de la petite Noëlie dont l'enfant décédée se transforme en hoax destiné à errer des années sur la toile, au point qu'on remet même en cause son existence.

Pour les établissements coordonnant les dons de sang et de moelle qui se retrouvent surchargés de demandes sans pouvoir les gérer correctement

  • Pour les donneurs potentiels émus par le message et qui se sentent trahis en apprenant que c'est un hoax.


Merci donc de ne pas faire suivre ce message et surtout d'alerter les personnes qui continuent de transférer la chaîne sans en comprendre les enjeux qu'elles doivent impérativement s'informer avant de penser à bien faire.

Article par Isa - Hoaxteam

Remerciements particuliers :




Mis en ligne : 12 avril 2007
Dernière mise à jour : 12 avril 2007

Source: http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=56528

L'autre mail:

Pour une fois que c'est un truc intelligent a faire suivre !!!
Sujet : Cela peut servir ! Prenez quelques minutes pour lire ceci et
peut-être sauver une vie .et contribuer à faire connaitre le danger
que représente l'Accident Vasculaire Cérébral

.
Lors d'un barbecue, Julie trébuche et fait une chute. Elle affirme aux
autres invités qu'elle va bien et qu'elle s'est accroché les pieds à
cause de ses nouveaux souliers.

Voici ce qu'en dit hoaxbuster:

CHAÎNE - Plus fort qu'Urgences !

Vous rêviez d'être médecin ?

A quoi bon passer des années sur les bancs de la Faculté quand vous pouvez devenir un as du diagnostic médical en quelques clics !

Force est de l'admettre : après des années à regarder officier les équipes médicales des séries télévisées, on finirait par se croire incollable sur les pathologies cardio-vasculaires.

Mais la réalité est bien différente, et lorsque vous recevez un mail prétendant vous apprendre à déceler la survenue d'un accident vasculaire cérébral (AVC) grâce à quelques tests simples, mieux vaut y regarder de plus près.

On retrouve ici un exemple typique du "courrier utile". Le ton est édifiant, le message s'appuie sur une soi-disant histoire vraie (et tragique), totalement invérifiable au demeurant.

Ce genre de chaîne fait appel à la responsabilité citoyenne du lecteur en lui demandant de transférer l'information au plus grand nombre. "Prenez quelques minutes pour lire ceci et peut-être sauver une vie" ...

L'intention est louable, mais le fond du message est discutable.

On relève des incohérences et des contradictions dans ce texte visiblement (mal) traduit de l'anglais. Par exemple, comment expliquer que "Julie profite joyeusement du reste de l'après-midi", en étant incapable de sourire, de lever les deux bras ou même de prononcer une phrase simple. Le tout sans que personne ne se doute de rien. Ceci-dit, on ne sait jamais, peut-être qu'à ce "BBQ" personne ne parlait, ne riait ou ne bougeait les bras... Un nouveau concept d'après-midi joyeuse en quelque sorte.

De même, l'intervalle d'intervention de 3 heures au plus pour permettre une pleine récupération des capacités semble être donné arbitrairement. Il est cependant reconnu que des soins doivent être administrés dans les 6 heures suivant l'accident pour qu'une récupération totale soit possible.

Bref, ne rêvons pas : on ne s'improvise pas médecin comme cela, et on ne peut de toutes façons pas diagnostiquer un AVC de la façon décrite dans le message (des examens plus poussés sont nécessaires).

Ne cherchez pas à interpréter les symptômes si vous n'êtes pas médecin. Rappelons que la seule procédure à suivre en cas de malaise constaté reste l'appel aux services d'urgence : le 144 (Suisse) (à partir d'un poste fixe ou d'un portable muni d'une carte SIM), ou le 112 (numéro européen unique, fonctionnant également sur les portables bloqués/sans carte SIM). 

Rappelons également que les gestes qui sauvent sont à la portée de tout le monde, grâce aux formations aux premiers secours (AFPS) dispensées par les bénévoles de la Croix-Rouge. Former 20% de la population à ces gestes pour sauver la vie de 10 000 personnes chaque année, c'est une réalité.

pour plus d'infos :

Sur les AVC : Doctissimo

Sur les gestes qui sauvent : Croix rouge

Article de snopes.com sur ce texte

Source: http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=45437